Sur la scène d'un nouveau monde... Serez-vous marionnettiste ou marionnette?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre sombre avec la voix de Dieu...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Civil


Messages : 110
Date d'inscription : 29/08/2012
Localisation : Tu m'cherche?

Informations supplémentaires
âge du personnage:
Pouvoir: Oeil de dieu
Groupe, division: Civils

MessageSujet: Rencontre sombre avec la voix de Dieu...   Mer 14 Nov - 17:44

Une nouvelle journée s'achevait. Le soleil se couchait doucement à l'horizon, privant la ville de sa douce lumière. Il faisait froid. Très froid. L'Hiver arrivait à grand pas, et, un nouvelle quête ouvrait ses bras vers Shiroku; il devait se trouver un abri sur qu'il utiliserait pour toute la saison. Le jeune garçon rêvait de pouvoir manger une bonne assiette de charcuterie, avec du bon pain européen. Ayant peur de se frigorifier, il avait volé un manteau, faisant semblant de réceptionner des clients dans un restaurant modeste. Il en avait aussi profité pour chiper les restes de quelques clients un peu trop exigeants. Shiroku, lui ne se plaignait pas et se délectait même du plaisir de manger. Une question assez stupide lui avait traversé l'esprit à ce moment là. Il se demandait si il pouvait voir du sang sur la viande saignante. Il avait constaté que non. Il était déçu, ce n'était qu'un détail, mais il s'était amusé à le vérifier.

Donc, toujours le manteau volé sur ses épaules, qui, d'ailleurs, était trois fois trop grand pour lui, il se dirigea vers l'église, pensant trouver une planque dans les environs de celle-ci, ou, à l'intérieur. Il avait entendu parler des "Divitrucs", et ils contrôlaient l'Eglise. Le jeune garçon ignorait d'ou ils venaient ceux-là. Mais, il s'en fichait un peu, pour le moment, sa vie n'avait pas changé, donc, il n'y faisait pas vraiment attention. Peut être que, eux, qui se prenaient pour la "voix de Dieu", accepterait de lui donner régulièrement de l'argent et de la nourriture en échange de la vision d'une petite bouille assoiffée et affamée. Et, qui sait, peut être un foyer. Shiroku en bavait d'avance. Mais, il n'était pas très naïf malgré son jeune âge. Il savait se méfier, et n'espérait pas grand-chose de cette organisation. Mais bon, essayer ne lui ferait pas de mal, enfin, c'était incertain.

En arrivant devant les grandes portes de ce bâtiment quelque peu glauque, Shiroku hésitait. C'était grand... Tout le monde s'y rendait tout les jours, mais, une fois que le soleil se couchait, ce lieu se vidait, ne laissant fouler son sol que quelques membres des Divitrucs. Shiroku était inquiet, et dans sa paranoïa, croyait qu'il pouvait croiser des fantômes à l'intérieur, ou que Dieu allait le punir, si il tentait de rentrer. Mais bon, trouver un abri n'était pas simple, et ce lieu restait public le jour, il n'y avait donc pas de quoi s'inquiéter, enfin, il essayait juste de se rassurer. Ne pas fuir, ne pas fuir, ne pas fuir... et puis crotte. Il voulait aller chercher autre part. Il se retourna, et, juste à ce moment là, l'immense porte s'ouvrit, et Shiroku frissonna. Il tourna légèrement la tête, regardant l'intérieur particulier du bâtiment. En baissant la tête, il remarqua une silhouette. Il était un peu paniqué. Aurait-t'on deviné ses intentions? Il allait être puni. Il regarda la silhouette, tremblant légèrement. Il voulait voir. Voir si c'était vraiment le cas. Ta curiosité te perdra, petit garçon... La rue était déserte à cette heure, et personne ne pourrait t'aider si tu étais en danger...

"- Qui... Qui va là...?"




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divina Division II


Messages : 59
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: Rencontre sombre avec la voix de Dieu...   Dim 18 Nov - 19:48

Les derniers fidèles sortaient de l'église en parlant avec enthousiasme, emmitouflés avec manteaux, bonnets et écharpes. Je les regardais sortir, un sourire encore figé sur le visage. Quand enfin la porte se referma derrière le dernier croyant, je laissa échapper un soupir. On m'avait chargé de la dernière messe puis il avait fallu que j'écoute avec attention les confessions et plaintes des habitants. Un travail pénible et ennuyeux à vrai dire. Il fallait rester immobile, le sourire aux lèvres et hocher la tête de temps en temps pour faire croire qu'on écoutait avant de les congédier en déclarant que leurs péchés étaient pardonnés. Si encore ce qu'ils avaient à me confier était intéressant mais ce n'était malheureusement que rarement le cas. Encore aujourd'hui je n'avais eu droit qu’à des banalités. Rien de très utile pour Divina donc... Quant à moi, je ne tirais aucune satisfaction personnelle à écouter ses gens me raconter leur vie. Mais je ne pouvais guère y échapper puisque mon rôle en tant que capitaine de la section tempérance consistait à répandre au maximum les idées de l'organisation. Et quoi de mieux pour être bien vue du peuple que de devenir sa confidente et conseillère ? J'assumais donc ce rôle tout en cachant mon manque d’intérêt voir mon dédain pour tous ses gens.

Dans tous les cas, c'est avec soulagement que j’accueillis la fin de journée. Je me pressa de rejoindre ma chambre, dans le dortoir de l’église, en massant mes joues devenues douloureuses à force de me forcer à sourire. La chambre était très simple : des murs blancs, un crucifix et un miroir pour toute décoration, un lit et une armoire. Je m’étais habituée avec le temps au confort spartiate de ma chambre. Au moins, je n’avais pas à la partager. Un luxe que je devais à ma position importante chez Divina.

Je me déshabilla rapidement, laissant choir sur le sol sans le moindre remord ma triste tenue de religieuse. J’ouvris vivement mon armoire qui dévoila de nombreuses robes beaucoup plus colorées et fantaisistes. Que devrais-je porter ? Quelle tenue lui plairait le plus ? Car oui, ce soir j’avais rendez-vous avec mon cher Shin Seigiken. Rien qu’à cette idée, je sentis mes joues rosir. Certes, nous allions surtout parler de l’organisation, de mes missions et des informations que j’aurais récoltées. Mais à mes yeux, c’était surtout une soirée en sa compagnie. Pouvoir observer son visage, entendre sa voix et qui sait, recevoir un compliment de sa part ? Ce serait si… merveilleux. Je devais être parfaite pour lui.

Après plusieurs essayages, je jeta mon dévolu sur une robe en velours bleue et une cape noire fermée au niveau du col par un ruban bleu. J’arrangea mes cheveux une dernière fois avant de sortir un peu précipitamment. A force d’essayer des tenues différentes, j’avais pris du retard. Le bruit de mes pas résonnait de façon un peu sinistre dans les longs couloirs sombres de l’église. Je protégea mon visage du froid de l'hivers en le cachant sous la capuche de ma cape puis ouvra brusquement les lourdes portes de l’église. Il faisait déjà sombre, ainsi je n'aperçue pas tout de suite la frêle silhouette de l’enfant devant la porte.

"- Qui... Qui va là...?"


Sa voix tremblotante me fit sursauter. Je me tourna vers la silhouette aux contours étranges, les yeux plissés pour mieux la voir. Je réalisa alors qu’il ne s’agissait que dans enfant vêtu d’un manteau beaucoup trop grand pour lui. Il semblait terrifié, à moins que ses tremblements ne soient causés par le froid. Je fus tentée de l’ignorer, après tout Shin m’attendait et je ne pouvais pas le faire attendre. Mais d’un autre côté, si je partais en laissant un gamin mourir de froid devant les portes de l’église, cela risquait de faire désordre… De la mauvaise pub pour Divina en somme et donc des ennuis pour mon cher maitre. Avec un soupir, je me résigna à faire des heures supplémentaires mais le sourire n’y était pas. Je m’approcha doucement pour ne pas effrayer d’avantage ce gamin.

« - Qu’est-ce qu’un enfant fait aussi tard dehors par ce froid ? Tu es perdu petit ? Tu n’as rien à craindre, je suis un membre de cette église. »



Merci à la petite Tsuki ^^

Birdée par Surû :

c'est même pas vrai d'abord =P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Civil


Messages : 110
Date d'inscription : 29/08/2012
Localisation : Tu m'cherche?

Informations supplémentaires
âge du personnage:
Pouvoir: Oeil de dieu
Groupe, division: Civils

MessageSujet: Re: Rencontre sombre avec la voix de Dieu...   Sam 24 Nov - 12:17

« - Qu’est-ce qu’un enfant fait aussi tard dehors par ce froid ? Tu es perdu petit ? Tu n’as rien à craindre, je suis un membre de cette église. »

Shiroku regarda l'inconnue. Elle semblait être une jeune fille, sans une once de méchanceté apparente. Cependant, elle disait appartenir au personnel de l'Eglise. Le jeune garçon ignorait donc comment réagir. Fuir... Peut être...? Pour ne pas avoir à lui révéler la nature de sa venue. Oui, d'une façon brève, on pouvait dire qu'il voulait squatter le bâtiment, qui, pourtant, était appelé la maison de Dieu.Une très grave erreur, qui aurait pu rendre Shiroku blasphémateur. C'était que trop espérer de pouvoir bénéficier de la protection de Dieu dans le lieu même ou les Divinas propageaient sa voix et l'encrais dans la tête des fidèles, pour qu'a jamais, ils se sentent protégés par les forces divines incarnés par cette organisation si mystérieuse. Vieux jeu, mais terriblement efficace après les évènements étranges qui s'enchaînaient. La multiplication des pouvoirs que les gens pouvaient acquérir dans la ville, et même la récente explosion, dans le laboratoire qui avait réalisé des expériences illégales sur des cobayes humains. Shiroku le savait bien, tout ça, faisant lui-même parti de ces cobayes...

Il tremblait, regardant l'inconnue avec crainte. Shiroku hésitait vraiment, laissant un blanc de quelque secondes, immobile, avant de prendre la parole en bégayant.

"- Euh... Euh... B... Ben... Oui, chuis... Chuis perdu..."

S'éloignant très légèrement de la jeune fille, un coup de vent terrible souleva soudainement le grand manteau volé; il frissonna, aillant terriblement froid. Il voulait agrafer le manteau pour qu'il tienne en place, tellement le froid hivernal l'agaçait. Le petit garçon tenta de coller le manteau contre lui, le serrant avec sa frêle main glacée. Son regard écarlate se porta sur celui de la jeune fille, bien qu'il n'osa pas regarder ses yeux trop longtemps, par peur d'être puni pour l'avoir regardé de travers. Sa paranoïa accentuée faisait de lui quelqu'un de très craintif. Il allait peut être se faire jeter, il n'en savait rien. Il espérait juste ne pas à subir une trop lourde punition.

Ne restant pas trop près de l'inconnue, il se cacha sous le manteau en s'asseyant. Il marmonnait, priant, finalement, pour que les Divina le pardonne. En fait, il ignorait si tout les membres de l'Eglise étaient des Divina. Mais ça ne changeait peut être rien, puisqu'ils en étaient les principaux contrôleurs. On dit qu'ils cherchaient activement quelque chose. Des affiches et discours à l'Eglise ne cessaient de blâmer les Captus. Connaissant la ville comme sa poche, le gamin avait vu des tas d'afficches du genre dans tout les recoins de rues.

Restant caché, le gamin réfléchissait, tant qu'il avait encore la tête à ça. Les Captus et les Divina, ça le faisait réfléchir. Peut être que ça avait un lien avec le laboratoire, enfin, il n'en était pas vraiment certain. Leur création n'était peut alors qu'une simple coïncidence.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divina Division II


Messages : 59
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: Rencontre sombre avec la voix de Dieu...   Jeu 13 Déc - 16:02

"- Euh... Euh... B... Ben... Oui, chuis... Chuis perdu..."

L'enfant semblait terrifié et recula même de quelques pas. Quelque part, son attitude me vexa un peu. Étais je si repoussante pour lui faire peur à ce point ? Habituellement, les enfants m'aimaient plutôt bien. En fait, les habitants d'Hikari en général m'appréciaient. A leurs yeux j'étais "l'ange de cette église" qui écoutait leurs peines et les guidait sur le droit chemin. Mais dans ce cas précis, j'avais plutôt l'impression d'être un monstre hideux au yeux de cet enfant.

Comme pour le punir de l'affront qu'il me faisait, une violente bourrasque se leva, s’engouffrant dans son manteau trop grand et faisant voltiger les pans de ma cape. Le gamin se recroquevilla alors d'avantage tout en essayant vainement d'agrafer son manteau. Mais ses petites mains, sans doutes engourdies par le froid, étaient devenue mal habile. Il finit par abandonner, se contentant de serrer la veste contre son corps frêle et me lança un bref regard, peut être pour vérifier que je n'avait pas profiter de cette distraction pour m’approcher de lui.

Je ne croisa ses yeux qu'un court instant, quelques secondes tout au plus. Pourtant, ce fut suffisant pour me captiver totalement. Ses yeux avaient une teinte très particulière. Un rouge profond qui, malgré l'obscurité, ressortait admirablement bien. Mon cœur se mit a battre fort dans ma poitrine sous le coup de l'excitation. Je me remémora rapidement les parole de mon cher Shin... Cette mission qu'il m'avait confié lorsque j'avais pris la tête de la division tempérance. Il m'avait parlé d'enfants aux capacité exceptionnelles qu'il fallait retrouver à tout prix avant Captus. Pour leur propre bien et celle des autres. "Ils ont des yeux magnifiques" avait il ajouté avec un sourire. Sur le coup, cette remarque m'avait blessé et attisé ma jalousie. Moi, maitre Shin ne m'avait jamais complimenté sur mes yeux... Mais par la suite j'avais redoublé d'effort pour retrouver ses enfants. Chaque personne qui pouvait correspondre à ce critère faisait alors l'objet d'une observation minutieuse de ma part.

Et si cet enfant... Non, je ne devais pas m'emballer. Ce serait trop beau. J'avais croisé de nombreuses autres personnes qui auraient pu faire l'affaire mais à chaque fois, je m'étais trompée. Je ne pouvais pas non plus donner de faux espoirs à Shin, au risque de le décevoir et de devenir la risée de Divina si jamais je me trompais. Je pouvais même perdre mon poste. Mais cette idée m'était insoutenable. Je ne pouvais imaginer être séparer de Shin. Il faudrait donc que je fasse preuve de prudence et de patience. Rester discrète pour ne pas attirer l'attention sur ce môme et vérifier mon hypothèse. Mais tout d'abord, il fallait que je trouve un moyen pour garder ce gamin à l’œil. Si je le laissait partir sans rien savoir de lui ou sans assurance qu'il reviendrait, je risquais fort de ne pas le retrouver...

Le jeune garçon lui s'était recroquevillé au sol, caché sous son manteau et marmonnait je ne sais quoi. Je profita donc du fait qu'il ne me surveillait plus pour m'approcher doucement. Inutile d'aller trop vite, cela risquait de l'effrayer. Il allait falloir que j'agisse avec finesse. C'était comme essayé d'apprivoiser un chat sauvage : au moindre geste brusque il pouvait s'enfuir sans me laisser la moindre chance de le rattraper. Quand je fût suffisamment près, je m’accroupis pour être à sa hauteur et l'aida à aboutonner son manteau. Ma main effleura alors la sienne et je pu constater qu'elle était glacée.

" - Là, ne t'inquiète pas, je vais t'aider à retrouver ta route d'accord ? Mais tu m'as l'air gelé... depuis combien de temps es-tu dehors ? Mon pauvre enfant. Tu veux peux être rentrer te réchauffer un peu, non ?"

Je lui souri avant de me redresser lentement. Je ne voulais avoir l'air trop insistante. Mieux valait y aller en douceur et lui laisser le choix. De toute façon, même s'il me suivait à l’intérieur de l'église, je ne pouvais rien faire de suite sans preuves. Pour l'instant, je ne le considérais que comme un enfant perdu et si je voulais connaitre d'avantages de choses sur lui il faudrait que je le pousse à me parler. Alors quitte à discuter autant être à l’abri du vent.

" - Je m'appelle soeur Elemiah et toi ?"



Spoiler:
 



Merci à la petite Tsuki ^^

Birdée par Surû :

c'est même pas vrai d'abord =P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Civil


Messages : 110
Date d'inscription : 29/08/2012
Localisation : Tu m'cherche?

Informations supplémentaires
âge du personnage:
Pouvoir: Oeil de dieu
Groupe, division: Civils

MessageSujet: Re: Rencontre sombre avec la voix de Dieu...   Sam 15 Déc - 16:07

hrp= Pas grave x)

Le petit garçon grelottait dans son coin. Bêtement, comme pour essayer d'être moins nerveux, il essayait d'imaginer la personne, pour le peu de temps qu'il l'eu vu. Il en déformait l'image. D'une jeune fille, cette personne passait dans les traits une femme dure, sévère. Une femme au visage qui n'exprimait de la haine pour les blasphémateurs, ceux qui osent rentrer dans la demeure de Dieu en personne, si tard, sans en demander la permission. Oui, une femme qui refusait les voleurs, se considérant comme une envoyée de Dieu. Une femme qui n'était pas une femme. Une sorte de robot angélique. Mais tout ça, c'était purement et simplement ridicule. Alors que Shiroku espérait qu'elle se lasse de le regarder, ou qu'elle décide de lui laisser la vie sauve, par pitié, elle décida en fait de s'approcher. Etait-ce de la colère? De la sympathie? Ou simplement de la curiosité? Il ne saurait vous le dire. Mais ce dont il était sur, après avoir entendu le son qui sortait de sa fine bouche, qu'elle était restée, et qu'a présent, elle était proche. Très proche. Il senti quelque chose de chaut effleurer sa main glacée et le long manteau volé se resserrer légèrement.

" - Là, ne t'inquiète pas, je vais t'aider à retrouver ta route d'accord ? Mais tu m'as l'air gelé... depuis combien de temps es-tu dehors ? Mon pauvre enfant. Tu veux peux être rentrer te réchauffer un peu, non ?"

Le petit garçon sorti sa tête du manteau et fixa l'inconnue de ses deux yeux écarlates. Malgré la panique dont il faisait preuve, ce regard ne perdait pas son éclat rouge vif. Il était la source de son pouvoir, mine de rien, même si celui-ci n'était pas encore bien développé en dépit de son jeune âge. Mais bon, ce pouvoir n'était pas non plus un cadeau du ciel, vu par quel moyen il l'avait obtenu. Et puis, ce n'était pas si important. Shiroku ne voyait que le sang versé dans la ville, le sang oublié, dans les recoins les moins fréquentés. Du sang de chat, de chien, et même d'homme. Peu importe. Il suffisait qu'il soit à quelques mètres de celui-ci pour pouvoir le repérer avec certitude. Il pouvait donc voir des blessés et même des cadavres, ça ne dépendait que des autres et de leur histoire.

" - Je m'appelle soeur Elemiah et toi ?"
"- Je... Je..."

Elle s'était relevé. Elle ne voulait pas l'effrayer et lui laisser certainement le choix. Peut être que Shiroku était trop prudent. Il s'était imaginé bien des choses, tout en oubliant l'essentiel; les serviteurs de Dieu n'ont pas le droit de se battre. Et contrairement aux Captus, aucune action allant à l'encontre de la vie quotidienne avec la force brute. Ils se présentaient comme des guides. Shiroku ne les avait jamais vraiment écouté, mais il restait un enfant. Peut être qu'en se rapprochant d'eux il aurait une protection bien sure. Il l'espérait. Au fond de lui, il voulait lui faire confiance et attraper la main chaude qu'elle lui tendait. Le jeune bambin ne voulait plus être seul. Il ne se sentait jamais en sécurité. Son pouvoir ne l'aidait pas, d'ailleurs.

Il se releva doucement, tremblant un peu, le manteau resserré. Il volait moins et le réchauffait bien mieux. Il faisait froid, mine de rien. Shiroku était fier de l'avoir. Il l'était encore plus lorsqu'il eu le courage de se lever devant la jeune fille. Elle n'avait pas l'air méchante. Toute l'idéologie extravagante qu'il s'était fait sur cette femme d'église s'était complètement évaporé lorsqu'il prit le temps de bien la voir. Il paraissait encore un peu timide, mais déjà beaucoup plus calme. En quelque secondes, il était devenu plus confiant. Il décida même de lui dire ce qu'il avait fait, pensant qu'il n'avait rien à craindre.

"- Je suis Shiroku. Le... Le froid, en fait, euh, j'ai volé ce manteau dans un restaurant. Il y a un porte-feuille dans la poche, encore..."

Il hésita un instant. Elle pouvait penser qu'il était un chipeur régulier, et que son désir était l'argent qui se trouvait dans la poche droite du manteau. Il n'avait lui même pas voulu de cet argent. Il ne voulait qu'un moyen de se réchauffer, car, après tout, il n'avait ni véritable foyer, ni tuteur. Il sorti de porte-feuille en cuir véritable, et le jeta subitement au sol.

"- Mais... Mais... Je vous jure que je voulais juste ne plus sentir le froid! Oui, 'fait froid! Promis j'le rend! Mais j'veux un abri..."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divina Division II


Messages : 59
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: Rencontre sombre avec la voix de Dieu...   Mar 25 Déc - 21:29

L'enfant c'était redressé et me dévisageait maintenant plus franchement. Sa peur semblait avoir disparue au profit de la curiosité et de l'espoir. Oui, car se que je voyais dans ses yeux couleurs rubis était l'espoir d'avoir peut être enfin trouvé quelqu'un qui veuille bien de vous et vous aider. J'avais eu le même regard lorsque ma route avait croisée celle de Shin il y a des années maintenant. Cet enfant me faisait un peu penser à moi. Si bien que je le pris un peu en sympathie. Le jeune garçon sembla hésiter encore un peu avant de se redresser et de consentir a me dire son nom.

"- Je suis Shiroku. Le... Le froid, en fait, euh, j'ai volé ce manteau dans un restaurant. Il y a un porte-feuille dans la poche, encore... Mais... Mais... Je vous jure que je voulais juste ne plus sentir le froid! Oui, 'fait froid! Promis j'le rend! Mais j'veux un abri..."

Je m'étais doutée que cet enfant n'était pas seulement perdu ainsi que du fait que ce manteau n'était pas à lui. Il était beaucoup trop grand pour un enfant. Quand à ce Shiroku, il semblait trop mince pour un enfant de son âge. Vivre dehors marque les visages : il faut affronter le froid, la faim mais aussi la peur et la solitude. Certaines personnes vous font du mal sans que l'on sache vraiment pourquoi. On vous rejette, on vous trompe, on vous blesse... Je savait ce que c'était, ayant moi même vécu cette situation lorsque j'étais enfant. Et lui avait vécu tous ça. Sa méfiance du début me parue alors tout à fait légitime.

Avant tout, il fallait le rassurer. Lui montrer que je n'étais pas menace et que j'étais prête à lui pardonner ce vol et à l'aider. Je repensa à ma rencontre avec Shin, à son sourire, ces paroles rassurantes et à la main qu'il m'avait tendu. Je décida de faire de même. Lentement je me baissa pour ramasser le porte-feuille que le petit avait jeté à mes pieds.

"- Voler est un péché Shiroku, mais Dieu est un être très bon tu sais. Il est toujours là pour ses enfants, pour les guider et les aider. Je suis sûre qu'il te pardonneras car tu avait une bonne raison d'agir ainsi n'est ce pas ? Néanmoins, ceci reste un délit et il faudra quand même que tu rende tous ce que tu as volé à cet homme, d'accord ? "


Je tendis une main chaleureuse à l'enfant attendant de voir sa réaction. Attendant de voir s'il acceptait mon aide. Mais je fut prise d'un doute. Peut être étais-je trop sévère ? Je risquais de l'effrayer. Ainsi je lui souris avec douceur pour le rassurer un peu.

"- Je sais ce que c'est d'avoir froid et faim. J'ai vécu ça aussi alors je ne te ferais pas d'avantage la morale. Je suis mal placée pour ça. Mais tu sais, cette église ma accueillie quand j'en ai eu besoin alors je serais heureuse si ça pouvait être de même pour toi. Si tu venais avec moi à l’intérieur te réchauffer ? Je vais demander aux cuisines de te préparer quelque chose de chaud, tu dois être affamé, mon pauvre."



Merci à la petite Tsuki ^^

Birdée par Surû :

c'est même pas vrai d'abord =P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Rencontre sombre avec la voix de Dieu...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre sombre avec la voix de Dieu...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les voix de dieu [Ozai]
» La patte dans le sac [privé Tempêtes de feuilles et Etoile d'argent]
» Duel intérieur
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Horloge ! Dieu sinistre, effrayant, impassible [...] ♦ Amy (L) & Lilieth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jibun No Toshi  :: Hikari vous ouvre ses portes... :: Eglise-