Sur la scène d'un nouveau monde... Serez-vous marionnettiste ou marionnette?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Flavia Caeca Sempronni, Entre les chevaliers et les Captus, enfance déchirée. [Fini =D !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Captus Division IV


Multi-comptes : Xaël de Kirmanie
Messages : 71
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : Quelque part. Cherche pas.

Informations supplémentaires
âge du personnage: 16
Pouvoir: Les Trois Chevaliers.
Groupe, division: Captus Division IV

MessageSujet: Flavia Caeca Sempronni, Entre les chevaliers et les Captus, enfance déchirée. [Fini =D !]   Dim 21 Oct - 18:04


PRÉSENTATION
~ Personnage ~



Nom : Caeca Sempronni
Prénom : Flavia
âge : 16
Groupe : Captus
Métier: Sbire de la division « Envie »

.: Pouvoir :.


Son pouvoir est un peu compliqué à expliquer, mais nous allons faire de notre mieux pour être le plus clair possible. Son âme est lié a des entités immatériels. Ses entités possèdent la forme de chevalier en armure avec différentes couleurs.

-Le Blanc, ou la Loyauté, est un chevalier qui sert sa dame, Flavia.
-Le Rouge, ou le Rusé, est indépendant, mais sait que son exitence est grâce à la jeune Captus.
-Le Noir, ou le Fou, est comme ce que son nom indique. Sans santé mentale, il se contente de tuer.

Il existe uniquement grâce à Flavia, et sans elle, leur existence n'est donc plus. Il se nourrissent de son énergie pour substituer. Il disparaisse donc à un moment, pour ne pas faire que leur créatrice disparaisse avec eux.

Par cette restrictions, Flavia ne peut pas en invoquer deux à la fois, et leur durée n'excède rarement les dix minutes. Si elle en invoque deux, c'est très simple. Elle disparaît, comme une chandelle de bougie. De plus, autre restriction, le caractère de ses êtres. Le Rouge agit pour son indépendance, le Noir agit par sa folie, et peut oublier l'importance de l'existence de la jeune fille. Seul le Blanc, le loyal, est dévoué jusqu'à la fin à sa maîtresse.


.: Caractère :.
« Un être sans personnalité mentale est un robot »


Comment décrire mentalement Flavia ? Elle est disons, mentalement perturbé. Elle n'est pas folle, mais son passé à laissé des traces irréparables sur son comportement, et donc son caractère. La jeune fille aux cheveux noirs est difficile à cerner... En tout cas, sa nature et son passé avaient déchirés son passé, et ainsi, cette dernière est très complexe à centrer.

Flavia en tout cas, est quelque peu sombre. Elle est peu bavarde, préfère rester discrète, et raser les murs pour ne pas parler avec quelqu'un qu'elle connaitrait. Elle n'aime pas les relations humaines, et tente de les éviter les plus possible, et préfère parler toute seule. Effectivement, la jeune fille parle parfois toute seule, dans un coin, et dans ce genre de cas, elle semble être effrayé, et ne parle pas. Les gens s'en éloignent souvent. Ses relations au sein de l'organisation de Captus sont faibles, et elle ne parlent qu'avec son commandant direct. D'ailleurs, pour lui donner des ordres, il faut s'adresser à ce dernier.

La jeune fille ainsi, est totalement dévoué et est une véritable admiratrice de ses commandants directs. Impossible qu'il est tort. Elle est toujours à l'écoute de ses derniers, et se considère comme en vie que grâce à eux. Elle obéit bien à leur ordres, même si celle-ci garde une indépendance, vu que celle-ci préfère souvent agir à sa façon, même si elle sait qu'elle doit rester quand même dépendante de ses fameux chevaliers. Elle n'a aucune puissance elle-même, et ainsi, elle reste souvent peu devant les projecteurs, et est souvent entrain de se sous-estimer, s'estimant peu importante.

Flavia est-elle ainsi totalement renfermé sur elle-même, et détestant les autres ? Non. En effet, si on réussit à faire qu'elle devienne notre ami, on découvre que la jeune fille est totalement différente. Elle s'ouvre, et parle beaucoup. Elle en devient très agréable, et on a vraiment l'impression que cette une jeune fille normal. Cependant, il sera toujours très dur de la faire parler de son passé, surtout que la jeune fille n'hésite jamais à mentir pour faire passer ce qu'elle veut. L'un des moyen, et de la faire pleurer, ce qui la permet de déclarer sans problème et sans peur de déclarer tout ce qui lui est arrivé. L'autre façon, c'est de la faire boire. Mais chut ! Elle n'a que seize ans, elle n'est pas majeure !



.: Physique :.
« Ne vous fiez pas aux apparences »


La première chose qu'on peut dire, en voyant Flavia, c'est qu'elle est jeune. Logique, elle l'est. Entrant dans adolescente, avec du retard, comme on peut voir, elle commence donc à peine la longue période de changement aussi bien caractériel, même si cette partit a été développé plus haut, que physique, ce que l'on va aborder justement ici.

Niveau taille, c'est pas franchement la joie. Un mètre quarente-cinq, soit franchement petite, elle ne peut pas se venter d'une force physique très importante. Elle est petite, pas bien en chair, et ses muscles se contentent du stricte nécessaire. Trop maigre, trop petite, sa morphologie est donc problématique, et son corps gagne une fragilité absolument... Non voulut. Elle explique régulièrement qu'elle aimerait bien être plus grande, et plus en chaire, n'aimant pas être maigre, mais paradoxalement, elle n'aime pas manger, résultat de son enfance, même si ce point sera abordés un peu plus loin dans l'histoire, plus précisément.

Son visage est plutôt fin, et elle possède de grand yeux rouges. Son visage est plutôt triangulaire, avec un menton pointu, et son nez est petit. Ses mèches noirs tombent souvent sur son visage, d'ailleurs, et celui-ci est plutôt mignon, mais rien d'exceptionnel en matière d'esthétique. Flavia a hérité d'une beauté relative à chaque un, mais on peut la considérer comme une jolie demoiselle. Une légère cicatrice horizontal, taillant le front, héritière d'une bataille écolière, ternit un peu le tableau, étant assez disgracieuse, et Flavia fait tout pour la cacher avec ses cheveux noirs. Elle ne supporte pas qu'on l'aperçoive.

Ses cheveux noirs sont long, et lui descendent jusqu'au bas du dos. Ses cheveux noir sont donc long et lisse, et parfaitement coiffé, comme Flavia en prend particulièrement soin. Leur longueur est selon la jeune fille, "une horreur le matin à coiffer", mais elle les aime quand même. On trouve différents ornements dans ses cheveux, dont deux servent à faire tenir deux longues mèches. Elle possède aussi un grand nœud rouge, au sommet de sa tête. Ses frivolité lui plaisent beaucoup, et la voir sans son noeud et presque impossible.

Enfin, ses vêtements sont plus complexe à décrire. Portant souvent des couleurs rouges et blanches, la tenue de Flavia consiste en un haut rouge qui laisse ses épaules découvertes, rattrapé par des manches blanches et une jupe rouge. Ses tenues sont complexe, avec beaucoup de détails, comme la jeune fille les aiment tant. Autrement, on peut préciser qu'elle ne porte pas toujours exactement le même style de tenue, mais qu'on retrouve sensiblement les mêmes styles, même couleur, et même type de tenue.



.: Histoire :.
« Tout le monde possède une histoire, racontez-nous la votre »


Pourquoi... Pourquoi...
Ils sont content. J'en suis sûre. Ils avaient raison. Je suis un monstre.
"Ego sum montrum"**
Voilà ce que je suis...

Racontons. Mon médecin dit que ça me ferait du bien. Du bien. Ca serait vraiment génial que cela marche, mais j'y crois pas trop. De toute façon, j'vais lui plaire, et dire ce qu'il veux entendre. Quoique... Personne ne va le lire, ce texte, non ? Alors, je peux me confier sans problème ? D'accord... Je vois... J'vais tenter, alors. Après tout, si c'est vraiment utile ?

Je suis né, il y a maintenant seize ans. J'étais pas dans une famille très riche. Mais de toute façon, je ne les aimais pas. Des hypocrites. Ce n'était que des hypocrites, qui m'ont abandonné. Mais ceci, cela n'arrivera que plus tard, donc, je vais éviter d'aborder cela tout de suite. Je suis né dans une famille modeste de la ville d'Ataraxia***. Elle est quelque peu au Sud de votre ville. La mienne, aussi, logiquement. Mais bon. Arrêtons de digresser. C'est mon histoire que je dois vous raconter... Vous ? Il faut que j'me calme. Normalement, personne ne va me lire, rassurez-moi ?

Alors... Je suis entrée, comme toute les petites filles de mon âge, dans une école primaire du bourg. C'était nul. Enfin, utile, mais je ne me suis jamais amusée, à l'intérieur. Je n'aimais pas les autres, je les évitait. Pourquoi ? Je ne sais même plus. Je préférais rester seule. J'ai heureusement apprit à lire très rapidement, plus tôt que les autres. J'aimais lire. C'était bien, ça. J'préférais lire que faire les choses que faisait les autres filles.

Vous savez, vous, pourquoi parfois des enfants étaient considérés comme des têtes de turcs, par les autres ? Pas moi. J'aurais bien aimé. Cela aurait pût être utile pour moi. J'aurais peut-être comprit... Mais pour l'instant, je n'ai jamais comprit. Ainsi, on se moqua de moi. J'étais devenu malgré moi la fille la plus "populaire" de l'école. J'participais à des jeux, j'étais au centre des discussions... Sauf que vu les discussions, j'aurais bien aimé les éviter... Pareil pour les jeux. Mes parents s'inquiétèrent souvent de me voir arriver avec des bleues. Quel bande d'hypocrite. J'en suis sûre qu'il n'en croyait pas une seconde...

Pourquoi je n'en ai pas parlé ? C'est simple. Balancer, c'était la pire des idées. Il fallait rester muet. Si tu parlais, effectivement, ce qui se passait pouvait s'arrêter, ralentir... Mais pas pour toujours, et tu étais maintenant condamné. Faire cela, c'était la pire des idées. Tu étais marqué pendant tout le reste de ta scolarité... De Balance. Pire que tout. Tu perdais tout, en tentant cela, donc, on se taisait.

Pourtant, j'avais des amis, autres que mes livres. Si si, je vous jure ! Plusieurs personne, dont quelqu'un que j'aimais beaucoup. Avant. Car lui aussi, c'était un hypocrite. J'étais presque sûr que j'pouvais avoir confiance en lui. Mais non. Je ne pouvais pas. J'aurais dût m'en douter dès le début... Mais, je ne l'ai pas fait, et je m'en suis mordu les doigts.

Un jour, je sortais d'une salle de cours, normalement, voulant me diriger vers la bibliothèque, j'ai vu donc cette personne discuter avec d'autres personnes. Je voulus entrer dans la bibliothèque... Et ils m’arrêtèrent. Sur le coup, ce garçon là, celui que j'aimais bien, ne déclara rien, et regarda ses camarades. L'un d'entre eux, un troisième (Oh ? Je n'ai pas précisé ? J'étais en sixième, maintenant. Comme quoi, une éventuelle remise à zéro des compteurs étaient impossible...) déclara :

"Eh ! La petite intello ? Tu comptes être un jour autre chose qu'une pauvre merde ?"

Petite insulte, mais cette fois, je tiqua dessus. Bien sûr ses amis lourdingues et crétins* rigolèrent tous à cette pseudo-blague absolument nul et totalement injurieuse. Normalement, habituée, je n'aurais rien dit, et j'aurais baisser les yeux, en entrant dans la bibliothèque. Mais là, je le vu. Ce traître... Cet immonde et infâme traître... Trahison... Comme osait-il...? IL ETAIT DONC COMME LES AUTRES ?! Je ne pouvais donc faire confiance à personne ! Humanité dépassé ! Humanité corrompu ! J'leur hurla dessus, alors, furieuse :

"Je vous hait tous ! TOUS !"

C'est là que je le vu. Il apparut, m'arrachant une douleur à la poitrine d'une grande violence... Qu'est ce que... Je le vit. Il était grand, et j'eut peur. Il portait une armure noir, et une fumée violette/noir était tout autour de lui. Il sortit alors son épée, et il frappa. Je vis juste le liquide écarlate sortir de la poitrine de l'un des hommes, avant de tomber dans les pommes.

"Ira furor brevis est"****
Horace Epitres

Je me réveilla que cinq jour plus tard. Selon mes parents et les médecins. J'eut pas l'impression de dormir aussi longtemps, et je dois avouer que je ne les crois pas forcément ses hypocrites... Ils m'ont peut-être mentit, mais malheureusement, c'était trop tard pour moi. Mes parents me regardaient avec peur, crainte. Les grands médecins, enfin, aussi grand que les maigres finances qu'avaient mes parents, avaient confirmés ce qu'avait déclaré les survivants du groupe, une brute dont je ne me rappelle même plus du nom... En tout cas, j'étais bien la cause des morts, indirectement.

Mes parents m'abandonnèrent, alors, égoïstement.* J'en suis sûr. Il ne voulait pas avoir de tels encombrement, préférant être tranquille, et sans une fille qui avait autour d'elle un chevalier noir qui risquait de tuer tout le monde. C'étais faux. Il n'était pas apparut depuis le drame. Mais je ne me sentais de toute façon pas dans ma place, ici. Je partis. Loin. Je marcha, sans réfléchir, ayant peur qu'on me suivait. Je regardais les gens. Je les haïssait. Ils avaient des vies si simple... Si simples... Pourquoi... Pourquoi je ne l'avais pas, moi !? Pourquoi !

Je finis par m'arrêter, bien sûr, et je m'installa contre un mur. Je n'avais plus rien. Plus un sous, pas un logi. Je m'installa dans le rue, ne sachant plus quoi faire. J'étais partit. Toute seule. Ataraxie, dont son nom était un bon mensonge, n'était plus qu'un mauvais souvenir. Pourtant, j'avais envie de pleurer. Je regardais les gens qui passait à droite et à gauche. Je demandais des sous, proposant des services dont je ne connaissais même pas en quoi ils consistaient. Un moment, un homme arriva et me regarda attentivement. Son oeil gauche était doré, et me faisait un peu peur. Il déclara alors :

"Que c'est triste de voir une jeune fille si potentiel dans de tels conditions."

Il m'attrapa par la main, mais que je retira brusquement. Qui était-il ? Et comme pouvait-il se permettre de faire cela, comme ça. Je ne le connaissais même pas ! Qu'est ce qu'il me voulais ! Bas les pattes ! Il m'attrapa de nouveau la main, et me fit un sourire. Je ne devais plus faire confiance à personne, mais lui, je ne sais plus, j'ai décidé de lui faire confiance. Pourquoi ? Je ne serais jamais.

Pourtait, j'eut raison de lui faire confiance. Je l'ai suivit, et j'ai bien fait. D'abord, il m'arrengea un rendez-vous avec une tailleuse, dont il me disait que je ne devais pas faire attention du pourquoi du comment. Je dois avouer que je fus étonner d'avoir une tailleuse dans un hôpital, mais il m'expliqua : "C'est normal". Après, il m'entraîna. J'eut peur au début. Je revis le chevalier noir, mais aussi un rouge et un blanc. Encore une fois, il m'expliqua. C'est normal. Ils sont là pour moi. Ils sont là pour me protéger, et défendre mes intérêts. Cet homme, à l'oeil d'or, je compris vite qu'il était la seule personne qui m'aimait, et qui voulait mon bien. La seule et l'unique. J'en suis heureuse, et je m'ouvris totalement à lui. Je lui déclara tout, et il sourit. Il m'expliqua :

"Le seul coupable, c'est Dieu. Tu es trop petite, mais Dieu est Mort, disait un homme très grand, Nietzsche. Quelque fanatiques en croit encore l'exitance. Ton unique but, maintenant, est de tuer Dieu. Tes chevaliers, bien qu'ils sont trois, seront les quatre chevalier de l'apocalypse, Flavia. Tout le monde disait que tu es un monstre... Tu le seras..."

Il me prit dans ses bras, et me serra contre lui. Je ne savais pas quoi dire. Je crois qu'il sanglotait, mais je ne suis pas sûr. J'accepta. Je compris que c'était ma destiné. C'était écrit. Je devais devenir un monstre, donc, je le suis devenu, pour leur faire plaisir. A ses "copains", à ses parents, à ses médecins, qui ont tout fait pour me détruire*... Voilà. Ils sont content, aujourd'hui. Mon unique philosophie, c'est "Dieu est mort". Donc, Dieu et ses fidèles mourront. Point barre. Je suis donc une captus. Fin de ce journal.

"Video meliora proboque deteriora sequor"*****
Ovide, Les Métamorphoses.

*NdN (Note du Narrateur) : Attention. Point de vue interne, c'est une vision déformée.
** "Moi je suis un monstre" en Latin.
***Tranquilité en grec.
**** "La colère est une courte folie.
***** "Je vois le bien, je l'aime, et je fais le mal."




Vous, derrière votre écran
~ (facultatif) ~

Puff : Double Compte d'un gros bourrin =D
âge : 17 ans
Comment trouvez-vous le forum? : Très bien !
Un petit mot à dire? : Rien du tout. Mais un ami qui est poëte voudrait vous dire deux mots, lui :
« Les sanglots long des violons blessent mon cœur d'une langueur monotone. »
Sinon, Merci à Tsuki No Ko, pour son magnifique travail artistique, et merci à J.D. Salinger pour l'inspiration que j'ai eu en lisant l’arrache-cœur !
(c) Jibun No Toshi


Dernière édition par Flavia Caeca Sempronni le Sam 27 Oct - 13:44, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Multi-comptes : Ayato Jikan
Messages : 142
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 26
Localisation : En quoi ça te concerne ?! ;p

Informations supplémentaires
âge du personnage: 24 ans
Pouvoir: Déplacement rapide
Groupe, division: Résistance

MessageSujet: Re: Flavia Caeca Sempronni, Entre les chevaliers et les Captus, enfance déchirée. [Fini =D !]   Lun 22 Oct - 16:36

A mon tour de te souhaiter la bienvenue ^^! Alors BIENVENUE ><".

Et je suis infiniment touchée par le petit mot à mon intention *o*, merci beaucoup !



~Merci à Sûru pour ce Kit magnifique~

Je raconte en black
Je te parle en indianred
Je te berne en darkred

Birdé par Surû

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Captus Division IV


Multi-comptes : Xaël de Kirmanie
Messages : 71
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : Quelque part. Cherche pas.

Informations supplémentaires
âge du personnage: 16
Pouvoir: Les Trois Chevaliers.
Groupe, division: Captus Division IV

MessageSujet: Re: Flavia Caeca Sempronni, Entre les chevaliers et les Captus, enfance déchirée. [Fini =D !]   Lun 22 Oct - 17:41

De rien, et Merci du Bienvenue !


Merci beaucoup aux artistes et à Tsuki No Ko pour se magnifique kit =D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Civil


Messages : 110
Date d'inscription : 29/08/2012
Localisation : Tu m'cherche?

Informations supplémentaires
âge du personnage:
Pouvoir: Oeil de dieu
Groupe, division: Civils

MessageSujet: Re: Flavia Caeca Sempronni, Entre les chevaliers et les Captus, enfance déchirée. [Fini =D !]   Lun 22 Oct - 20:17

Re-Bienvenue a toi!




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Captus Division I


Messages : 135
Date d'inscription : 03/09/2012
Localisation : Bien caché.

Informations supplémentaires
âge du personnage: 21
Pouvoir: ~
Groupe, division: Captus, chef de l’orgueil ~

MessageSujet: Re: Flavia Caeca Sempronni, Entre les chevaliers et les Captus, enfance déchirée. [Fini =D !]   Ven 26 Oct - 19:30

Bienvenue! Il y a un problème d'age, sachant qu'être à l'organisation est un boulot, un travail, tu ne peux avoir que 14 ans ~


Je suis comme une sculpture de glace, je suis froid et gracieux, cependant je suis fragile.

[-Dialogue/parole]

Un grand merci pour l'artiste qui a eu la gentillesse de me faire un magnifique kit => Kuroshi. (dieu 8D)

https://www.youtube.com/watch?v=HwELajFteTo

                    
Birdé x2 par son petit chéri, le traitre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Captus Division IV


Multi-comptes : Xaël de Kirmanie
Messages : 71
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : Quelque part. Cherche pas.

Informations supplémentaires
âge du personnage: 16
Pouvoir: Les Trois Chevaliers.
Groupe, division: Captus Division IV

MessageSujet: Re: Flavia Caeca Sempronni, Entre les chevaliers et les Captus, enfance déchirée. [Fini =D !]   Sam 27 Oct - 10:59

Ah ouais, c'est vrai '-'.
Merde. Ça tue un concept du perso. Zut.
Bon, en attendant, l'histoire, caractère et physique du perso sont terminés, vous pouvez me dire vos avis critiques pendant que je cherche une solution =D !


Merci beaucoup aux artistes et à Tsuki No Ko pour se magnifique kit =D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Civil


Messages : 110
Date d'inscription : 29/08/2012
Localisation : Tu m'cherche?

Informations supplémentaires
âge du personnage:
Pouvoir: Oeil de dieu
Groupe, division: Civils

MessageSujet: Re: Flavia Caeca Sempronni, Entre les chevaliers et les Captus, enfance déchirée. [Fini =D !]   Sam 27 Oct - 12:21

Effectivement, c'est un problème.
Sinon, ta fiche mérite d'être validée. Cet essai de style est une réussite ^^
Donc, moi, je ne parviens pas à avoir d'idées :/Il faudra changer son âge, désolé.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Captus Division IV


Multi-comptes : Xaël de Kirmanie
Messages : 71
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : Quelque part. Cherche pas.

Informations supplémentaires
âge du personnage: 16
Pouvoir: Les Trois Chevaliers.
Groupe, division: Captus Division IV

MessageSujet: Re: Flavia Caeca Sempronni, Entre les chevaliers et les Captus, enfance déchirée. [Fini =D !]   Sam 27 Oct - 13:36

Tant pis. Je me plie.
C'est changé =D ! J'triche un peu, mais j'ai changé pour m'adapter.
C'est bon ^^ ?


Merci beaucoup aux artistes et à Tsuki No Ko pour se magnifique kit =D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Civil


Messages : 110
Date d'inscription : 29/08/2012
Localisation : Tu m'cherche?

Informations supplémentaires
âge du personnage:
Pouvoir: Oeil de dieu
Groupe, division: Civils

MessageSujet: Re: Flavia Caeca Sempronni, Entre les chevaliers et les Captus, enfance déchirée. [Fini =D !]   Dim 28 Oct - 9:54

Validé! ~
Bon jeu!




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Flavia Caeca Sempronni, Entre les chevaliers et les Captus, enfance déchirée. [Fini =D !]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Flavia Caeca Sempronni, Entre les chevaliers et les Captus, enfance déchirée. [Fini =D !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des quatres coins de l'univeeeeers Luttant contre le Mâle...♪
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jibun No Toshi  :: Généralités :: Vos papiers, s'il vous plait :: Présentations acceptées-