Sur la scène d'un nouveau monde... Serez-vous marionnettiste ou marionnette?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Hache et la Croix. [PV : Elemiah Adam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Résistant


Messages : 107
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 23
Localisation : Soit dans la taverne, soit ailleurs !

MessageSujet: La Hache et la Croix. [PV : Elemiah Adam]   Jeu 18 Oct - 16:35

Il faisait froid. La journée était froide, non pas glacial, il ne fallait pas exagérer, mais elle était froide, et il fallait le remarquer, car il ne faut pas cacher la vérité en gens. Sauf, que ça, au moins, il l'avait remarqué. Le peuple. Des personnes sans cerveaux, des moutons, tandis que d'autres faisaient les bergers, et s'occupaient d'eux. Seul ce qui leur était sensible, sensoriel, leur était perceptible. Le reste, il était ignorant, et préférait le berger autoproclamé. La religion, la politique... Tout était basé sur cela, aujourd'hui. Et cette idée, machiavellienne, car « création », ou en tout cas, reconnaissance, était dût au penseur florentin, était une base de la vie moderne.

Donc, tout ça pour vous dire qu'il faisait froid sur la ville. Pas froid au point de neiger, cependant, ou trop froid, je ne pouvais vous le dire. Aucun flocon ne traversait le siège pourtant gris comme le pelage d'un chat bleu russe. Juste un froid qui faisait naître une buée sur les fenêtres, et des nez rouges chez les personnes qui ne se protégeaient pas assez. Le froid faisait grelotter les jambes, les dents, et frissonner les personnes. Une temps que des gens haïssaient, et d'autres adoraient, regardant la buée sur les vitraux déjà mystérieux de l'immense église de la ville. Buée collante et troublante... Comme la pensée de cette même église.

Xaël regardait et se réchauffait en collant et serrant ses deux poings dans les poches de son grand manteaux noir. Il s'approchait de l'immense bâtiment à but religieux, assez content, malgré le temps qui poussait peu de gens à la promenade. Il était content, car il allait revoir sa petite sœur, Kaste, agée de treize ans, qui était à l'église. Il s'était bien habillé, coiffé, avait bien rangé sa hache dans son dos, la grosse arme faisant très souvent peur à le jeune sœur, et était prêt à la voir. Il était si content de pouvoir revoir sa petite sœur chérie qu'il aime tant ! Avec ses longs cheveux blonds, quelque peu caché par ses habits de religieuse, elle était si mignonne ! Sérieusement, le guerrier allait chercher le meilleur partit de tout le pays, pour cette petite sœur chérie...

Vous vous demandez peut-être pourquoi Kaste, si elle était tant adorée par le manieur de l'énorme hache de guerre, qu'on pouvait apercevoir dans le dos, même si comme le demandait sa petite soeur, Xaël tentait de ne pas faire en sorte qu'elle soit trop visible, pour qu'elle n'ai pas peur quand elle le voit, pourquoi Kaste vivait-elle dans une église à un si jeune âge ! C'est vrai qu'elle n'était pas vielle, la fameuse Kaste. Treize ans, c'était jeune, et elle était obligé de vivre dans un domaine religieux, où elle devait endosser la vie, aussi. Si Kaste vivait dans cet église, de cette grande ville, c'était très simple, mais il faut d'abord vous expliquer...

Kaste était la dernière née du Ducat de Kirmanie. Fille dont la descendance n'était pas sûre à cent pour cent, et elle avait deux frère ainé. Lame et Xaël. Lame devint, comme l'indiqua le traité de succession, à la mort ou abdication de ses deux parents. Les deux moururent, ainsi, quand Xaël avait 26 ans, Lame 21 et Kaste, elle, n'en avait que 7. La mort fut toujours considéré comme soupçonne, et plusieurs rumeurs morbide entouraient Lame, parfait dirigeant machiavellien, adepte des théorie politicienne machiavel. Et Xaël ? Ça faisait un an que le guerrier était partit, avec pour seul regret de quitter Lame et Kaste, ses deux frères et sœur qu'il aimait tant, à la recherche de combat, quête, et autre trucs épiques et héroïque qu'il aimait tant.. Lorsque la guerre vola le régime aux de Kirmanie, la colère de Lame fut telle, qu'il en oublia sa sœur dans sa chambre, lors de la fuite du château...

C'est là que Xaël intervint. Hors de question que sa jeune sœur se retrouve dans les mains de personnes dont on ne savait pas les intentions, si ce n'est guerrière, et selon les envahisseurs, retrouver des territoires qui leur revenait de droit. Xaël, maniant combat et négociation, recupérit Kaste, et partit avec elle à l'aventure. Cependant, au dire même de la jeune héritière du Ducat, elle n'était qu'un poids, gênant Xaël dans ses quêtes épiques, (Et le privant de ses tournés aux tavernes, en passant.) Elle accepta donc d'être laissé dans un lieu où on s'occuperait d'elle. L'église de Hikari se proposa comme garant de la santé et de l'éducation de Kaste, celle-ci devint ainsi religieuse. Mais hors de question pour Xaël d'abandonner à jamais sa soeur dans un tel endroit, et revenait régulièrement la voir, sa jeune petite religieuse/sœurette qu'il aimait tant !

Et oui, le fier guerrier manieur de hache de combat, plutôt imposante, était un vrai frère poule, et il chérissait son frère et sa sœur plus que tout, au grand bonheur de Kaste, qui appréciait bien cela, et au grand malheur de Lame, qui n'était pas quelqu'un qui aimait pas trop trop les marques d'affections... Et là, aujourd'hui, il devait aller voir sa chère Kaste chérie, qui, la connaissant bien, devait sans doute avoir déjà fait la liste de chose qu'elle voulait tant voir et que Xaël devrait lui apporter la prochaine fois... Malgré sa robe de religieuse, Kaste était un peu dans le péché, non ?


« Ah... Ah... Ah... ATHCHOUM ! »

Ouah. Il éternua fortement, et serra ses poigs dans ses poches. Tain. Il faisait vraiment froids, aujourd'hui. C'est pas possible. Il avait mal choisit le jour. Il allait avoir du mal à se promoner avec ce temps, avec Kaste. Il allait quand même le faire, vu que Kaste attendait depuis un mois, au moins, ses récits de ses exploits. Un récit, bien évidemment, censuré, pour ses jeunes oreilles de treize ans, et enjolivé, car il devait avouer que pour l'instant, rien de bien héroïque n'était vraiment arrivé. Dommage. Mais ça allait arriver. Il en était sûre à cent pour cent. Il frappa alors à l'immense porte de l'église, s'attendant presque à voir Kaste, le nez planté derrière, l'attendant. Mais ça, il ne pouvait pas en être sûr... C'est ainsi qu'il attendit tranquillement que la porte s'ouvre.



Merci à Shiroku et aux artistes pour ces magnifiques avatar et signatures !
Vieux Bird !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divina Division II


Messages : 59
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: La Hache et la Croix. [PV : Elemiah Adam]   Ven 19 Oct - 12:25

Je frictionnais énergiquement mes bras pour tenter de me réchauffer tout en maudissant le froid ambiant. Si encore il aurait neigé, la beauté des paysages aurait pu être une source de réconfort mais ce n'était même pas le cas. Le ciel se contentait d'être gris et menaçant et un vent glacial balayait les alentours, faisant plier les arbres et s’engouffrant dans les robes et les voiles des religieuses. Bien que représente de l'église, je détestais cette tenue. Le tissus était rêche et trop fin pour tenir vraiment chaud en cette saison. Quand au voile, il ne cessait de voler devant mon visage ou se prenait dans mes longs cheveux blonds. Je savais déjà qu'un véritable supplice m'attendait lorsque je devrais me démêler les cheveux. Mais pour l'instant, je se contenta de remettre ma tenue en ordre pour la énième fois en laissant échapper un juron.

"- Sœur Elemiah comment osez vous ! Une sœur ne jure pas ! Et avez vous écouté ne serais ce que le quart de ce que je vous ai dit ? Tenez vous droite voyons, vous êtes censée représenter notre église alors faites le avec sérieux voyons ! Oh seigneur, pourquoi cette jeune empotée a t-elle été choisit pour ce poste ?"


La remarque de sœur Catherine me piqua au vif. Cette vieille femme aigrie ne cessait de m'importuner. Elle était toujours derrière moi à épier mes moindres faits et gestes et à commenter tout ce que je faisais. Rien n'était trop beau ou assez bien à ces yeux. Mais au fond, je savais pertinemment que la sœur supérieur m'enviait. Elle ne pouvait pas pardonner à une jeune femme, rentrée bien après elle dans l'église, de lui avoir prit le poste de représente officielle de Divina. Mais c'était ainsi, c'était moi, Elemiah Adams, que maitre Shin avait choisit comme commandante. C'était à moi qu'il avait confié ses projets, ses ambitions. Et il faudrait bien que cette vieille carne le garde à l'esprit et se fasse une raison.

Le fait est qu'en attendant, par vengeance, sœur Catherine était encore plus dure avec moi qu'avant et semblait avoir pour nouvelle ambition de dégouter me dégouter de mon rôle. Ainsi elle était venue me lever avant même le lever du soleil en prétextant qu'il était de mon devoir de l'accompagner lors d'une ronde afin de s'assurer que tout était en ordre. A quoi s'attendait elle ? Qu'une bande de vandales ce soit introduit ici pendant la nuit pour tout saccager ? C'était une église ici, pas un squatte... Si sa lui faisait plaisir de venir se geler dehors pour rien c'était son droit mais qu'elle n'entraine pas les autres dans cette galère ! En tout cela faisait presque deux heures que je marchais sans grande conviction dans le parc et les jardins de l'église en écoutant un vieille folle me parler de la prochaine messe ou de problèmes de rongeurs.

Je pressa le pas pour m’engouffrer dans l'église et me laissa tomber sur un des bancs de la nef. Je souffla sur mes mains pour essayer de les réchauffer tout en ignorant le regard plein de reproche de la mère supérieure. Le cœur de l'église était magnifiquement décoré. Des peintures montrant des scènes religieuses recouvraient le plafond vouté et de nombreuses statues de sains étaient disposées au quatre coin de l'immense bâtiment. Les nombreuses colonnes qui soutenaient la structure étaient finement sculptée et rehaussées de dorures. Mais ce que je préférais était les jeux de lumières dus aux vitraux et aux bougies. Une multitude de taches colorées semblaient danser sur le sol de marbre blanc. ce fut les appels de sœur Catherine qui me tirèrent de ma contemplation. Je poussa un soupir et me releva, résignée à finir cette fastidieuse ronde en sa compagnie.

Nous allions commencer la visite, oh combien passionnante, des dortoirs, lorsqu'un bruit d'éternuement suivit de celui du heurtoir de la porte principale se fit entendre. Un grand sourire illumina aussitôt mon visage et je joignit dans mon élan mes deux mains dans un signe de prière. Peut être était ce un signe de la volonté de Dieu, soucieux de me sauver moi, une jeune fille innocente, des griffes de la mère supérieure ?

"- Faites disparaitre se sourire niais de votre visage ma sœur
, lâcha d'une voix cassante l’intéressée. Qui peut bien venir à une heure si matinale ?
- Qui sait ? Peut être le diable qui vient nous rendre visite ? "

Je lâcha un grand éclat de rire et me précipita vers la porte en ignorant les cris et les avertissement de cette chère Catherine. Avec un peu trop d’enthousiasme sans doute, j'ouvris en grand la lourde porte de bois de l'église et accueillie notre bénit visiteur avec mon plus beau sourire. Ce n'était pas le diable mais un jeune homme blond d'un peu moins de 30 ans emmitouflé dans un grand manteaux de voyage.

"- Bienvenu mon fils. Qu'est ce que notre église peut faire pour vous ?"


Dernière édition par Elemiah Adams le Jeu 1 Nov - 15:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Messages : 107
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 23
Localisation : Soit dans la taverne, soit ailleurs !

MessageSujet: Re: La Hache et la Croix. [PV : Elemiah Adam]   Sam 20 Oct - 20:51

Brrr... Fait froid... Voilà ce que pensait Xaël, en attendant que la porte s'ouvre. Il faisait trop froid pour le manieur de hache, qui espérait que l'intérieur de l'Eglise était chauffé. Il se faisait des espoirs, bien sûr, car chauffer les immenses espaces religieux étaient presque impossible, les déperditions de chaleurs étaient trop nombreuses, vu l'immensité des églises du monde. Le culte catholique jouait pour impréssioner les croyants, donc les églises avaient une tailles impressionnante, ce qui mettait parfois mal à l'aise le manieur de hache quand il entrait dedans, mais bon, passons. Xaël ainsi attendit que la porte s'ouvre, s'attendant à ce que sa petite soeur lui saute dessus.

Cependant, il était sans doute trop tôt pour que Kaste soit réveillée, et attendant devant la porte. Non pas qu'elle dormait, mais c'était sans doute à propos des autorisations. Après tout, elle n'était pas en camp de vacance. Elle était une religieuse à part entière. Donc, il ne fallait pas croire que Kaste était libre de faire ce qu'elle veux. Mais de toute façon, bien qu'elle faisait parfois quelques pécher, était une religieuse importante, et très croyante. Donc, on pouvait être fière d'elle. Elle était sans doute dans son dortoirs, où dans une des fonctions qu'elle avait en temps que jeune membre de la Religion catholique. Soudainement, la porte s'ouvrit :

"- Bienvenu mon fils. Qu'est ce que notre église peut faire pour vous ?"

La personne devant lui était une jeune dame. Elle devait ne pas avoir la majorité, surtout pour la pays de Kirmanie, et sa relative petite taille faisait que Xaël avait du baissé la tête pour la voir dans son intégralité. Le manieur de hache était très grand lui, ce qui rendait le contraste assez important ! En tout cas, elle était bien mignone, cette petite puce. Un vraie ange ! En tout cas, aux yeux de Xaël. Elle avait, un peu comme Kaste, de longs cheveux blonds, et portait une tenue de religieuse, logique vu le lieu. La voyant, il espéra secrètement que Kaste deviendrait aussi joli quand elle grandirait, vu que cette jeune dame devait quand même être un peu plus vielle que sa jeune sœur. Il déclara, alors, prenant une pose et un beau sourire :

« Bonjour, jeune demoiselle. Xaël de Kirmanie, pour vous servir. »

C'était un peu kitch, il fallait l'avouer. Mais c'était dans le caractère de Xaël, donc il ne fallait pas s'étonner de lui. Très influençable, il n'hésitait pas à donner corps et âme pour aider des gens dans le besoin, surtout des jeunes gens ou des personnes âgés. Et surtout, Xaël était tout le temps que l'apparence. Ainsi, si on était un ange à l'extérieur, mais un démon à l'intérieur, impossible pour Xaël de le repérer. Une naïveté complète l'entourait, et impossible de déceler pour Xaël la vraie nature des gens. Encore plus si ceux-ci était des anges en extérieur. Bref, de toute façon, une jeune fille... Ce n'était pas un monstre ! Il déclara, alors :

« Je suis Xaël de Kirmanie, je suis venue voir ma jeune sœur, Kaste de Kirmanie, qui doit vivre ici. Une adorable petite fille de treize ans, qui possède de beau cheveux blonds, comme les vôtres ! »

Il souriait. Effectivement, à ses yeux, Kaste était une adorable petite fille de treize ans, et il n'avait pas tout à fait tort ! Elle avait effectivement treize ans. Bien sûr, je rigole, il n'y avait pas que cela de vrai dans la pensée du manieur de hache ! Kaste était effectivement une jeune fille très gentille, quoiqu'un un peu capricieuse, même si ce qui s'était passé l'avait quelque peu calmé. Elle avait été prisonnière pendant deux longs mois, entre son abandon par Lame, et ses retrouvailles avec Xaël. Cette trahison, qui fut plus douloureuse pour Lame, poussé par son amour de la patrie, que pour Kaste, l'avait quand même transformé, et elle s'était entièrement tourné vers la religion, tout en étant cependant très proche de son grand frère chéri.

Ainsi, répondant presque au sourire de la jeune religieuse, Xaël souriait, et attendait la réaction de cette dernière. Il avait sa hache de guerre dans le dos, et se demandait s'il allait pouvoir entrer dans un lieu de culte avec. Il ne pensait pas, mais de toute façon, si on lui demandait de la retirer, ok. Pas de problème. De toute façon, il n'était pas là pour se battre, mais pour voir sa jeune soeur, Kaste ! Et aussi, qui sait, prendre des missions ou des quêtes, peut-être que cette charmante créature, cette ange terrestre, avait une quête pour lui !



Merci à Shiroku et aux artistes pour ces magnifiques avatar et signatures !
Vieux Bird !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divina Division II


Messages : 59
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: La Hache et la Croix. [PV : Elemiah Adam]   Lun 22 Oct - 13:08

L'étranger était grand, bien plus grand que moi. Certes ce n'était pas difficile mais là, la différence de taille était telle que je due lever la tête pour apercevoir son visage. Un grand sourire illuminait celui-ci. Son affection pour la dénommée Kaste et son excitation à l'idée de la voir étaient presque palpables. Sa se voyait dans ses yeux et son attitude. Et puis, comment expliquer autrement sa présence ici malgré l'heure matinale et le froid ambiant ? N'importe qui aurait sans doute été attendris par une telle démonstration d'amour fraternel mais dans mon cas, je sentis surtout de l'agacement et de la jalousie. Pas que cet homme m’intéressait mais j'aurais beaucoup aimé moi aussi qu'une personne m'attende ainsi devant les portes de l'église. Surtout Lui en fait... Mais ce n'était pas son genre, je pouvais donc attendre pendant encore un moment.

Une bourrasque glacée me fouetta le visage et me ramena à la dure réalité. Je m'écarta alors de la porte pour inviter ce Xaël à entrer, tout en prenant un air enjoué.

"- Je vois, vous deviez être très impatient de la voir pour venir si tôt. Entrez mon fils, il ne fait gère plus chaud à l’intérieur mais au moins vous serez à l’abri du vent "

Ce n'est que lorsqu'il passa la porte que je vit la hache qu'il cachait das son dos. Mon visage se crispa aussitôt et mon sourire s'évanouit. Les armes n'étaient pas autorisées ici, surtout par les temps qui courts. Que ce soit Captus ou les rebelles, tous ce petit monde c'était opposé à Divina et était bel et bien passé à l'action. Des affrontements plus ou moins violents avaient désormais lieux. Une véritable guerre de l'ombre pour le contrôle de la ville, qui se faisait à l'abri des regards des habitants. La seule chose que ces moutons naïfs devaient savoir était que Divina les protégeaient de l'influence néfaste des autres groupes et qu'elle se battait pour eux, pour les protéger et assurer leur "liberté".

Je détailla rapidement le jeune homme, au risque de paraitre impolie, essayant d'évaluer s'il avait d'autres intentions ou s'il cachait d'autres armes sur lui. Mais au final, son visage ne m'inspirait que de la naïveté et de l'impatience. De plus, si vraiment il aurait été un espion, il aurait pris soin de cacher d'avantage son arme ou en aurait pris une beaucoup plus discrète. Il n'aurait pas non plus frappé à la porte principe à moins d'être vraiment dénué d'intelligence et de jugeote. Il ne semblait donc pas représenter un danger, du moins pas dans l'immédiat. En revanche, il pourrait parfaitement jouer le rôle de pion...

Il semblait plutôt solide et bien bâtit. Pour posséder une telle arme, il devait forcément savoir se battre, se qui pouvait être utile en temps de guerre. Son nom, de Kirmanie, sonnait noble, ce qui pouvait laisser entendre qu'il possédait une certaine richesse ou du moins, des relations. Pour finir, il avait déclaré vouloir voir sa sœur, religieuse ici, et n'avait pas caché son affection pour elle. Un moyen de pression efficace en cas de problème. Bref, il était une cible parfaite.

Je modifia mon expression, prenant un air mi-triste mi-effrayé, et joua sur ma petitesse et mon apparente fragilité pour l'attendrir. Jouer la comédie était mon fort. Un talent que j'avais pris le temps de développer durant mon enfance. Quoi de mieux que de manipuler les autres pour obtenir se qu'on veut lorsqu'on ne peut compter que sur soi même ?

" - Mon fils... Vous ne pouvez pas faire entrer une chose aussi impure dans la maison de Dieu. Si vous souhaitez voir votre sœur alors vous devrez vous séparez de cette arme, je suis désolée. Il y a un vestiaire un peu en retrait, si vous le voulez bien laissez moi vous y conduire. Vos affaires y seront en sureté le temps de votre visite."

Je lui fit signe de me suivre et le guida silencieusement à travers l'église puis dans un dédale de couloir avant d'arriver dans une petite pièce annexe où sont stockés habituellement le matériel nécessaire à la messe.

"- j'espère que vous ne m'en voulez pas de vous avoir dévisager ainsi. Mais en ce moment nous nous devons d'être prudent, nous membre de l'église. Certains d'entre nous on déjà été agressés. Je ne comprend pas la raison d'une telle violence... Mais je suis terrifiée désormais à l'idée de sortir de ces murs... "


Pauvre petite chose fragile et innocente que j'étais... du moins en apparence. Je me tourna alors vers le jeune homme, fixant son visage, le regard plein d'espoir, guettant sa réaction.

"- Mais vous, vous n'êtes pas mauvais n'est-ce pas ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Messages : 107
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 23
Localisation : Soit dans la taverne, soit ailleurs !

MessageSujet: Re: La Hache et la Croix. [PV : Elemiah Adam]   Mar 23 Oct - 16:22

Xaël attendait patiemment de pouvoir sa chère petite sœur, qui devait l'attendre, si elle ne dormait pas. Kaste était un peu une grosse dormeuse, donc, c'était bien possible qu'elle soit profondément assoupit, sur son lit. Ce fut l'une des surprise de Xaël, quand il apprit qu'elle voulait entrer dans un couvent pour ne plus gêner son frère. Comment allait-elle s'habituer aux rythme très matinal des religieuses ? Même s'il y avait une part de vrai dans les inquiétudes du manieur de hache, elle était en grande partit exagéré, et sa jeune sœur ne devait normalement ne pas avoir autant de problème. Soudainement, il entendit la jeune religieuse, devant lui, même si pour l'apercevoir, il devait baisser les yeux :

"- Je vois, vous deviez être très impatient de la voir pour venir si tôt. Entrez mon fils, il ne fait gère plus chaud à l’intérieur mais au moins vous serez à l’abri du vent "

« Merci beaucoup ! »


Il lui fit un grand sourire, et entra dans la grande salle que représentait le lieu de prière de l'église. Sans être athée, le guerrier devait avouer qu'il n'était pas si souvent entrer dans cette salle pour faire le travail de tout bon laïc, car rappelons le, laïc est quelqu'un qui n'est pas dans la hiérarchie religieuse, et non un athée. Ainsi, il n'était pas souvent entrer dans ses immense sales, avec leurs fresques, statues, et autres ornement ostentatoire, permettant de garder le religieux dans le droit chemin. Impressionné, celui-ci n'était que plus simple à garder, comme on dit. Ainsi, Xaël, soufflant dans ses mains pour se réchauffer, regardait les fresques et autres peintures, avec, on doit l'avouer, un certain air impressionné.

Soudainement, il réappercut la religieuse qui lui avait ouvert la porte. Il fit de nouveau un sourire. Cette dernière était entrain de le regarder attentivement. Il en fut un peu surprit, et géné. « J'ai quelques choses sur la joue ? » pensa-t-il. Heureusement que cette réflexion ne fut pas dites à haute voix, car sinon, il aurait parut bien naïf, voir même idiot. Il se rassura vite, heureusement. Visiblement, aux yeux du noble, elle devait sans doute le regarder, pour pouvoir utiliser les ressemblances entre lui et Kaste pour la trouver plus facilement. Avait-il dit son nom d'ailleurs ? Zut ! Il ne s'en souvenait plus ! Il allait devoir lui insinuer le nom plus ou moins subtilement, s'il ne voulait pas passer soit pour quelqu'un qui se répète, soit pour un idiot ! Il n'était pas très doué pour cela, mais courage. Il allait bien trouver comment faire...

Soudainement, encore une fois, il appercut une expression particulière sur le regard de la jeune ange, qui était bien mignonne, ce qui fait qu’apercevoir cette expression de tristesse et de frayeur lui fit un frisson. La pauvre ! Qu'est ce qui lui arrivait ? Il se regarda, se demandant s'il n'avait pas fait une boulette. Peut-être qu'elle ne trouvait personne lui ressemblant dans l'église, et qu'elle n'osait pas lui demander le nom de Kaste ?! Oui, c'est sûrement cela ! Oh, pauvre chou, pensa sans ironie le manieur de Hache ! Et tout cela par sa faute ! Il allait devoir se rattraper, car là, c'était moyen... Surtout devant une pauvre religieuse qui semblait si fragile...


" - Mon fils... Vous ne pouvez pas faire entrer une chose aussi impure dans la maison de Dieu. Si vous souhaitez voir votre sœur alors vous devrez vous séparez de cette arme, je suis désolée. Il y a un vestiaire un peu en retrait, si vous le voulez bien laissez moi vous y conduire. Vos affaires y seront en sureté le temps de votre visite."

Merde ! Sa hache ! Il savait bien qu'il y avait quelque chose qui clochait ! Il avait oublié de camoufler son arme, comme l'avait demandé sa jeune sœur, ou de la laisser à la maison ! Cela, c'était impensable, vu qu'il devait toujours avoir son arme, hors de question de l'abandonner. On ne savait jamais ce qui pouvait arriver. Mais au sein d'un lieu saint, c'était une erreur grave de comme ça, se promener avec ! Ouh là... Boulette du siècle, pensa le guerrier, qui déclara, de manière confuse, géné d'avoir mit en peine cette ange :

« Oh désolé ! Je l'avais complètement oublié ! Je vous suis, demoiselle »

Il suivit alors la religieuse dont même la démarche, la fragilité, et ses autres particularité semblaient être cadeau de Dieu lui même. Pauvre petite chose, pensa le guerrier. Il lui avait sans doute fait peur avec un tel arme ! Elle ressemblait beaucoup à Kaste, sur certain moins, mais en plus doux. C'était l'une des raisons qui faisaient que le fameux noble de Kirmanie, voulait protéger cet pauvre créature innocente. L'autre, c'était car il faisait cela avec toute les personnes en fragilité apparente ! Les jeunes, malades, femmes et vieux, étaient aux yeux de Xaël des gens à protéger. Hors de question qui leur arrivent quoique ce soit. Elemiah, même s'il ne connaissait pas son nom, en faisait partit, ainsi, avantager par le fait qu'elle ressemblait vraiment à Kaste sur certain point. Simple et général, cependant, vu qu'il se limitait aux long cheveux blond, et au jeune âge.

Il la suivit ainsi pendant de long dédale de couloir. C'était si grand une église ?! Il ne le savait pas ! Il n'avait jamais eu l’occasion de visiter les entrailles de la bête, comme on dit. Il se disait qu'heureusement que la jeune religieuse était là, car sinon, il serait incapable de trouver tout seul la sortit. Il arriva à un moment, après l'épopée la plus ennuyante du siècle, à une petite salle contenant du matériel religieux. C'était là qu'il allait donc ranger sa précieuse arme. Il la décrocha du dos, et entendit alors, la petite religieuse déclarer :


"- j'espère que vous ne m'en voulez pas de vous avoir dévisager ainsi. Mais en ce moment nous nous devons d'être prudent, nous membre de l'église. Certains d'entre nous on déjà été agressés. Je ne comprend pas la raison d'une telle violence... Mais je suis terrifiée désormais à l'idée de sortir de ces murs... Mais vous, vous n'êtes pas mauvais n'est-ce pas ? "

La pauvre ! Pensa directement le manieur de hache. Il ne comprenait pas du tout. Pourquoi être violent avec des religieux ! Il ne faisait rien du tout de mal, et les athées n'allait pas devenir violent... Soudainement, malgré ses presque deux mètres, une affreuse peur naquit en lui. L'apparence triste, le fait qu'il doivent aller loin dans l'église... Et si...? Non. C'était des fables d'un frère profondément protecteur, et don un peu parano sur les bords... Mais s'il était arrivé quelques chose à Kaste ? Et si sa charmante petite soeur s'était fait agressée par quelqu'un, comme le déclarait cette ange ? Un soupçon de peur immense l'envahissait, et par l'occasion, faisait naître en lui une grande sympathie pour cette pauvre jeune fille qui avait peur de sortir. Si ce qu'elle disait est vrai, et il n'avait aucun doute sur la véracité des propos, sa peur était entièrement légitime.

« Je vois, joli demoiselle. Sachez que Xaël ne peut laisser de tels crimes impunis ! Que ma hache soit vôtre si le besoin se fait ressentir ! »

Il le déclara, l'on doit avouer, de manière un peu kitch et ridicule. Mais il y avait bon fond, disons, dans ce qu'il déclarait. Si cette ange terrestre avait besoin d'aide, de protection, ou de quoique ce soit du genre, alors tout de suite il arriverait pour la protéger. Hors de question d'abandonner une pauvre demoiselle et religieuse en détresse. Il se l'interdisait. Elemiah, même si comme j'ai rappelé auparavant, Xaël ne connaissait pas son nom, pouvait compter sur Xaël si elle avait besoin d'aide. Sur Xaël, et sur sa naïveté, d'ailleurs. Soudainement, se rappellant pourquoi il était là, et avec cette peur au ventre, il déclara :

« Et Kaste...? Elle va bien...? »



Merci à Shiroku et aux artistes pour ces magnifiques avatar et signatures !
Vieux Bird !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divina Division II


Messages : 59
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: La Hache et la Croix. [PV : Elemiah Adam]   Lun 29 Oct - 12:56

« Je vois, joli demoiselle. Sachez que Xaël ne peut laisser de tels crimes impunis ! Que ma hache soit vôtre si le besoin se fait ressentir ! »

Quel naïf. Tout ça était même trop facile, j'aurais aimé qu'il soit un peu plus méfiant histoire de rajouter du piment. Mais non, j'étais tombé sur un idiot aux idées chevaleresques. Bah au moins il savait se battre. Il ne faut pas se montrer trop exigeante dans la vie. Je disposais d'un pion que je pourrais sacrifier facilement pour sauver ma peau en cas d'attaque de Captus, que demander de plus ? Ressentir de la culpabilité ? Pour quelle raison devrais-je en ressentir ? Les forts manipulent et sacrifient les plus faibles pour survivre. C'est ainsi que fonctionne la vie. Pendant longtemps, c'est moi qui ai servi de pion mais ce n'est plus le cas. Grâce à Lui, je suis devenue plus forte et de marionnette je suis passée à marionnettiste. Je ne fais que mon travail, c'est tout.

« Et Kaste...? Elle va bien...? »


Kaste ? Ah oui sa sœur... Elle était la raison de sa visite après tout. Craignait-il qu'elle ne devienne la cible de Captus ? C'était peu probable. Je ne la connaissais pas personnellement mais elle ne devait pas faire partie de Divina. Car si Divina avait pris le contrôle de cette église, ça ne voulait pas dire pour autant que tous les religieux étaient membres de l'organisation, bien au contraire. L'église nous soutenait car nous Divina lui donnait de nombreux fonds mais elle ignorait tous des véritables activités de l’organisation. Personnellement je ne croyais pas en Dieu. Il m’avait abandonné il y a longtemps. Non, le seul Dieu en lequel je croyais désormais était Shin Seigiken.

Pour revenir à notre histoire, le fait est que Captus ne s'en prenait qu'aux membres de Divina pour l'instant. Cette enfant n'avait donc rien à craindre. Mais mieux valait ne pas en informer le grand frère. Jouer sur les peurs de Xaël pourrait s'avérer utile un jour... C'était néanmoins inutile de gaspiller cet atout maintenant. Mieux valait le réserver pour plus tard. Je repris donc mon plus beau sourire et dans ma grande bonté rassura le jeune homme.

« - Oui ne vous en faites pas. Je suis profondément navrée si je vous ai inquiété, ce n'était pas mon intention. Nous faisons toujours en sorte de protéger nos jeunes disciples. Après tous, ils représentent l’avenir de notre église. Alors ne craignez rien pour votre sœur, mon rôle ne se limite pas qu’à répandre la parole de Dieu. Je veillerais sur elle aussi longtemps qu’elle se trouve ici. »

Je m’approcha avec grâce du grand guerrier et pris avec douceur ses mains dans les miennes. Elles semblaient immenses par rapport aux miennes et un peu rugueuses. Je sentais des cornes dans la paume de sa main, surement à cause du maniement répété de sa hache. Mais ce n’était pas désagréable car elles dégageaient une douce chaleur qui réchauffait un peu mes mains.

« Vous pouvez être fière d’elle, c’est une jeune fille très douce et appliquée. C’est rare de nos jours de rencontrer une enfant aussi dévouée à Dieu à un si jeune âge. Mais elle a aussi beaucoup de chance d’avoir un frère aussi attentionné et brave. Rencontrer une personne avec un tel esprit chevaleresque est un cadeau de Dieu. Je vous remercie de votre générosité et de votre aide. Je suis d’avantage rassurée maintenant. »

Je lui souris, relâcha ses mains et lui fit signe de me suivre.

« Nos jeunes disciples doivent être à la prière matinale maintenant mais je vais vous conduire au réfectoire. Vous pourrez l’attendre à votre aise là-bas. Ça ne vous dérange pas si nous passons par les jardins ? Ce sera plus rapide pour rejoindre le bâtiment annexe. »

Mensonge. Mais j’avais envie de parler d’avantage avec lui. Je me contenta donc de lui lancer un regard plein de malice avant de commencer à partir devant. C’est après avoir fait quelques pas que je me rendis compte que je ne m’étais pas encore présenté. Je me retourna donc et exécuta une petite révérence.

« Je viens de réaliser que je ne me suis pas présentée. Mon nom est Elemiah. Sœur Elemiah Adams »



Merci à la petite Tsuki ^^

Birdée par Surû :

c'est même pas vrai d'abord =P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Messages : 107
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 23
Localisation : Soit dans la taverne, soit ailleurs !

MessageSujet: Re: La Hache et la Croix. [PV : Elemiah Adam]   Lun 29 Oct - 14:18

Xaël écoutait ainsi tranquillement la jeune demoiselle qui était devant lui. Un vrai ange, dont la place à l'église était donc normal ici. Pourquoi il s'était attaché aussi facilement ? Parce qu'il s'attachait à toute les personnes dont il les trouvait quelque peu faible. C'était son devoir de guerrier et de chevalier. Manieur de hache, portant une cote de maille sous son costume noir, lui même sous un manteau de voyage, il était un guerrier, pas un chevalier. Il n'était, au fond, qu'une simple soldat, donc le maniement de la hache semblait quelque peu anachronique, mais redoutablement efficace, vu les brigands qu'ils avaient éliminé pour protéger des gens. Xaël n'avait jamais ressentit de remords. C'était normal. Il combattait et protégeait. Donc, c'était normal.

Ainsi, il se demandait comment il allait pouvoir être utile à cette jeune dame, cet ange vivant sur terre. S'il était prêt à l'aider, Elemiah devait faire attention néanmoins à une chose. Il restait libre comme l'air, et hors de question pour Xaël de rester immobile à un endroit. Il était un fier et farouche soldat. Pas un garde. Mais la jeune femme pensait sans doute qu'elle avait touché un beau morceau. Elle avait raison. Il était noble, et un grand guerrier. Effectivement. Cependant, elle ne le savait pas, mais elle avait quelqu'un devant elle. Lame. Le frère de Xaël. Attention !

« - Oui ne vous en faites pas. Je suis profondément navrée si je vous ai inquiété, ce n'était pas mon intention. Nous faisons toujours en sorte de protéger nos jeunes disciples. Après tous, ils représentent l’avenir de notre église. Alors ne craignez rien pour votre sœur, mon rôle ne se limite pas qu’à répandre la parole de Dieu. Je veillerais sur elle aussi longtemps qu’elle se trouve ici. »

L'avenir de l'Eglise ? Ah oui, c'est vrai. Il avait du mal à penser que des organisations religieux ait des problèmes, et s'attache tant aux jeunes recrus, même si cela restait quand même logique. En tout cas, il était rassuré. Kaste allait bien. Parfait. Ce fut limite si le grand guerrier ne poussa pas un soupir de soulagement quand il apprit qu'elle n'avait rien eu, et qu'elle était protéger. Il fut néanmoins surprit. Cette jeune demoiselle, protéger des gens ? Elle aurait des pouvoirs ? Car en effet, sans pouvoir, l'idée qu'elle protège était absurde. Ainsi cette idée le refroidissait. Il devait avouer qu'il était quelque peu repoussé par les gens possédant des pouvoirs. Une peur absurde, mais qu'il avait, après, elle pouvait généraliser, et ne pas parler de son cas. Donc, il déclara :

« Merci beaucoup, vous me rassurez. Je n'arrive pas à croire qu'on ose attaquer des offices religieuse. »

Il appercut ainsi la jeune fille s'approcher de lui, et lui prendre les mains. Il faillit les retirer, par réflexe, mais elle ne le fit pas, sachant qu'il ne risquait rien. Ce n'était qu'une religieuse, de surcroit une vrai ange, et donc, il ne risquait pas grand chose. « Ne vous fiez jamais aux apparences »... Mais Xaël ne connaissait que mal se proverbe, et pour lui, l'apparence était le reflet de l'âme, comme on dit. Ses mains étaient toute petite, et d'une grande douceur. Un vrai ange. Par rapport à ses grandes mains, c'était très différant...

« Vous pouvez être fière d’elle, c’est une jeune fille très douce et appliquée. C’est rare de nos jours de rencontrer une enfant aussi dévouée à Dieu à un si jeune âge. Mais elle a aussi beaucoup de chance d’avoir un frère aussi attentionné et brave. Rencontrer une personne avec un tel esprit chevaleresque est un cadeau de Dieu. Je vous remercie de votre générosité et de votre aide. Je suis d’avantage rassurée maintenant. »

« Merci beaucoup, demoiselle. Mais c'est normal. Nous, guerrier, devons protéger les faibles, et les nécessiteux. Refuser la demande d'aide d'une demoiselle est un outrage. »

Il fit un sourire charmeur. On devait avouer qu'il appréciait beaucoup le caractère de cette jeune dame, et tout particulièrement les compliments que cette dernière. Même s'il avait joué les modestes, il aimait qu'on le complimente. Donc, là, il était assez content. De plus, on complimentait aussi sa jeune soeur, Kaste... Donc, il était très content. Il fut quelque peu surprit, il dut l'avouer, d'imaginer sa jeune soeur aussi dévote, mais il ne fit pas tant surprit. Après tout, abandonner seule, dans un lieu, entourée d'ennemis, avant qu'elle se fasse sauver, l'apparition de Xaël en revenait presque du miracle, donc une dévotion extrême né de cela, ce n'est pas si étonnant. Il trouvait même cela plutôt normal. Mais bon. Ainsi, il vit la jeune fille se diriger en avant, et lui dire :

« Nos jeunes disciples doivent être à la prière matinale maintenant mais je vais vous conduire au réfectoire. Vous pourrez l’attendre à votre aise là-bas. Ça ne vous dérange pas si nous passons par les jardins ? Ce sera plus rapide pour rejoindre le bâtiment annexe. »

« Si tôt ? Euh, oui, j'arrive. »

Il fut étonné de savoir que les prières matinale si... Matinal. Mais comme il ne savait rien de la vie dans une Eglise, il ne préféra rien dire. Il suivit aussi vers les jardins la jeune fille. Soudainement, elle se retournât, et déclara :

« Je viens de réaliser que je ne me suis pas présentée. Mon nom est Elemiah. Sœur Elemiah Adams »

« Enchanté, demoiselle. »

Il s'inclina respectueusement, devant la jeune femme, et se releva juste après pour la suivre à travers les bâtiments religieux, et les jardins. Il regardait autour de lui, et devait avouer qu'il ne s'était toujours pas habitué à l'immensité des terrains religieux. Il regardait autour de lui, tout en suivant la jeune religieuse. Il se demandait qu'il était. Soudain, il comprit que pour lancer les discussions, il fallait qu'il use d'humour. C'était toujours le moyen de délier les langues des femmes, l'humour, et le charisme. Il déclara alors, en rigolant à moitié :

« Et bien ! Devant de tel bâtiment, mon frère dirait « Que de dépenses inutiles ! »

Il rigola un petit moment, et comprit que c'était vraiment nul comme blague. Surtout devant une religieuse. Il allait faire passer son frère pour un athée, s'il continuait. Pas grave ! Il va se rattraper aisément, en vol.

« Alors, Demoiselle, que fait un tel ange ici ? »

Il la regarda. Il aime bien savoir plus sur les gens qu'ils rencontrent, ce fameux Xaël, une grande curiosité, qui le pousse à demander plus sur le passé de ses interlocuteurs. Bien sûr, si on lui demande, il répond sans problème, n'hésitant pas à mentir. Volonté de cacher son passé ? Non, mais de le glorifier. Notre manieur de hache est en effet très susceptible, dans le sens premier du terme, des pensées et de la vision des autres sur lui. Il aime bien qu'on le flatte, comme vous avez pu voir un peu plus tôt, et était donc très semsible, et aimait qu'on pense qu'il soit fort, exceptionnel. Vantardise, sans doute. Complexe, plus probable.



Merci à Shiroku et aux artistes pour ces magnifiques avatar et signatures !
Vieux Bird !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divina Division II


Messages : 59
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: La Hache et la Croix. [PV : Elemiah Adam]   Jeu 1 Nov - 15:16

Je sentis un léger sentiment de malaise lorsque je lui pris la main mais je ni prêta pas plus attention que ça. Xaël me suivait maintenant docilement à travers les jardins en détaillant les lieux avec un air impressionné. Il est vrai qu'habituellement, seul l'église, lieu de prière et de recueillement, est ouverte aux fidèles mais en réalité le domaine est beaucoup plus vaste. En fait, il s'agit d'avantage d'un monastère que d'une église puisqu'on y trouve notamment le dortoir où sont logés les religieux, le réfectoire, la cuisine, une salle de prière, une bibliothèque contenant une collection d'ouvrages religieux et beaucoup d'autres salles, vides et inutilisées pour la plupart.


« Et bien ! Devant de tel bâtiment, mon frère dirait « Que de dépenses inutiles ! »

Xaël se mit à rire avant de se taire brusquement devant mon air dépité. Je ne voyais pas en quoi tout ceci était drôle. Ni même en quoi ces bâtiments étaient inutiles. Ils étaient la maison du seigneur, permettaient d’abriter des personnes qui n'avaient nul par d'autre où aller et servaient à impressionner les fidèles. J'ignorais qui était son frère, mais il ne me plaisait déjà pas...

Dans tous les cas, Xaël dû se rendre compte de sa bêtise et essaya de se rattraper avec une flatterie et détourna la conversation sur moi. Son air gêné apaisa un peu ma colère et je me laissa attendrir par sa maladroite tentative pour changer de sujet. Ce que je faisais ici ? Je n'étais pas du genre à me confier à n'importe qui mais après tous, celui-là semblait trop naïf pour être véritablement dangereux. Et puis, je n'étais pas obligé de tout raconter non plus... Juste de quoi renforcer mon rôle de pauvre jeune fille fragile et dévouée à Dieu.

" Un ange ? Vous êtes trop flatteur.
*fait mine de réfléchir* Ce que je fais ici ? Et bien disons que la vie ne ma pas épargnée... J'ai été très tôt livrée à moi même. Je me suis retrouvée seule, sans nul part où aller. A l'époque j'avais le sentiment que personne ne voulait de moi, qu'on me méprisait. J'en voulait à la terre entière. Et puis j'ai rencontré un homme d'une grande bonté. Il m'a ouvert les portes de cette église et donné une chance de me rendre utile en devenant religieuse. Depuis je ne suis jamais partie. J'espère vraiment pouvoir payer un jour ma dette envers cette église. Je lui dois beaucoup..."

Shin Seigiken... C'est surtout à lui que je veut être utile. L'homme qui m'a sauvé et m'a tout apprit. C'est pour lui que je suis rentrée à Divina et pour lui que je suis prête à me battre. Pour que son rêve se réalise. Maitre Shin... Penser à lui me fit rougir et un sourire d'une grande sincérité apparut sur mon visage. Au fond, je ne croyais pas en Dieu. Pour être exacte, je n'ai jamais cru en lui. Car si jamais il existait vraiment, pour quelles raisons avait il laissé ma mère mourir ? Pourquoi avait il laissé une enfant innocente vivre tous ça ? Jamais ce Dieu ne m'avait aidé. Jamais il n'avait écouté mes prière alors sincères à l'époque. Un Dieu sourd et aveugle, voila ce qu'il était si vraiment il existait. Seul maitre Shin m'avait tendu la main. C'était lui, mon seul et unique Dieu. Et ma seule ambition était maintenant de le rendre heureux autant que lui m'avait rendu heureuse. Et qui sait, peut être qu'un jour il m'aimerait autant que moi je l'aimait ?

Je poussa un soupir et me tourna vers le guerrier qui me suivait toujours.

" Et vous Xaël ? Comment un fière et courageux guerrier comme vous c'est il retrouvé à Hikari ? A part pour votre sœur bien sur. Vous devez avoir une vie passionnante. J'aimerais beaucoup vous entendre me raconter quelques unes de vos aventures."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Messages : 107
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 23
Localisation : Soit dans la taverne, soit ailleurs !

MessageSujet: Re: La Hache et la Croix. [PV : Elemiah Adam]   Jeu 1 Nov - 16:17

Sur le coup, le fameux manieur de hache fut vraiment gêner. C'était assez drôle à imaginer. Xaël qui devait bien faire presque le double de la petite Elemiah, en exagérant, bien sûr, vu qu'elle n'était pas si petite que cela, et Xaël n'était pas si grand que cela non plus... En tout cas, la jeune ange qui était en face de lui avait prit une véritable tête dépité. Ou en colère. Ou les deux. Enfaîte, le manieur de hache ne savait pas trop quoi dire, ni ou se placer, face à la jeune religieuse. Il avait visiblement dit une boulette, et au lieu de réchauffer l'atmosphère, on se serait crut dans une pleine aire glacière. Bon, les références à la famille, ça marche pas. Il allait devoir noter cela.

En effet, c'était classique chez Xaël qu'il parle de sa famille. Il les aimait tellement ! Il en parlait régulièrement, ce qui devenait plutôt lourd, fallait l'avouer. Mais lui, parler, ce n'était pas trop son truc. Il était plus dans l'action, que dans la discussion. C'est pour cela qu'il se mettait vite mal à l'aise quand il discutait. Sauf quand il parlait de lui, n'hésitant pas à glorifier ses actions, et à quelque peu inventé ce qu'il disait. Mais bon, passons. Ainsi, visiblement, ce qu'il déclara pour tenter de rattraper sa vaine tentative d'humour marcha, visiblement en tout cas, mais Xaël s'en contentait, n'arrivant jamais à lire ce qui était au fond des gens. Ainsi, la jeune religieuse à l'apparence angélique lui déclara :

" Un ange ? Vous êtes trop flatteur.  Ce que je fais ici ? Et bien disons que la vie ne ma pas épargnée... J'ai été très tôt livrée à moi même. Je me suis retrouvée seule, sans nul part où aller. A l'époque j'avais le sentiment que personne ne voulait de moi, qu'on me méprisait. J'en voulait à la terre entière. Et puis j'ai rencontré un homme d'une grande bonté. Il m'a ouvert les portes de cette église et donné une chance de me rendre utile en devenant religieuse. Depuis je ne suis jamais partie. J'espère vraiment pouvoir payer un jour ma dette envers cette église. Je lui dois beaucoup..."

Un ange, trop flatteur ? Absolument pas ! Mais il savait que cela faisait partit du jeu. Les demoiselles n'acceptaient jamais les compliments qu'on leur donnait, sous le couvert d'une fausse modestie. Son père lui avait bien apprit cela. Une femme, quand on la complimente, mentira toujours sous couvert de modestie ! Mais si elle était très mignonne, ce n'était pas le genre de fille et femme que cherchait Xaël, déjà, il n'aimait pas trop la religion, donc, voilà. Non. Ce genre d'ange, c'était pour lui les créatures à protéger dans ses quêtes épiques. Surtout vu ce qu'elle avait vécu. Car visiblement, elle n'avait pas eu une enfance tranquille. Visiblement, elle n'avait pas eu la chance de Xaël. Cela lui donnait encore plus envie de défendre cette pauvre créature et ses sembables !

« Et bien, que de braves et grandes récompenses soit donné à votre sauveur ! Moi, tout ce que je peux faire, c'est jurer pour la protection de vous et vos proches, demoiselle ! Sachez que quoiqu'il arrive, Xaël de Kirmanie sera là, pour protéger vous et vos semblable ! »

Dieu que c'était Kitsch. Et Ridicule. C'est le cas de la dire, d'ailleurs, vu le lieu. En tout cas, cela pouvait presque faire rire les éventuels spectateurs s'il y en avait, vu la pose et les mots qu'avaient dit le guerrier. Mais bon, au moins, il y croyait, et c'était sans doute suffisant à la manipulatrice, même si Xaël n'avait strictement aucune idée ni même pensée dans se sens. Jamais il supposerait que Elemiah jouait de lui. Mais attention, jeune religieuse. Xaël, c'est la liberté, et bien qu'il dise cela, il allait falloir encore travailler pour le mettre entièrement dans son camps... Ainsi, s'il serait un bon protecteur, jamais il ne deviendrait un garde, et peu probable pour l'instant qu'il devienne un guerrier à son service.

" Et vous Xaël ? Comment un fière et courageux guerrier comme vous c'est il retrouvé à Hikari ? A part pour votre sœur bien sur. Vous devez avoir une vie passionnante. J'aimerais beaucoup vous entendre me raconter quelques unes de vos aventures."

C'est partit ! « You started the witch », disait un jeu video. Et bien là, voilà, maintenant, pour les non anglophone, vous avez démarré le guerrier ! Ainsi, Xaël lui déclara, n'hésitant pas à jouer de sa pose, d'un air charmeur, comme à son habitude, pour commencer à parler de ses nombreuses quêtes, aventures, qui était presque toute vraie, mais toujours avec du rajout et des modifications pour rendre meilleurs et plus intéressante l'histoire. Après tout, les récits n'étaient que plus intéressant pour les auditeurs, et plus valorisant pour lui ! Ce n'était pas la vérité qui était dans ce genre de cas rechercher aux yeux de Xaël, mais, une vérité transformé pour être épique :

« Ahlala. Vous n'avez aucune idée de tout ce que peut faire un guerrier comme moi. J'étais l'héritier du Ducat de Kirmanie, mais la politique, ça m'intéressait pas. Je suis devenu à la place, un mercenaire, un guerrier indépendant. Hikari fut mon choix. C'était une belle ville... J'ai fais beaucoup de quête et de combat épique ! »

Il fit une petite pause, prenant la pose d'ailleurs, sans mauvais jeu de mot. En effet, Xaël était à l'origine destiné à la politique, sauf que cette idée ne lui plaisait pas du tout. Au contraire, Lame était fait pour la politique. Donc, les deux enfants avaient échangé leurs rôles, sous le bon regard de ses parents. Kaste avait posé plus de problème, et si elle n'avait jamais eu d'ennui, c'était en partit grâce à Xaël d'ailleurs. Hikari, cependant, ne fut pas totalement le fruit du hasard. Hors de la capital du Ducat, c'était la plus grande ville qu'il connaissait, c'était cela qui l'avait fait ainsi entrer dans cette ville. Ainsi, il continua :

« D'ailleurs, dans mes quêtes épique, je décida de moi-même de protéger ma sœur de brigands. En effet, cette dernière avait été plus ou moins enlevé, lors de problème territoriaux lié à mon ancienne allégeance. Seul, j'affrontai mes ennemis, et je les vaincu. Récupérant ma précieuse Kaste, je partis vers d'autres aventure, mais cette dernière savait qu'elle ne pouvait rester dans mes combats, c'est pour cela qu'elle décida de se consacrer à Dieu. Sinon, je fis diverses quêtes pour récupérer des affaires voler, des combats contre des brigands effrayant, volant et pillant villages... Moi, Xaël, ne vit que d'aventure, et de gloire. J'avale des kilomètre de terres, à la recherche d'aventure, de reconnaissance et de personnes à défendre ! »

Il prit de nouveau une pose ridicule. C'était obligatoire, ou quoi...? Il fallait bien croire. Cela mettait de l'importance et de la théâtralité dans l'action, expliquait sans état d'âme le manieur de hache. Vous pouvez croire, d'ailleurs, que la hache était un peu paradoxal, anachronique comme arme, mais je vous assure qu'elle était efficace. Et sous son grand manteau, se cachait sa côte de maille qui avait prit divers dégâts, mais dont la résistance n'avait jamais fait défauts. Maintenant, le manieur de hache cherchait encore des quêtes... Quoique non ! Il cherchait sa petite Kaste, pour pouvoir la voir ! D'ailleurs, la présence d'Elemiah ne le gainait pas ! Il pourrait continuer de raconter ses aventures aux deux, vu que la jeune sœur du manieur de hache n'attendait que cela, elle aussi !



Merci à Shiroku et aux artistes pour ces magnifiques avatar et signatures !
Vieux Bird !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divina Division II


Messages : 59
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: La Hache et la Croix. [PV : Elemiah Adam]   Dim 11 Nov - 15:24

A peine avais-je proposé au guerrier de me conter quelques-unes de ses aventures que son regard s'illumina. Il me raconta alors, dans un flux de parole discontinu, sa jeunesse, ses quêtes et ses combats à grand renfort d’hyperboles, d’exagérations et de métaphores. Je le soupçonnais d'arranger un peu ses récits. C'était même évident tellement cette histoire semblait tout droit sortie d'un conte pour enfant. Le courageux prince qui sauve son pays d'un sombre complot politique après de nombreuses batailles contre des ennemis tous plus puissants les uns que les autres. Mais je ne lui en fis pas la remarque. A vrai dire, pendant quelques instants j'oublia même Divina, mon rôle et tout le reste.

Le temps de son récit, j’eus l'impression de retomber en enfance, à l'époque où ma mère me racontait une histoire avant de m'endormir. Ses mimiques et ses poses me firent rire. Mais pas un rire moqueur ou forcé. Un rire franc, un peu enfantin qui fit légèrement rosir mes joues et apparaitre de petites larmes au coin de mes yeux. A mon grand étonnement, je me pris au jeu sans le vouloir. Moi qui avais l'habitude de manipuler les autres, je me retrouvais maintenant comme ensorcelée, buvant les paroles du conteur.

Il termina son récit en prenant une pose victorieuse et je ne pus m'empêcher de l’applaudir, un grand sourire aux lèvres. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas autant amusée. Il faut dire que dans cette église, les distractions étaient rares. J’avais beau effectuer en plus des missions pour le compte de Divina, l’ennui était omniprésent. Les apparitions en public pour recruter des fidèles m’avaient amusé un temps mais cela faisait dorénavant parti de ma routine et la seule chose qui me motivait encore était que maitre Shin m’observait surement, quelque part.
J’ignore combien de temps je passa à écouter Xaël mais je fus des plus surprise lorsque j’entendis sonner les cloches de l’église. Les prières matinales étaient terminées.

« - Je vous remercie Xaël d’avoir pris le temps de me raconter quelques-unes de vos aventures. C’était très distrayant mais l’heure des prières matinales est passée maintenant. Je vais vous guider auprès de votre très chère sœur, comme promis. Vous devez être impatient et elle aussi sans doute. »

Presque avec regrets, je guida le jeune homme jusqu’à la salle commune. Là-bas, il pourrait y retrouver Kaste et lui parler librement. J’aurais voulu continuer à discuter encore avec le guerrier mais je ne voulais pas trop m’imposer non plus. Et puis, il avait eu le mérite de m’amuser un peu alors il méritait bien une récompense. En tout cas, j’avais changé un peu d’avis sur cet idiot. Je m’en servirais de pion dans l’avenir c’est certain. D’une façon ou d’une autre, je le convaincrais de nous rejoindre ou du moins je me servirais de lui pour les intérêts de Divina. Mais je n’étais plus aussi pressée de le sacrifier. Tant qu’il m’amuserait, je le garderais… Oui c’était décidé.
Avec un sourire, j’invita Xaël à rentrer.

« -Voilà, je ne vous retiendrais pas plus longtemps Xaël. Mais j’espère quand même que nous nous reverrons. J’aimerais beaucoup écouter d’autres de vos récits si vous le voulez bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Messages : 107
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 23
Localisation : Soit dans la taverne, soit ailleurs !

MessageSujet: Re: La Hache et la Croix. [PV : Elemiah Adam]   Mer 14 Nov - 15:48

Le guerrier était passablement content. Visiblement, son auditoire était content de ses nombreux exploits guerrier aux cours de ses voyages. Bon, la bonne moitié était fantasmé, mais le manieur de Hache finissait bien par le croire, carrément. Pourtant, il ne fallait pas non plus croire qu'il était rien du tout. C'était un guerrier courageux et avec un grand cœur, toujours dans la but d'aider ceux dans le besoin. Si son but n'était pas des plus nobles, vu qu'il quêtait la gloire et la reconnaissance mondial, mais au moins, il était loin d'être méchant, au contraire même. Un grand naïf aux cœur énorme... Une parfaite proie, mais ça, il ne le savait pas.

En tout cas, son maigre auditoire, vu qu'il n'était composé que d'une seule personne, mais d'un sacré ange, était visiblement bien content de ses discours et de ses récits. En effet, à plusieurs reprises, la jeune religieuse qu'il avait devant lui avait fait des petites rires devant ses positions quelques peu ridicules, et devant ses expressions valorisantes qu'il aimait tant déclarer dans son caractère quelques peu excentrique. Ainsi, quand il termina le récit de ses grands, merveilleux, extraordinaire, et caetera, il eut le grand plaisir de voir la jeune religieuse l'applaudir. Bien, il avait réussir à la faire sourire ! Elle était aussi simple a amusé que Kaste, constata avec sourire le grand Xaël de Kirmanie. Quoique, Kaste de Kirmanie, par son caractère espiègle, mais vouant une vraie vénération de son grand frère, serait plus simple. Ainsi, la jeune demoiselle devant Xaël déclara :

« - Je vous remercie Xaël d’avoir pris le temps de me raconter quelques-unes de vos aventures. C’était très distrayant mais l’heure des prières matinales est passée maintenant. Je vais vous guider auprès de votre très chère sœur, comme promis. Vous devez être impatient et elle aussi sans doute. »

« Mais ce n'est rien ! Je vous suis ! »


Avec tout cela, il n'eut même pas remarqué les cloches de l'église annoncer la fin des prières matinals ! En effet, il était toujours à cent pour cent dans ce qu'il racontait, et c'était très dur de le ramener à la réalité. Il en avait presque oublié sa chère petite sœur ! Elle ne serait pas contente du tout, pensa le manieur de hache. Elle gueulerait même, et le frapperait de ses petits poings pour montrer son mécontentement. Et lui ? Il sourirait, au son des petits poings frappant sur son costure, et dont la côte de maille qu'il portait pas en dessous ferait un léger son.

Ainsi, il suivit de nouveau la jeune religieuse. Cette Emiliah Adams était décidement l'un des anges le plus mignons et adorables de la création ! Jamais Xaël n'aurait pu deviner que derrière cette ange, se cachait une belle marionnettiste. Mais après tout, Xaël s'en fichait ! Lui, il voulait des quêtes épiques, des combats, des veufs et des orphelins à sauver ! Les histoires de manipulation, cela lui passait par dessus la tête, si on pouvait le dire comme cela... . Arrivant devant une grande porte, Emeliah déclara alors :


« -Voilà, je ne vous retiendrais pas plus longtemps Xaël. Mais j’espère quand même que nous nous reverrons. J’aimerais beaucoup écouter d’autres de vos récits si vous le voulez bien ?
-Nous nous reverrons, chère demoiselle ! Promesse de Xaël, ce serait...
-XAEEEEEEEEEEEEL !
-Demoiselle de Kirmanie ! »


Le grand guerrier se prit alors un véritable missile balistique. Enfin, disons que c'était ce qui se rapprochait le plus de l'éclair blond qui lui tomba dessus, le faisant tomber par terre, poussant un petit cri. Vous avez sans doute deviné, c'était bel et bien Kaste de Kirmanie qui était folle de joie de revoir son grand frère chérie. Derrière, une autre religieuse, semblant plus vielle, et visiblement, gardait un œil sur la jeune religieuse. Effectivement, elle était quand même une héritière potentiel d'un Ducat, pense la chevalier. Ébouriffant les cheveux de sa jeune sœur, il déclara alors, d'un ton presque hilare :

« Calme-toi, Kaste ! C'est indigne d'une religieuse... Donc, je disais, Mademoiselle, cela serait un plaisir de se revoir, et de vous raconter plus sur mes exploits, et mes récits. Et si vous avez besoin de quoique ce soit, je suis toujours là !
-Mais... Vous êtes... euh... »


La jeune fille était ainsi pensive. Elle était sûre que ce visage lui disait quelques chose... Mais elle ne savait plus... Qui c'était déjà... ? Elle croyait l'avoir vu prêt de Maître Shin... Elle ne faisait pas partit de Divina, mais sa curiosité naturel l'avait poussé à parfois, espionner un peu certains de ses confrères de l'église, et semer les quelques religieuses qui gardaient un œil sur elle, aussi bien pour la protéger, que par mépris, vu que son frère Lame, chef d'un Ducat, était un Athée ouvert... Mais elle restait une enfant, incapable de comprendre la plupart des choses qu'elle avait entendu, plus ou moins légalement. Ainsi, elle était contente, mais pensive. Xaël, lui, regardait les deux demoiselles, et attendait une éventuelle dernière réponse de sa jeune guide à travers l'église. Une belle journée pour lui !



Merci à Shiroku et aux artistes pour ces magnifiques avatar et signatures !
Vieux Bird !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divina Division II


Messages : 59
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: La Hache et la Croix. [PV : Elemiah Adam]   Mer 5 Déc - 16:05

Je n’eus guère le temps d'entendre la réponse du guerrier. A peine les portes de la grande salle ouverte, je fus bousculée par je ne sais quoi et me cogna contre le mur de pierres de l'église. Je mis quelques secondes à reprendre mes esprits avant de réaliser ce qui était arrivé. Une toute jeune fille, vêtue d'une tenue de religieuse, s’était apparemment jetée dans les bras de Xaël qui avait trébuché à cause de la violence de l’impact. Mais ce dernier ne semblait pas lui en vouloir, au contraire. Il riait de bon cœur en ébouriffant affectueusement les cheveux blond de la demoiselle et je devina alors qu’il devait s’agir de Kaste de Kirmanie, la petite sœur de mon nouveau pion.

« Calme-toi, Kaste ! C'est indigne d'une religieuse... Donc, je disais, Mademoiselle, cela serait un plaisir de se revoir, et de vous raconter plus sur mes exploits, et mes récits. Et si vous avez besoin de quoique ce soit, je suis toujours là !

-Mais... Vous êtes... euh... »

Je fixa la fillette avant de lui sourire. Visiblement mon visage ne lui était pas inconnu mais le contraire m’aurait étonné. Je ne connaissais pas le nom de tout le personnel religieux de cette église et à vrai dire je m’en moquais. En revanche mon rôle en tant que représentante de Divina et porte-parole de Dieu m’avait valu une certaine célébrité aussi bien dans l’église d’Hikari que dans la ville elle-même. J’espérais juste qu’elle ne connaisse que mon visage et non mon véritable rôle… Mais c’était une hypothèse peu probable. Après tout, comment cette gamine aurait pu connaitre quoi que ce soit sur moi ou sur les missions que me confiait maitre Shin ?

Je me détendis donc. Cette enfant ne représentait aucune menace. Elle pouvait même se révéler être un atout précieux pour manipuler le guerrier. Je m'accroupi face au frère et à la sœur et ramassa le voile de la jeune fille qui était tombé au sol avant de le lui remettre sur la tête avec douceur.

"- Je suis sœur Elemiah jeune fille."


Dernier sourire puis je me tourna pour faire face à la religieuse qui venait vers nous comme une furie. Visiblement, on lui avait confié la garde de l’enfant et elle n’était guère ravie de l’attitude de la petite. J’avais donc là l’occasion rêvée de gagner leur confiance. Je me redressa donc et fit fasse à la religieuse.

" - Ma sœur, je vous en prie ne soyez pas trop sévère avec cette enfant. Son enthousiasme est légitime, après tout elle est jeune et son frère devait beaucoup lui manquer. Vous pouvez bien lui accorder au moins un après-midi de repos non ? je suis prête à en assumer les conséquences."


Bien sûr, il était presque impossible pour cette pauvre femme de me refuser quoi que ce soit. J’avais trop d’influence et me contrarier aurait pu lui attirer des ennuis. Elle se contenta donc de marmonner un « oui, bien sûr » avant de tourner les talons aussi sec.

" - Bien, je vais vous laissez profiter de vos retrouvailles maintenant. Xaël, j’ai hâte d’entendre à nouveau vos récits."

Je fis une légère révérence avant de me retirer le sourire aux lèvres. Cette journée avait mal débuté mais ma rencontre avec ce Xaël m’avait beaucoup amusé. Dorénavant, je garderais un œil sur cette petite autant que sur son frère. Oui, finalement c’était une bonne journée…

Spoiler:
 



Merci à la petite Tsuki ^^

Birdée par Surû :

c'est même pas vrai d'abord =P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: La Hache et la Croix. [PV : Elemiah Adam]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Hache et la Croix. [PV : Elemiah Adam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jibun No Toshi  :: Hikari vous ouvre ses portes... :: Eglise-