Sur la scène d'un nouveau monde... Serez-vous marionnettiste ou marionnette?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Á la rencontre des nouveaux alliés [PV: Xaël et Tsuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Résistant


Multi-comptes : X
Messages : 301
Date d'inscription : 26/09/2012
Localisation : Quelque part :3

Informations supplémentaires
âge du personnage: 26 ans (ça se voit pas hein ? :D)
Pouvoir: Bouclier
Groupe, division: Chef des Résistants ! Viva la Résistance !

MessageSujet: Á la rencontre des nouveaux alliés [PV: Xaël et Tsuki]   Jeu 19 Juin - 13:28





En cette nouvelle soirée qui débutait, j’avais décidé de rencontré les personnes ayant choisi de rejoindre ma cause. La vraie cause, celle qui délivrera Hikari des chaînes de Divina et Captus. Je rencontrerais les nouveaux membres de la résistance.

Je ne sais pas combien ils seront, eux ne connaissent pas encore mon identité ni même mon visage. Nous n’avons communiqué que par message postal ou e-mail. Comment feront-ils pour me reconnaitre alors ? C’est tout simple, je leur ai dit que j’aurais entre les mains un bouquet de fleurs des champs. Pourquoi des fleurs ? Je n’en sais fichtre rien, c’est la première chose auquel j’ai pensé… J’ai pas spécialement l’habitude d’organiser ce genre de rencontre. Mais je sais que si j’avais choisi une pancarte avec écrit résistant cela aurait été un moyen très efficace de me faire remarqué auprès de mes ennemis qui n’auraient surement pas hésité à me sauter au cou. Et je n’avais pas spécialement envie de mourir maintenant.

Sur le message j’avais indiqué l’heure et le lieu de rendez-vous. On se rencontrera en fin de journées –le moment où les patrouilles de Captus se faisant le plus rare- dans une vieille ruelle. J’ai bien entendu joint une carte à mon message pour les aidé.

En sortant de chez moi, le soleil commençait déjà à se coucher. Les habitants d’Hikari retournaient chacun leur tour dans leurs domiciles. Moi je me sentais serein. Et j’avais surtout très hâte de rencontrer mes nouveaux alliés, je me demandais à quoi ressemblaient-ils. J’étais curieux à leurs propos.

Je couvrais ma tête à l’aide de la capuche de ma veste. Ce n’était pas parce qu’il pleuvait, au contraire, il faisait très beau. Mais la capuche me permettait de cacher mes cheveux bien trop voyants.

Pourquoi autant de précaution alors que seul Shin, le chef de Divina, connait mon identité ? Même si Shin n’avait pas encore posté d’avis de recherche à mon propos, il n’était aujourd’hui plus le seul à savoir que je suis celui qui dirige la résistance. En effet, lors de mon enquête à l’hôpital, j’ai rencontré un chien de Captus qui m’avait tellement irrité que je lui avais, sous le coup de la colère, révélé mon identité. Même si l’homme m’avait sauvé la vie en faisant croire aux autres toutous que j’étais un de ses anciens subordonnés, il pouvait n’importe quand révéler a n’importe qui mon secret. Et tout le monde sait que les cheveux bleus, c’est assez rare dans notre pays. Il était plus prudent pour moi aujourd’hui de me cacher encore plus que je ne le faisais avant.

J’arrivai donc au lieu de rendez-vous. La ruelle était déserte. Je regardai ma montre. J’étais en avance, je comprenais mieux pourquoi je me retrouvais seul ici. Je m’adossai contre un mur, serrant entre mes mains le bouquet de fleurs que j’avais fraichement cueillit le matin même dans la forêt.
Peu de temps après, j’entendis des bruits de pas s’approcher vers moi. Je tournai ma tête et les vis. Mes deux nouveaux alliés. Je les accueillais avec un grand sourire.

- Bonsoir !





HRP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Messages : 107
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 23
Localisation : Soit dans la taverne, soit ailleurs !

MessageSujet: Re: Á la rencontre des nouveaux alliés [PV: Xaël et Tsuki]   Jeu 19 Juin - 15:11

Xaël ? Résistant...? Hum.... Difficile à dire. Quoi ? Mais attendez, il est en jaune, le lascar, il est forcément un résistant en théorie ! Et bien... Disons que la politique et Xaël, cela faisait tout sauf deux. Et disons qu'il avait bien du mal à se retrouver avec les différents parties qui tentaient de régner en maître sur la ville d'Hikari. Xaël, lui, ce qui l'intéressait, c'était les combats épiques, les beuveries, l'amusement, pas du tout d'entrer dans une véritables guerres. Ainsi, ils avaient été contactés, au fil de ses aventures, par un petit groupe de résistant, et sans trop réfléchir, ni même penser à d'autres alternatives, pour rejoindre le fameux Groupe des Résistants, aux Captus et aux Divinas, dont Xaël ne savait même pas l'origine, le but, ou les motivations... Et bien, il avait tout de suite dit oui, et mit sa hache à leur service ! Sacré manieur de Hache. Sérieusement, Xaël serait bien capable de sans le savoir, ni même le remarquer, ce mettre au services de plusieurs groupes ennemis, juste par gentillesse ou naïveté !

Ainsi le fameux Xaël se dirigeait vers le point de rendez-vous. Il avait reçu une lettre qui donnait tout les détails nécessaire pour savoir. Il espérait qu'ils n'allaient pas trop parler. Ou alors, parler dans une ambiance qui leur permettrait d'être de bonnes humeurs ! Genre dans un bar, ou quelques chose du genre... Pas très sérieux tout ça... Mais comme dit précédemment, le fameux Xaël n'était que résistant par plaisir de faire des grandes actions, et des combats épiques. Il était bien possible que le fameux Résistant ne comprenait pas l'impact qu'auraient ses actes dans la politique de la ville, et dans le combats qui opposaient les différentes factions. Mais allez, assez de pessimismes ! Car le fameux Xaël avançait avec un très grand enthousiasme, prêt, et totalement prêt pour agir au nom de la résistance ! Et découvrir un peu qui étaient ses alliés ! Car pour un combat, connaître ses alliés étaient quelque chose d'obligatoire, déjà pour ne pas leur taper dessus ! Ainsi, cette découverte allait être décisive.

Sa rencontre avec la jeune Elemiah, suivit par ses retrouvailles avec sa soeur lui avait fait plaisir. Et oui, cela n'avait pas lieu si longtemps après, et pour Xaël, cette ville, c'était le lieu de ses nouvelles aventures, mais aussi le lieu de vie de Kaste, sa jeune soeur, religieuse de son état. Les Divinas... Le fameux Xaël ne connaissait rien d'eux, et il avait pourtant eu la chance d'en discuter avec une. Sans le savoir, bien sur, il avait été comme un petit insecte sur une toile, considérant qu'oser attaquer la maison de Dieu, était un crime ! Surtout, enfaîte, attaquer, le Lieu où sa sœur vivait. C'était surtout ça, qui l'importait. Pour l'instant, de l'autre côté de la balance, le fameux manieur de hache n'avait pour le moment eu littéralement aucun lien avec les Captus. Mais sans doute qu'eux n'arriveraient pas à manipuler le naïf guerrier, comme pour le moment, avait tenté de faire la fameuse Elemiah. Mais peut-être était-il temps de mettre fin à cette longues séries d'analyses, et de rappels. Un peu de passage

Un type au cheveux bleu ! Avec un bouquet de fleur ! Parfait ! Cela devait être lui ! Grâce à la lettre qu'il avait reçu, après avoir terrorisé avec sa hache sans faire exprès le jeune livreur de la lettre, il savait que son interlocuteur aurait ce fameux Bouquet de Fleur. Eh, ce genre de technique lui rappelait presque ses rendez-vous en Kirmanie occupé, avec son frère Lame. Que de bons souvenirs ! Ah, des combats, de la bières, et des engueulades avec son trop-sérieux de frère ! Est-ce qu'il y avait des vies plus belles que cela ? Non ! C'est une réponse nette et précise ! Ne remarquant pas que maintenant, une jeune demoiselle n'était pas très éloigné de lui, il s'approcha d'un pas rapide. Quand soudainement, il se rappela : Il faut être relativement prudent. Peut-être que ce n'était pas lui... Mmh... Comment être bien sur à 100% que c'était bien la personne avec qu'il avait rendez-vous ? Peut-être en usant d'un code ! Mais oui ! Un code mystérieux et épique !!! C'était comme ça que ça fonctionnait ! Donc, quel code... Ah. Quoique. Finalement, il n'eut pas besoin de tout cela, étant donné que quelque chose de beaucoup plus clair arriva : Le fameux mec aux fleurs parla :


- Bonsoir !

« Bonsoir cher ami ! Xaël de Kirmanie ! Pour vous servir ! Que ma hache soit votre dans vos futurs combats ! »

Bam ! Les présentations étaient lancé ? Subtilité ? Attente ? C'est pour les tapettes ! Notre cher Xaël ne faisait pas dans la subtilité ! Ainsi, il se présentait, et fit un grand coup de hache imaginaire, pour illuster ses déclarations... Enthousiaste, cela, on ne pouvait le contester au fameux combattant venant de ce ducat au nord de la ville, la Kirmanie. Le manieur de hache regarda alors autour de lui, et déclara d'un ton enjoué :

« Donc, on est trois ? C'est maigre tout ça ! »

Xaël éclata alors d'un rire tonitruant. Et oui. Sa phrase ne voulait pas du tout dire qu'ils allaient perdre. Le Nombre ne comptait pas, c'était la force, l'intelligence et tout le reste qui comptait. Et bien ! En tout cas, on pouvait dire une chose, le fameux manieur de hache était très très motivé. Il regarda aussi donc, la fameuse troisième personne qui était dans leur camp, et fut légèrement surpris de voir une femme. Venant d'une contrée où les femmes ne se battaient jamais, trop précieuse, surtout dans une contrée froide où la survie des nouveaux nés étaient primordiales, et donc, que les Femmes étaient les plus précieux êtres, car elles symbolisaient la survie des clans, des familles, etc... Voir une Femme dans la résistance le surprenait, mais il se rappelait qu'il n'était pas en Kirmanie, et donc, que les habitudes étaient bien souvent différentes ! Peut-être qu'ici, les dangers de la maternité étaient moins présents, et donc, que les femmes pouvaient plus aisément combattre ? Ou bien, peut-être que cette fameuse demoiselle était stérile ou avait fait voeu de chasteté ? Il revint de suite sur ses pensées ! Quand même ! Cela ne se faisait pas de penser ce genre de chose ! Ce n'était pas acceptable !



Merci à Shiroku et aux artistes pour ces magnifiques avatar et signatures !
Vieux Bird !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Multi-comptes : Ayato Jikan
Messages : 142
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 27
Localisation : En quoi ça te concerne ?! ;p

Informations supplémentaires
âge du personnage: 24 ans
Pouvoir: Déplacement rapide
Groupe, division: Résistance

MessageSujet: Re: Á la rencontre des nouveaux alliés [PV: Xaël et Tsuki]   Jeu 19 Juin - 16:49





Tsuki avait reçu une lettre, lui indiquant un lieu de rendez-vous avec le chef des Résistants. Enfin elle allez rencontrer celui qui lui donnais ses ordres. Elle était stressée notre Tsuki nationale, pourquoi ? Elle ne le savait pas elle-même, ce n'était pas dans ses habitudes.
Mais bon bref, elle irais à se rendez-vous, c'était très important. Ce mettant la pression, seule, elle chercha comment s'habiller, elle souhaitait faire bonne impression, mais elle qui d'habitude négligeait son look, elle était un peu perdue, et son appartement se transforma vite en champ de bataille de la mode. Une robe par ci, une robe par là ... il n'y avais plus un seul endroit qui avait échapper à cette attaque. Finalement et dans un soupir de lassitude elle opta pour une robe simple, jaune pastel qui faisais ressortir le doré de ses yeux et les reflets de ses cheveux. Par dessus elle enfila son long manteau noire, qu'elle laissa ouvert, la nuit tombait, mais il ne faisais pas assez froid pour s’emmitoufler, au contraire il faisais même plutôt bon. Tsuki referma sa fenêtre, passa un dernier coup de brosse dans ses long cheveux et pris la route.
Elle n'avais pas beaucoup de chemin à faire pour arriver au lieu du rendez-vous.
Elle pris quand même le soin d'emporter sa faux avec elle. Arme qu'elle avait aiguisée la veille, et également nettoyée, la rendant ainsi bien plus brillante que d'habitude, elle était fière de son travail.
Accrochée dans son dos cette dernière détonnait avec sa robe de jeune fille, ces deux objets ne faisant pas parti du même univers, mais il était inconcevable pour Tsuki de sortir sans sa faux, de ce fait peu importe le look qu'elle arborerait elle aurait sa faux avec elle, faux qui d'ailleurs était d'une taille vraiment imposante, se qui faisais qu'elle dépassait d'au moins 50 cm au dessus de la tête de la demoiselle, et son tranchant atteignait ses chevilles.
Elle arrivait au lieu de rendez-vous, devant elle à a peine un metres d'elle se tenait un homme, grand, blond. Etant de dos elle ne vis pas son visage. Ils marchaient tout deux dans la même direction.

"Es-ce qu'il se rend également au rendez-vous ?"

Tsuki serait bientôt fixée, elle approchait de l'endroit convenu dans la lettre, il ne restait plus qu'à trouver la personne au bouquet de fleurs. Ce qui ne tarda pas à arriver. C'était un homme aux cheveux bleus et aux yeux dorés. La demoiselle fût fortement surprise par le physique de l'homme, qui aurait cru que c'était à ça que ressemblait son chef. Tsuki s'attendait à voir un homme imposant, à forte carrure, barbu, allez savoir pourquoi, au visage marqué par les différents combats qu'il aurait menés.
Soudain l'homme ouvris la bouche suivis de près par l'autre homme aux cheveux blond, elle se plaça d'ailleurs face à lui, de l'autre côté de l'homme aux cheveux bleus.

- Bonsoir !

- Bonsoir cher ami ! Xaël de Kirmanie ! Pour vous servir ! Que ma hache soit votre dans vos futurs combats !

Tsuki quand à elle ne prononça pas un seul mots, elle resta silencieuse, observant les deux hommes tour à tour. Et de toute manière même si elle l'avait voulu, par sûr qu'elle en aurait eu le temps, puisque le blond renchéri quasiment aussitôt.

- Donc, on est trois ? C'est maigre tout ça !

Toujours aucun mots ne sortait de la bouche de la jeune femme. Elle ressentit un regard posé sur elle. C'était le blond qui la regardait avec un air surpris sur la visage.

"Ferme la bouche sa te rend bête !"

Pauvre homme s'il savais ce que la demoiselle pensais de lui en cet instant. Elle soupira se demandant pourquoi il la dévisageait comme ça.

- Je peux t'aider ?

Son ton était sec. Bien qu'elle ne sois pas de nature mauvaise ou même irrespectueuse, elle n'aimait pas pour autant se faire fixer de la sorte.






~Merci à Sûru pour ce Kit magnifique~

Je raconte en black
Je te parle en indianred
Je te berne en darkred

Birdé par Surû

.


Dernière édition par Tsuki No Ko le Mar 24 Juin - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Multi-comptes : X
Messages : 301
Date d'inscription : 26/09/2012
Localisation : Quelque part :3

Informations supplémentaires
âge du personnage: 26 ans (ça se voit pas hein ? :D)
Pouvoir: Bouclier
Groupe, division: Chef des Résistants ! Viva la Résistance !

MessageSujet: Re: Á la rencontre des nouveaux alliés [PV: Xaël et Tsuki]   Jeu 19 Juin - 21:40





Ce furent deux personnages totalement différents qui se présentèrent à moi ce soir là. Un grand gaillard qui semblait avoir beaucoup d’humour et une jeune femme bien plus discrète que ne l’était son compère. Ils avaient tout de même une chose en commun, c’est qu’ils étaient plus que bien armé, l’un portait une hache tendit que l’autre se promenait avec une faux. Deux armes très grandes et très dangereuses. J’étais vraiment fier et heureux de pouvoir les compter parmi mes alliés.

Le grand gaillard fut le premier à s’exprimer. Il se présenta comme étant « Xaël de Kirmanie ». Il m’assura également qu’il m’assistera sans aucuns soucis dans mes futurs combats. Je compris alors que c’était un vrai guerrier avec une parole d’honneur qu’il respectera sans broncher. Ce qu’il dit il le fait. J’aime beaucoup ce genre de personne et je pense que nous deviendrons très vite amis tout les deux. Je le souhaite de tout mon cœur.

Xaël poursuivit ensuite en disant que trois, cela faisait bien maigre. Il se mit ensuite à rire bruyamment. Heureusement que j’avais demandé de la discrétion… M’enfin, ce n’est pas ce genre de rire qui attirera la patrouille, son rire était semblable à celui d’un alcoolique. Rien de bien dangereux en soit.

Mais dans le fond, le blond avait raison, on était que trois et peu importe notre force, Divina et Captus étaient bien trop nombreux et en plus très organisés. Il nous faut continuer à être prudents jusqu’à ce que nos rangs soient assez grands pour réduire en poussière ces deux clans.

L’homme fixa ensuite la demoiselle qui n’avait toujours pas ouvert la bouche depuis le début. Il la dévisageait ce qui ne semblait pas plaire à l’inconnue qui le fusillait du regard. Enfin elle daigna ouvrir la bouche. Je pu entendre sa ravissante voix mais ses paroles ne m’étaient pas destinés.

D’un ton sec, à la limite du désagréable, la jeune femme demanda à Xaël si elle pouvait l’aider. Une autre manière de dire « Putain t’es lourd à me regarder comme ça… Tu veux ma photo ou quoi ? » Ce comportement m’exaspéra un peu. Si mes alliés ne s’entendaient pas bien, comment pourrions-nous former un groupe digne de ce nom ? Après il est vrai que je courrais ce genre de risque en allant contacter des personnes n’ayant rien en commun. C’était surement de ma faute. Dans ce cas là, en tant que chef, je devais faire en sorte qu’ils s’entendent de mieux en mieux, pour le bien de notre cause.

- Allons ! Allons ! Nous venons juste de nous rencontrer, ce n’est pas pour nous disputer déjà ! Poursuivons les présentations plutôt !

Je parlais en faisant des grands signes avec mes bras, pour attirer l’attention de mes deux nouveaux alliés. Quand je fus enfin sur qu’ils m’étaient attentif, je poursuivis :

- À mon tour de me présenter. Je m’appelle Surû Utaigaï, fondateur de la résistance. Je suis ravi de faire votre connaissance et de pouvoir vous compter parmi mes alliés !

J’affichai un sourire sincère. Je ne voulais pas qu’ils se mettent à douter de mes intentions, on ne sait jamais. Je me tournai ensuite vers la jeune femme, la seule à ne pas s’être présenter pour le moment.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Messages : 107
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 23
Localisation : Soit dans la taverne, soit ailleurs !

MessageSujet: Re: Á la rencontre des nouveaux alliés [PV: Xaël et Tsuki]   Ven 20 Juin - 9:12

Avait-il regardé trop longtemps la fameuse jeune demoiselle ? Sans doute ! Se faire observer n'était pas une expérience très agréable, rien qu'à vous rappeler de toutes les fois où vous avez fixer une personne dans le train, juste pour voir à quel moment, il allait réagir, et se tourner en votre direction, pendant que votre regard le quitterai et disparaîtrait dans le lointain... Quoi ? Je suis le seul taré ici présent qui fait ça ? Damn. Je suis donc bien un psychopathe de première qui a des gros problèmes dans sa tête. Bon, tant pis. De toute façon, tout le monde le sait ! Ainsi, la première réunion des résistants, dans cette fameuse ruelle, commençait on ne peux plus bizarrement ! Entre une fille qui allait bientôt « engueuler » un guerrier qui venait de rigoler bruyemment... Joli bande de bras cassé que tu as sous ton orbite, mon fameux Surû ! Bonne chance pour en faire quelques choses ! Mais regardez bien des histoires montraient que c'était parfois le pire ramassis de débiles qui pouvaient ensemble accomplir de grandes choses. Regardez les BD, comme « Sept Psychopathe pour aller tuer Hitler ». Excellente BD d'ailleurs. Mais ce n'était pas le sujet. Maintenant, regardons la fameuse phrase qu'allait déclarer Tsuki au fameux manieur de hache :

"Ferme la bouche sa te rend bête ! Je peux t'aider ?

« Que... Quoi ? »

Xaël était un peu décontenancer par la réponse. Oui, la Kirmanie était ouvertement un état sexiste, ou plutôt patriarcal. Les Kirmaniens voyaient une grande importance en la femme, mais pour eux, elles ne pouvaient pas, par protection, faire les mêmes travaux que les hommes. Et bien, ainsi, changer de système culturel, cela faisait toujours un mini choc pour une personne. Donc, Xaël avait été un peu déstabiliser. Et la fameuse Tsuki n'aidait pas, car elle mettait le guerrier dans une situation plus qu'inconfortable, où il passait plus pour un reluqueur pervers et stupide, que quelqu'un qui s'étonnait de la présence d'une femme dans l'armée. Ouille, la situation était un peu délicate, et de suite, il détourna le regard de la fameuse Tsuki, comme un enfant qu'on venait de reprendre. Cela était d'autant plus remarquable, que le fameux Xaël était grand, sans doute le plus grand de toute cette assemblée. Dont, le détournement de regard était encore plus ridicule, et bien qu'il n'est jamais eu la bouche ouverte, il avait toujours l'air particulièrement bête !

- Allons ! Allons ! Nous venons juste de nous rencontrer, ce n’est pas pour nous disputer déjà ! Poursuivons les présentations plutôt !

« Oui ! »

En effet, Xaël pouvait bien remercier le fameux Surû, même si justement, il ne s'était pas encore présenter, étant pour le moment le seul à avoir dit son nom, après une très très grande discrétion, je suis bien évidemment très ironique, vous auriez compris. Mais en tout cas, il le remerciait très grandement, car là, pour le moment, il savait pas trop quoi répondre à la fameuse Tsuki. Lui avouer littéralement qu'il avait été étonné de sa présence, car dans les faits, les femmes étaient trop précieuses dans son pays d'origine pour se battre ? Mmmh... Je ne sais pas ce que vous en pensez... Mais, je sais pas moi, ça semble être juste la pire idée du monde ? Genre la plus grosse connerie qu'on pourrait dire dans ce genre de cas ? Parfois, la vérité, mieux valait l'enfouir profondément car toute vérité n'était pas bonne à entendre, loin de là. Mais là, intéressons nous aux déclarations du fameux Surû ! En effet, il venait de parler, et nous n'étions pas dans un vulgaire sitcom des années 80' ! Donc, les histoires de quiproquos, ce n'était pas notre tasse de thés ! Ainsi, le chef des résistants repris alors :

- À mon tour de me présenter. Je m’appelle Surû Utaigaï, fondateur de la résistance. Je suis ravi de faire votre connaissance et de pouvoir vous compter parmi mes alliés !

« De même ! Et euh, mademoiselle... »

Ah ! Au tour de Mademoiselle, en effet, qui pour le moment, était encore pour le moment, une totale inconnu au yeux de Xaël et Surû. Mais maintenant, ce n'était pas exactement le moment pour elle de parler ? Plait-il me diriez-vous en ouvrant des grands yeux ébahi de surprise ? Ouais, j'en fais peut-être un peu trop là, mais c'est pas grave, j'aime cela. Mais bref, plait-il ? Et bien, tout simplement, car Xaël était un guerrier, cela vous, le savez maintenant, je l'ai suffisament dit, et rien qu'à voir la hache qui était dans son dos, on le comprenait relativement aisément. Mais il n'était pas qu'un bête guerrier, il était un guerrier avec un honneur ! Un Honneur qui avait été bafoué par son comportement... Donc, il devait le réparer ! Mais d'abord, il venait donc d'apprendre qui était son interlocuteur. Donc, le chef et le fondateur de la Résistance s'appelait Surû Utaigaï. Nom typique de la région, alors que Xaël lui portait un nom beaucoup plus exotique, n'étant pas né dans la région, mias beaucoup plus au nord, là où les sonorités étaient beaucoup plus rudes, d'où la présence de beaucoup plus de consones dans le nom « Kirmanie ».

« Je n'étais que subjugué par votre beauté farouche, dont vos mots ne font qu'illustrer cela ! Je suis sur que vous êtes une grande combattante pour la liberté à nos côté ! »

Ooooooooooooooooooh... Charmeur le Xaël ! On sentait qu'il n'était pas qu'un bête guerrier bourrin ! Et non, je rappelle que Xaël est un noble ! Un futur Duc, si son frère venait à mourir dans la rébellion contre les rebelles qui avaient prit la Kirmanie ! Donc, il était pétri dans un univers de lettre, de noblesses, de littératures, etc... Les romans épiques et autres avaient été son biberon, dès qu'il avait appris à lire, et il avait aussi appris à manier les mots, aussi bien que la hache ! Bon, dans les faits moins bien que la hache, surtout que la phrase semblait un peu trop laudative pour être vrai, et ce n'était pas tant le romantisme qui brillait dans cette phrase, mais l'épique ! L'épique ! LE combat, la victoire pour la liberté ! Car en même temps, c'était bel et bien ça qui intéressait le fameux Xaël ! C'était le combat ! La bataille ! L'épique ! Loin d'être dans la discussion ! Mais il fallait bien faire ce qu'on aimait pas forcément... Et en plus, Xaêl n'avait pas totalement terminé sa tirade. Il déclara alors, en concluant son long passage laudatif envers Tsuki :

« Alors, veuillez excusez les maladresses d'un guerrier comme moi. Et vous êtes ? »

Joli Xaël ! Très joli ! C'est ce qu'on appelait littéralement retomber sur ses pattes, car Xaël avait réussi à se justifier, enfin, tenter de trouver une justification, c'est différent, et en plus, il ramenait la discussion au sujet premier : Se présenter. Joli ! Comme quoi, il ,n'y avait pas qu'avec la hache que le fameux manieur de Hache savait maîtrisé, et il savait se débrouiller aussi avec les mots ! Comme quoi, il serait pas naïf, il serait presque intelligent. Mais je suis méchant et taquin. Maintenant, nous allions pouvoir découvrir plus sur Tsuki, et voir quels missions le fameux Surû allait donner aux différents membres de la résistances. Surtout que le fameux Xaël lui n'en savait strictement rien de ce qu'il connaissait de la Résistance. Mais ne t'inquiète pas, fier manieur de hache ! On a tous commencé comme ça ! Allez, maintenant, on allait bien voir ce que le fameux Surû allait déclarer; Enfin, ce que la fameuse Tsuki allait déclarer d'abord, car elle devait encore se présenter. Voir rabattre le clapier de se pauvre Xaël. Mais chut. C'est une autre histoire.



Merci à Shiroku et aux artistes pour ces magnifiques avatar et signatures !
Vieux Bird !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Multi-comptes : Ayato Jikan
Messages : 142
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 27
Localisation : En quoi ça te concerne ?! ;p

Informations supplémentaires
âge du personnage: 24 ans
Pouvoir: Déplacement rapide
Groupe, division: Résistance

MessageSujet: Re: Á la rencontre des nouveaux alliés [PV: Xaël et Tsuki]   Mar 24 Juin - 19:29





A peine la demoiselle avait-elle prononcé ces mots, qu'elle le regrettait déjà ... En temps normal, Tsuki était plutôt du genre polie, joyeuse, souriante, serviable, et d'une grande gentillesse. Mais voilà le stress et sa timidité avaient pris le dessus et la jeune femme avait enfilé son "masque" froid. Certes ce n'était pas vraiment le meilleur moyen de faire bonne impression, mais ça, elle ne le contrôlait pas encore. Et c'est donc ainsi, bien malgré elle, qu'elle lança cette phrase qu'il aurait mieux valu taire.
Mais bon, inutile de s’apitoyer sur son sors, c'était fait et Tsuki prenait de meilleures résolution pour la suite de cette rencontre.

- Que... Quoi ?

Tais-toi Tsuki, Tais toi ! Elle prenait sur elle pour ne pas enfoncer cet homme d'avantage, ce n'es pas pour autant qu'elle allait lui sourire, non, mais elle ne lui enverrait pas de pique désagréable non plus.

- Allons ! Allons ! Nous venons juste de nous rencontrer, ce n’est pas pour nous disputer déjà ! Poursuivons les présentations plutôt !

- Oui !

Bien que le ton n'était agressif pour un sou, Tsuki ne pu s'empêcher de se mordiller la lèvres inférieure. Par gêne, par honte ? Allais savoir, elle culpabilisait, elle avait raison, elle n'avait pas fait bonne impression comme elle l'avait souhaité et en plus elle se faisait déjà reprendre. Bien qu'elle n'ait jamais voulu déclencher quelque conflits que ce sois, si son chef ne s'était pas manifesté à cet instant qui sais ce qui se serais passé. Elle le remercia intérieurement, car elle s'en serait énormément voulu si jamais pour ce premier contact elle avait était responsable d'une escarmouche.

- À mon tour de me présenter. Je m’appelle Surû Utaigaï, fondateur de la résistance. Je suis ravi de faire votre connaissance et de pouvoir vous compter parmi mes alliés !

- De même ! Et euh, mademoiselle...

Tsuki qui c'était précédemment tournée vers son chef, le fameux Surû, ce tournait à présent vers l'homme aux cheveux blond, Xaël, dans le but de lui répondre, mais alors qu'elle ouvrait la bouche elle ne pu prononcer mots car ce dernier enchaîna avec autre chose.

- Je n'étais que subjugué par votre beauté farouche, dont vos mots ne font qu'illustrer cela ! Je suis sur que vous êtes une grande combattante pour la liberté à nos côté !

La demoiselle au long manteau blanc regardait l'homme avec étonnement, ce demandant ce qu'il racontait et surtout quel en était le but. Tsuki grande timide en présence d'inconnu ne savait pas comment réagir aux paroles du jeune homme. Elle c'était "promis" de ne plus être désagréable, mais alors comment devait-elle agir ? Elle n'eu pas le temps de se poser d'avantages de questions qu'aussitôt Xaël repris de plus belle.

- Alors, veuillez excusez les maladresses d'un guerrier comme moi. Et vous êtes ?

Il y eu un silence, Tsuki attendait. Elle attendait de voir si cette fois serais la bonne où si cet homme, décidément très bavard, allait rajouter quelques choses à ses dires. La jeune femme se répéta certains des mots prononcés par le jeune homme, "beauté", "combattante", "maladresses", avant d'entreprendre de lui donner une réponse. Il me trouve jolie ?? Tsuki devais certainement rougir lorsque cette question traversa son esprit. Une combattante bien sûre que j'en suis une ! Et pour la maladresse ... elle soupira avec un léger sourire aux coin des lèvres.
Et enfin vînt le moment où elle se décida enfin à ouvrir la bouche, mais elle ne s'adressa pas au blond, elle préféra éviter son regard et l'écouter le moins possible, non pas qu'elle avait un quelconque reproche à lui faire, non, elle ne savait juste pas comment réagir à cet homme exubérant et préférait donc l'éviter, pour limiter le risque de possible prise de bec. Tsuki s'adresse donc à son chef, l'homme aux cheveux voyants.

- Je vous pris de m'excuser, cela ne se reproduira plus Monsieur Utaigaï.

A cet instant précis elle inclina la tête en signe de révérence et pour lui montrer qu'elle lui serais fidèle, et continua sa présentation.

- Je suis Tsuki, Tsuki No ko pour vous servir Monsieur.

La demoiselle au yeux d'or ne savait pas comment s'adresser à Surû, chef ? Commandant ? Lui, était plutôt familier avec eux, apparemment il n'était pas du genre à se prendre la tête, mais elle, elle n'était que sa subordonnée, là pour répondre à ses désirs, de plus elle l'avais offenser ... Et bien qu'elle s'en sois excusée, elle ne souhaitait pas l'offenser d'avantages et donc faisait très attention aux mots employé lorsqu'elle s'adressa à lui, mais es-ce que "Monsieur" serais assez bien ? Elle l’espérait.
Sur cette dernière phrase son ton n'était pas beaucoup plus amicale que les précédentes fois où elle avais ouvert la bouche. Bien que toujours froid, de pars son manque d'émotions et sa platitude, il était moins sec, moins hautain et laisser entrevoir que la jeune femme pouvais être agréable, il suffisais de lui laisser du temps pour qu'elle s'ouvre enfin au autres. Mais ça, son chef et son compagnon de combat le comprendraient-ils ?






~Merci à Sûru pour ce Kit magnifique~

Je raconte en black
Je te parle en indianred
Je te berne en darkred

Birdé par Surû

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Multi-comptes : X
Messages : 301
Date d'inscription : 26/09/2012
Localisation : Quelque part :3

Informations supplémentaires
âge du personnage: 26 ans (ça se voit pas hein ? :D)
Pouvoir: Bouclier
Groupe, division: Chef des Résistants ! Viva la Résistance !

MessageSujet: Re: Á la rencontre des nouveaux alliés [PV: Xaël et Tsuki]   Mer 25 Juin - 0:14




Il est vrai, qu’aux premiers abords, créer un groupe indépendant de personnes n’ayant rien en commun et ne se connaissait pas était bien plus compliqué qu’il n’y paraissait, surtout pour quelqu’un comme moi qui, contrairement aux chefs de Captus et Divina, n’avait aucun pouvoir, comparé à eux j’étais bien impuissant. Cependant je dois bien avoué que certains moments, en tant que chef, me faisaient bien plaisir.

Après avoir tenté de calmer les ardeurs de la demoiselle et m’être présenté, Xaël s’excusa auprès de la brune. De bien belles paroles, voyez-vous, il réussi plutôt bien à rattraper le coup, je pris les paroles du guerrier comme des compliments vis-à-vis de la jeune femme qui n’arrivait rien à trouver à répliquer, c’était… Drôlement mignon, j’en étais presque jaloux. Il est vrai que depuis mon arrivé à Hikari je ne préoccupais plus vraiment de ma vie sexuelle et c’est vrai que cela me manquait, m’enfin bon. J’avais des choses bien plus importantes à faire, j’étais le seul capable de délivrer Hikari après tout…

Je souris lorsque je vis les joues de la jeune femme rosir légèrement. Même si elle cherchait à le cacher j’avais très bien comprit que les mots de Xaël l’avaient touché. Elle ouvrit une nouvelle fois la bouche mais ne s’adressa pas au grand blond mais à moi-même. Elle me demanda mon pardon et s’inclina en se présentant. Elle se nommait Tsuki No Ko. Un ravissant petit nom je dois dire.

Cependant, une nouvelle chose me dérangeait lorsqu’elle me parla, en effet.  Oh non, ce n’était pas du tout un nouvel écart de conduite, loin de là, au contraire ! Mais… Elle me vouvoyait. Rien de bien étrange, je peux bien l’admettre, après tout je suis censé être son supérieur Xaël aussi m’avait vouvoyé après tout, mais moi-même ne me considérait pas comme cela. J’avais plutôt envie qu’on se traite d’égal en égal, on se battait pour le même but dans le fond, pas vrai ?

- T’es toute pardonnée Tsuki, mais, et c’est valable pour toi aussi Xaël, je vous interdits de me vouvoyez.

Je me mis à marcher, à faire les cents pas dans la ruelle, je ne supportais pas vraiment rester immobile trop longtemps je suppose, et je continuais mon monologue :

- Bien que je sois logiquement votre chef je reste pas moins un être humain issue d’une famille tout ce qu’il y a de plus modeste, je ne suis pas fan des titres et autres tralalas qu’on trouve chez les bourgeois… C’est tellement… Ennuyant ? Sans intérêt ?

Je m’approchais de mes alliés et passa mes bras autour de leurs cous, continuant à parler avec un ton joyeux :

- Après tout nous sommes camarades maintenant ! Nous allons ensembles nous battre pour notre belle Hikari ! Cette ville a bien trop longtemps été prisonnières des chaînes de Divina et par la peur que procure Captus. C’est notre mission d’arrêté tout ça !

Je les lâchais, retournant me poser contre le mur.

- Cependant je vous demande d’être très prudent.

C’est la première et unique règle d’or. Bien que cela ne fasse que quelques minutes que je les avais rencontré, je m’étais déjà attaché à Xaël et Tsuki et je m’en voudrais s’ils venaient à mourir trop tôt.




HRP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Messages : 107
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 23
Localisation : Soit dans la taverne, soit ailleurs !

MessageSujet: Re: Á la rencontre des nouveaux alliés [PV: Xaël et Tsuki]   Mer 25 Juin - 14:51

Et bien, on pouvait dire les amis, que maîtriser les mots, c'était bien utile dans notre monde, car il ne fallait pas oublier une chose, dans notre monde. Les mots étaient bien souvent ce qui construisait le monde. Des chants, des paroles, des textes, des poèmes, des Livres, des tables de lois, des parchemins, des codexs, des livres, imprimés, reliés, de poches ! Toujours, et bien toujours, les mots avaient été ce qui dirigeait les hommes ! Les mots étaient des ordres, et bien souvent, l'Homme n'oébissait qu'à des mots ? Combien de vous êtes écrasés par des menaces qui ne sont des mots jetés en l'air ? Combien de personnes ne sont que des gens de mots, des langues de bois, qui ne font jamais ce qu'il dise, promettent à tout vas sans jamais rien mette en application ? Les mots avaient de la puissance, je peux vous l'assurer... Sinon, comme expliquer que des livres, aient put pendant des années et des siècles, voir des millénaires, diriger des hommes ? Comment expliquer pourquoi on obéissait aveuglement à des traditions ? M'enfin, si le sujet est passionnant, il n'est pas forcément cohérent ici. Donc, retournons à ce qui se passe et quittons le monde des mots...

- Je vous pris de m'excuser, cela ne se reproduira plus Monsieur Utaigaï.

Sad Xaël is Sad. IGNORE ! Voilà ce qu'on pouvait dire quand on se mettait à la place du fier manieur de hache. Il avait été littéralement ignoré par la fameuse Tsuki. Mais si, me diriez vous, elle avait été troublé par les déclarations du manieur de hache ! Tu l'as dis toi-même dans le paragraphe précédent, et Surû l'a remarqué lui ! Oui, c'est vrai. Mais cependant, et il fallait le noter, Surû l'avait remarqué... lui. Xaël n'était pas très doué dans les histoires de cœur et de sentiments, et comme elle ne lui déclara rien,e t bien, tout simplement, le manieur de hache avait l'impression d'être littéralement ignoré par les deux pour le moments. Mais eux, c'était trop injuste. Mais ce n'était pas grave ! Peut-être qu'elle était juste trop timide pour répondre à ses belles phrases ! Il avait déjà rencontré des demoiselles comme ça, et même que beaucoup avait finalement fini dans ses bras musclés dans un... Bref, on va s'arrêter là, la suite ne vous intéresse pas, et est peu représentative de Xaël, bien qu'il soit loin d'être vierge. En même temps, cela vous étonne d'un mercenaire habitué aux missions ? Il écouta alors attentivement la déclaration suivant de la fameuse jeune dame, seule membre féminine de l'assemblée :

- Je suis Tsuki, Tsuki No ko pour vous servir Monsieur.

- T’es toute pardonnée Tsuki, mais, et c’est valable pour toi aussi Xaël, je vous interdits de me vouvoyez. 

Sader Xael is sader. Quoi ? Ca ne marche pas comme ça le comparatif en anglais ? Mais si ! Ouvrez votre coeur, et vous saurez que maintenant, l'anglais marchait comme ça ! Même si cette phrase n'était pas tout à fait vraie... Car Xaël était content ! On lui avait dit quelque chose ! Youpi ! Ainsi, il écouta la suite de la tirade de Surû :

- Bien que je sois logiquement votre chef je reste pas moins un être humain issue d’une famille tout ce qu’il y a de plus modeste, je ne suis pas fan des titres et autres tralalas qu’on trouve chez les bourgeois… C’est tellement… Ennuyant ? Sans intérêt ? Après tout nous sommes camarades maintenant ! Nous allons ensembles nous battre pour notre belle Hikari ! Cette ville a bien trop longtemps été prisonnières des chaînes de Divina et par la peur que procure Captus. C’est notre mission d’arrêté tout ça !

Voilà ! Enfin ! Enfin, notre Xaël nationale connaissait ses ennemis ! Donc, c'était ses Divinas et ses Captus ! Et bien, comme les ennemis de la Kirmanie, il allait connaître les foudres de sa hache quand celle-ci s'ablaterait sur leur tête ! Et oui ! Xaël étiat lancé ! Il ressentait l'episme des combat qui montait dans ses veines, et bientôt, la fameuse Ville d'Hikari remercierait les actions de l'épic Xaël de Kirmanie, futur grand héros de la ville ! A l'aide de ses alliés, à leur côtés, ils allaient reprendre la ville, sans aucun problème ! Et oui, peut-être que l'enthousiasme était du côté du fameux Xaël, et même un peu trop, car c'était loin d'être aussi simple que le pensait le fameux Guerrier. Il ne fallait surtout pas que Surû oublie une chose : Avec Xaël, il avait affaire à un guerrier, nullement un politique, un espion, ou un diplomate ! Il avait tout apprit dans l'art de la Guerre... Donc, il voyait ça comme une Bataille qui s'approchait ! Non comme un complexe réseau d'alliance et de manipulation...

- Cependant je vous demande d’être très prudent. 

« A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ! C'est dans le combat et dans les fêtes qu'on fera notre victoire ! »

Xaël lança un nouveau rire ! Xaël n'était pas du genre à craindre les batailles, et les dangers, et il était même plutôt du genre à les rechercher ! Car un vrai combattant, un vrai guerrier, comme il était; quelqu'un qui avait littéralement connu les champs de batailles ! Donc, être prudent, il connaissait. Il avait connu la mort pendant des véritables batailles, des combats, etc... Donc, en effet, pas d'inquiétude, il connaissait. Mais s'il connaissait, cela ne voulait pas forcément dire qu'il la mettait véritablement en application...? Et bien, c'était une bonne question, qui méritait des réponses... Et la réponse, était ouvertement non ! Il n'était pas du genre à être très prudent avec lui-même, et même ses compagnons. Il pouvait très bien changer son courage en de la témérité, et tout le monde savait que si le Courage était une qualité qui était apprécié de tous, la témérité était son penchant négatif, dont il ne fallait pas plonger, si on ne voulait pas provoquer de problèmes ! Et bien, si Xaël était téméraire, et sa première phrase était bien indicative de cela. On pouvait même le prétendre inconscient, inconscient des périls qui pouvaient arriver, avec la seconde partie de sa déclaration, mais quand on le voyait, on comprenait que c'était faux. Xaël avait connu la guerre, les champs de batailles. Ils en avaient même des traces, il ne fallait pas l'oublier. Justement, son comportement était une manière de ne pas sombrer dans les affres de la dépression, avec les morts qu'il avait causé, et failli subir...

« Allez mes amis ! »

Il les attrapa et les serra contre lui, dans une trop grande familiarité qui ne l'avait jamais quitté, totalement issu des contrées froides, mais humainement chaude de Kirmanie :

« Ensemble on ne peux que triompher, mais cela ne serait pas drôle, si on le faisait qu'à trois ! Faut qu'on se trouve plus de compagnon de bataille, de beuverie, de joie, et de peine, pour mettre à terre ses maudits Captifs et Dévina ! »

Et bien ! Comme toujours, notre fameux Xaël tentait de réchauffer les liens entre tout le monde ! Et il était très content du point de vue de Surû sur le commandement ! Cela lui changeait de presque tout les autres « maîtres » qu'il avait servi. Même son frère Lame, quand il était sous son commandement, était un Despote, et il devait obéir à ses ordres, fidèlement... Maintenant, c'était différent ! Ce n'était pas un chefs, qu'ils avaient, Xaël et Tsuki ! C'était un frère ! Un frère de sang ! Et dans ce groupe, ils étaient tous frères, voilà pourquoi notre Xaël nationale se permettait comme ça de telle marque d'affection ! Eh, ils devaient tout les deux s'habituaient ! Ils étaient tout les trois lancés dans cette galère, et maintenant, ils allaient être ensemble ! Et il fallait plus de membre ! Cette déclaration était intelligente, et totalement vraie ! A trois seulement, il n'y arriverait pas, par rapport à ce que Xaël affirmait ! Ils avaient besoin d'être plus... Beaucoup plus. Donc, il allait falloir recruter des membres ! Et vite !



Merci à Shiroku et aux artistes pour ces magnifiques avatar et signatures !
Vieux Bird !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Multi-comptes : Ayato Jikan
Messages : 142
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 27
Localisation : En quoi ça te concerne ?! ;p

Informations supplémentaires
âge du personnage: 24 ans
Pouvoir: Déplacement rapide
Groupe, division: Résistance

MessageSujet: Re: Á la rencontre des nouveaux alliés [PV: Xaël et Tsuki]   Mer 25 Juin - 23:21





Elle était pardonnée, Tsuki était soulagée, ça lui enlevait un poids, et du coup elle se sentait beaucoup plus à l'aise et en confiance pour la suite de cette rencontre, qui finalement ne commence pas si mal que ça.
Cependant, le demoiselle au long cheveux bruns avait quand même commis une autre erreur, mais heureusement elle n'était pas la seule et son chef les avait repris avec douceur et sur un ton plus amical qu'autre chose.
Et quelle ne fut pas sa surprise quand le bras de son chef se plaça sur son épaule, bien sur elle ne broncha pas d'un poil et le laissa faire, mais elle était mal à l'aise, principalement par manque d'habitude.
Bien qu'elle sois de nature câline, elle réserve ce côté de sa personnalité aux personnes dont elle est proche où auxquels elle tiens particulièrement, mais en aucun cas à des inconnus, car oui, bien que ce sois son chef et son futur compagnon de guerre, elle ne savait rien d'eux et eux d'elle, elle rougissait donc à cause de cette soudaine proximité.

- Bien que je sois logiquement votre chef je reste pas moins un être humain issue d’une famille tout ce qu’il y a de plus modeste, je ne suis pas fan des titres et autres tralalas qu’on trouve chez les bourgeois… C’est tellement… Ennuyant ? Sans intérêt ? Après tout nous sommes camarades maintenant ! Nous allons ensembles nous battre pour notre belle Hikari ! Cette ville a bien trop longtemps été prisonnières des chaînes de Divina et par la peur que procure Captus. C’est notre mission d’arrêté tout ça !

Tsuki était très attentive à chaque phrase prononcées par l'homme aux cheveux d'un bleu électrique et aux yeux dorés, bien que les siens virent plus au jaune que ce de Tsuki qui avaient tendance à viré vers le noisette. Voilà deux or bien différents, tout comme leur propriétaires.

- Cependant je vous demande d’être très prudent.

Elle allait répondre que cela allait de sois, bien évidemment pas dis comme ça. Bien qu'étant une grande guerrière, elle n'était pas du tout comme le manieur de hache blond qui se trouvais en face d'elle. En effet la jeune femme de part sa faible constitution et son corps frêle et fragile, était plutôt du genre à réfléchir avant d'agir, d'étudier chacune des possibilités et tous les angles d'attaques possibles, optant pour celui qui avait le plus de chances de réussite et qui lui ferais subir le moins de dégâts possible s'il devait y en avoir. Cela ne l'empêche pas de se lancer dans des missions suicide parfois, elle ferais tout pour être à la hauteur des exigences de son chef, même si cela devait lui coûter la vie, bien qu'elle n'est aucune envie de mourir maintenant, elle c'était engagée dans cette cause et ferais tout pour parvenir à ses fins.
A l'origine la demoiselle c'était engagée dans la résistances car c'était la première organisations dont elle avait entendu parler et qui était venue la contacter en première, et qu'elle savait que cette dernière luttait contre l'organisation Captus, qui lui avait volé son premier amour, l'homme à qui elle devait la vie, et dont elle c'était jurée de se venger. A cet époque elle ne connaissais pas encore les motivations de Captus et de Divina, elle savait juste que Captus était une organisation de meurtrier, de son point de vue. Quant à Divina, elle n'en avait pas la moindre idée au moment de son entrée dans la Résistance, mais en découvrant au fil du temps, leurs agissements et leurs "lois", elle compris vite que l'une comme l'autre ne mériter pas d'exister et qu'en réalité, ces deux organisations faisais la même chose. Elles le faisaient seulement différemment, de ce fait elle les éradiquerait toutes les deux et délivrerait Hikari de ses bourreaux !
Et oui, les motivations de Tsuki était en réalité purement personnelles, mais elle ferait tout pour atteindre son but, y compris servir Surû Utaigaï.
Elle était heureuse de découvrir que son chef n'était pas un homme autoritaire, ou une sorte de dictateur et que de toute évidence, il était tout le contraire, un homme chaleureux et bienveillant, cela l'aida beaucoup pour se faire à l'idée d'être dirigée, elle aurait plaisir à le servir. Mais trève de bavardage, Xaël allait prendre la parole.

« A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ! C'est dans le combat et dans les fêtes qu'on fera notre victoire ! »

Tsuki n'en croyait pas ses oreilles ! Elle ne pu s'empêcher de penser que cet homme était encore plus bête que ce qu'elle croyais, mais cette fois, elle se garda bien de le lui dire, après tout elle avait promis. Mais cela ne l'empêcha pas d'avoir des yeux rond comme des balles de ping-pong, et de regarder le guerrier avec surprise et une pointe de désespoir. Cet homme allait les envoyer droit à la mort, voilà ce que pensait la demoiselle en cet instant. Il est complètement inconscient. Et encore ce n'était pas finis.

- Allez mes amis !

Le grand blond aux yeux bleus, l'attrapa elle et leur chef et les serra contre lui. Tsuki ne pu s'empêcher de laisser échapper un petit cri de surprise. Elle ne s'attendais pas à ça et ne savais pas quoi faire, ce qui l'étonna le plus fut que cet homme avait également étreint Surû, leur chef ! Comment pouvait-il être aussi familier avec lui ? La demoiselle était choquée, dans le sens de la surprise, c'était un geste qu'elle ne comprenais pas, car bien malgré le fait que Monsieur Utaigaï leur avait précédemment dis qu'il souhaitait être égaux avec eux et vice-versa, Tsuki ne pouvait pas, elle ne pourrait pas, pour elle se serais un manque de respect, certes elle ne le vouvoierait plus, mais de la à lui sauter au cou ... non il en était hors de question pour la jeune femme. Mais de toute évidence les deux compagnons étaient bien différent l'un de l'autre. D'un côté une jeune femme réservé (du moins au début), et de l'autre un guerrier exubérant ... c'était pas gagné.

- Ensemble on ne peux que triompher, mais cela ne serait pas drôle, si on le faisait qu'à trois ! Faut qu'on se trouve plus de compagnon de bataille, de beuverie, de joie, et de peine, pour mettre à terre ses maudits Captus et Divina !

Ah enfin des paroles censée ! C'était pas trop tôt, finalement peut-être qu'il y à un semblant de cerveaux là dessous. Tant de méchanceté de ta part Tsuki, c'est quand même ton futur partenaire de combat qui se trouve en face de toi. Et c'était bien vrai, valait mieux bien s'entendre avec les personnes qui combattrons à vos côtés, on ne sais jamais de quoi ils seraient capable si jamais ce n'était pas le cas, surement vous abandonneraient-ils à votre sort.
Et là, un miracle ce produisis.

- Oui c'est vrai, sur ce point là tu as parfaitement raison.

Qui l'aurais cru ? Non seulement la demoiselle avait daigné s'adresser à Xaël, mais en plus pour lui dire qu'elle était d'accord avec lui, et de surcroît, gentillement. Elle-même n'en revenait pas vraiment, mais bon comme on dit, il faut rendre à Caesar ce qui est à Caesar. Et c'est exactement ce qu'elle fit, après tout elle savais aussi être amicale, et il fallait bien qu'elle leur montre. Si jamais elle continuais à leur montrer seulement ses mauvais côtés, jamais ils accepteraient de combattre à ses côtés et auraient surement aussi eu beaucoup de mal à lui faire confiance. Alors c'était décidé, il était temps de leur montrer une partie de la "vraie" Tsuki.






~Merci à Sûru pour ce Kit magnifique~

Je raconte en black
Je te parle en indianred
Je te berne en darkred

Birdé par Surû

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Multi-comptes : X
Messages : 301
Date d'inscription : 26/09/2012
Localisation : Quelque part :3

Informations supplémentaires
âge du personnage: 26 ans (ça se voit pas hein ? :D)
Pouvoir: Bouclier
Groupe, division: Chef des Résistants ! Viva la Résistance !

MessageSujet: Re: Á la rencontre des nouveaux alliés [PV: Xaël et Tsuki]   Jeu 26 Juin - 17:13




Xaël avait le comportement d’un vrai bourrin. Il semblait être prêt à aller de front dans les combats et tout massacrer sur son passage. Il le dit lui-même :

« A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ! C'est dans le combat et dans les fêtes qu'on fera notre victoire ! »

Puis il se remit à rire de mon cœur. Non, il est clair que pour la discrétion, on repassera, ce n’est pas le meilleur élément pour espionner les ennemis, j’essayerai de m’en souvenir.

Mais il restait tout de même un très bon compagnon. Je sentais déjà que je m’entendrais bien avec lui. Un homme qui souriait et riait tout le temps était forcément un type bien. C’est comme cela que je vois les choses. Après certes, cela dépend des sourires, il est vrai qu’il vaut mieux éviter les personnes souriant de manière sournoises et/ou sadique. Mais Xaël n’était pas un sadique ou un sournois. C’était un guerrier grand et fier qui avait l’air de beaucoup aimer s’amuser. Je l’inviterais bien à prendre un verre un de ces quatre !

Quand Xaël nous prit, Tsuki et moi, dans ses bras, je me mis à rire joyeusement à mon tour. Autant de familiarité me faisait penser à ma jeunesse. Je ne vivais pas encore à Hikari à l’époque. J’avais une petite bande d’amis avec lesquels j’adorais joué. J’avais l’impression de revivre ces instants aux côtés de mes deux nouveaux alliés.
Mais Tsuki ne semblait pas spécialement à l’aise, je le vis à son visage. Peut être était-elle timide ?

- Allez, souris, Tsuki ! Je suis sur que tu en seras que plus belle !

Puis Xaël reprit la parole. Il dit quelque chose de logique –et que je savais bien entendu déjà- C’est vrai qu’à trois, on ne pourra pas faire grand-chose face à deux organisations bien plus puissantes et organisés que la notre. Tsuki ne fit qu’acquiescer. Pour une fois nous étions tout les trois d’accord. Il nous faut plus de membres. Malheureusement cela était bien plus compliqué qu’il n’y paraissait…

- C’est vrai plus on est de fous plus on rit ! Mais…

J’arrêtais de sourire, j’arrêtais de rire. Mon visage prit une expression beaucoup plus sérieuse. Puis je continuais :

- … Le problème c’est que très peu sont les personnes à ne pas être aveuglé par Divina…

Je me dégageais de l’emprise de Xaël. Pas que ça me dérangeais, mais je devais leur donner leurs premières missions. Celle-ci était très importante, je ne réussirais pas tout seul !

- C’est pourquoi je vous donne pour mission de repéré un maximum de personne susceptible de venir grossir nos rang ! Cependant il y a des conditions ! Ils ne doivent pas croire en Divina et surtout il est interdit de les forcer à nous rejoindre.

Ce dernier point était pour moi très important. Car même si je sais que même si nous œuvrons  pour la véritable liberté de la ville d’Hikari et ses habitants, tout le monde n’était pas forcément du même point de vu que moi. Je préférais avoir des membres motivés et partageant les mêmes convictions que moi plutôt que des membres non motivés et qui surtout était très susceptible de nous trahir. Ma mort signifiera la fin de la résistance.

Malheureusement j’ai conscience que la tâche que je confiais à mes camarades était loin d’être facile. Les Divina se sont assurés très vite de répandre une rumeur comme quoi nous étions un groupe de brigand.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Messages : 107
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 23
Localisation : Soit dans la taverne, soit ailleurs !

MessageSujet: Re: Á la rencontre des nouveaux alliés [PV: Xaël et Tsuki]   Ven 27 Juin - 12:05

On pouvait dire que pour quelqu'un qui venait d'une région froide, Xaël ne manquait absolument pas d'assurer une forte chaleur humaine ! En même temps, ils formaient, eux les résistants, une seconde famille. Il n'y avait pas de chef, dans la résistants ! Juste des têtes, pleins de têtes, qui étaient prêt à s'allier, s'aider, s'entraider, et faire en sorte qu'il aille de l'avant ! Avoir un chef despotique, cela n'allait amener qu'au pire des chemins, celui de la dictateur, qu'ils tentaient justement de combattre. Mais n'avaient-ils pas tord sur certains point ? Un chef, cela était parfois nécessaire, très nécessaire. Après tout, n'avait-on pas une définition habituel de ce genre de mouvement ? L'anarchie ? Ce qui était un terme très négatif, quand on y pensait plus d'une seconde... Non ? Un chef avait l'avantage de faire avancer milles jambes dans la même direction, et éviter que tout le monde se mêlent les pinceaux, et que cela finisse en cassage de figure totales, et en fiasco aisément évitable, mais en massacre total... Maintenant, concentrons nous sur la suite des évènements, et des déclarations :

- Oui c'est vrai, sur ce point là tu as parfaitement raison.

- C’est vrai plus on est de fous plus on rit ! Mais…

Une pause ? Mmh, cela voulait dire quelque chose, il n'y aurait pas une pause, comme cela, sans raison, visiblement, quelque chose posait problème... Il écouta alors attentivement les déclarations du fameux chefs des résistants :

- … Le problème c’est que très peu sont les personnes à ne pas être aveuglé par Divina… 

Mmh... Visiblement, si Xaêl avait bien compris, les Divinas seraient les ennemis qu'il aurait du mal à frapper, les ennemis discrets, par rapport aux Captus, qui étaient des ennemis plus direct, ça, il avait bien compris. Donc, ils n'avaient pas la quote ? Eh, cela rendait tout le processus plus compliqué, tout ça... Mais pas impossible ! Après tout, ne disait-on pas que la vérité triomphait toujours ? Ne demandez pas en Latin, le jour où le fameux Xaël arriverait à vous faire une citation en langue latine, les poules auront des dents, les cochons auront des ailes. Attention de ne pas inverser ses deux phrases très communes. Car une poules avec des ailes et des cochons avec une dents, c'était totalement possible, et même relativement classique. Donc, voilà. C'est moi où comme toujours, ce paragraphe n'a littéralement aucun sens ? Bon, bref, retournons à nos déclarations de Surû, qui sont vachement plus intéressante !

- C’est pourquoi je vous donne pour mission de repéré un maximum de personne susceptible de venir grossir nos rang ! Cependant il y a des conditions ! Ils ne doivent pas croire en Divina et surtout il est interdit de les forcer à nous rejoindre.

« Puis-je faire une proposition ? »

Il déclara cela calmement, loin de ses rires tonitruants. Quoi ? Il était aussi quelqu'un de réfléchi et n'était pas seulement un élément humoristique stupide qui ne servait qu'à détendre l'atmosphère ? Bref, oh mon dieu, il savait réfléchir ?! Mais cela changeait tout, c'était un choc d'ordre mondiale, tout le monde pouvait littéralement être choqué à vie ! Un véritable choc choquant qui choquait les choqués ! Cela fait beaucoup de choc en une seule phrase vous ne trouvez pas ? Bref, le fameux Xaël venait de déclarer cela, demandant l'autorisation de faire une déclaration tranquillement, pour faire avancer les choses. Bien sur, vu ce qu'il avait dit jusqu'à présent, cela ne sentait pas comme quelque chose d'intelligent, mais peut-être qu'il avait encore des cartes dans sa manches pour impressionner ses compagnons Résistants. Enfin « impressionner » Non. Ce n'était pas le but du fameux Xaël, leur buts étaient d'avancer dans la bonne direction, ensemble, pas de montrer les égos personnelles de chacuns ! Cela, il aurait largement le temps de le faire après les batailles, en buvant un bon coup !

« Je viens de la Kirmanie, un Ducat loin dans le nord. Je sais ça vous intéresse pas. Mais c'est un Duché très religieux, d'où pourquoi ma soeur vit maintenant à l'Eglise. Mais si j'ai bien compris quelques chose, c'est que Dieu, c'est important. »

Bam, il raconte sa vie, et il sentait bien qu'il allait se prendre un « On s'en branle » dans la face, comme il l'aurait bien mériter. Mais quand même, il ne racontait pas sa vie juste pour dire qu'il venait de Kirmanie, de toute façon, tout le monde le savait, étant donné qu'en temps que famille Ducale, il portait le nom de sa terre. Logique non ? Mais qu'importe, il voulait expliquer que la Religion avait une très grande importance sur ses terres, et qu'ainsi, avec le temps, du peu qu'il avait compris, c'était que Politique et Religion avait bien souvent des liens très proches, quasi incestueux entre eux. Cela, cela était vraie depuis la nuit des temps, et cela avait encore des répercussion aujourd'hui. La politique avait même été parfois contrôlé par des Religieux, comme dans les premiers temps du Moyen-Âge, où le contrôle Romain avait disparu de la surfaces des départements administratifs romains, transformés par des Diocèses religieux. Inversement, doit-on rappeler quand la religion a été usité par les Empereurs, qu'ils soient Germanique, Romain, ou Byzantins, pour mieux faire contrôler leur pouvoir... Mais silence sur les évènements historiques, et revenons un peu plus sérieusement dans les déclarations de Xaël qui continuèrent :

« Est-ce qu'ils croivent en « Divina » ou en Dieu ? Pourquoi pas tenter d'avoir des prêtres, prélats, abbés et croyants dans notre camp ? On pourrait alors faire saborder les Divinas sans l'oeuf. »

Xaël n'était pas un stratège, un savant... Mais il savait avoir des bonnes idées. Et il n'avait pas tord sur le coup. Rien ne laissait le monopole de la religion aux Divina. Xaël était lui-même croyant. Petit croyant, il ne faisait pas tout les offices, trouvant cela bien souvent ennuyant, inintéressant, etc... Mais quand même ! Il était quand même quelqu'un qui avait été toujours croyant. Maintenant, son idée était possible, mais pas franchement aisé à faire. Xaël lui-même devait avouer qu'il venait de proposer cela, sans trop savoir comment faire. Surtout que les Divinas semblaient être des véritables tumeurs, contrôlant bien la possession des esprits de leur fidèles... Problématique. Très problématique ! Mais cela n'allait pas empêcher au fidèle manieur de hache de faire ce dont il aviat la mission : Remplir les rangs et chercher des nouveaux compagnons de beuveries ! Car c'était le plus important ! Euh, je veux dire, des nouveaux compagnons de Résistance ! Oui, bien sur, c'est de ça dont je voulais parler ! Absolument ! Que croyez-vous ? Bande de petit coquinou...



Merci à Shiroku et aux artistes pour ces magnifiques avatar et signatures !
Vieux Bird !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Multi-comptes : Ayato Jikan
Messages : 142
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 27
Localisation : En quoi ça te concerne ?! ;p

Informations supplémentaires
âge du personnage: 24 ans
Pouvoir: Déplacement rapide
Groupe, division: Résistance

MessageSujet: Re: Á la rencontre des nouveaux alliés [PV: Xaël et Tsuki]   Lun 30 Juin - 20:00





Tsuki venait enfin d’acquiescer une phrase dites par le guerrier blond, décidément il était vraiment "particulier" et apparemment ce n'était pas prêt de changer.
En réalité ce Xaël était exactement le genre de personne que la demoiselle appréciait, il était juste bourré de défaut, mais il était juste bienveillant, chaleureux, et surtout d'une grande bonté d'âme ! Du moins c'est ce qu'en déduisis Tsuki, à première vu.
Quant à Surû elle ne savais pas trop quoi en penser, certes il était gentil, mais elle le trouvais étrange pour le moment, à cause de sa façon d'agir qui était bien différente des chefs qu'elle avait pu rencontrer par le passé. Mais trêve de bavardage.

- C’est pourquoi je vous donne pour mission de repéré un maximum de personne susceptible de venir grossir nos rang ! Cependant il y a des conditions ! Ils ne doivent pas croire en Divina et surtout il est interdit de les forcer à nous rejoindre.

- Puis-je faire une proposition ?

L'oreille bien tendue vers ses interlocuteurs, Tsuki écoutait avec attention son ordre de mission. Quant à Xaël et bien elle ne savait pas si elle devait vraiment l'écouter et qu'il la surprendrait encore une fois ou bien qu'il ferai comme il le faisais depuis le début, c'est à dire, parler pour ne rien dire. Tel était le point de vu de la jeune femme aux yeux d'or.
Il n'y avait qu'une seule façon de le savoir, elle devrait l'écouter.

- Je viens de la Kirmanie, un Ducat loin dans le nord. Je sais ça vous intéresse pas. Mais c'est un Duché très religieux, d'où pourquoi ma soeur vit maintenant à l'Eglise. Mais si j'ai bien compris quelques chose, c'est que Dieu, c'est important.

Dieu important ... sa dépend pour qui. Elle n'était pas d'accord la demoiselle, et sans même s'en rendre compte à l'instant précis où cet phrase fut prononcée elle grimaça. Et oui, elle n'es pas croyante pour un sous, profondément hâté, la demoiselle respect les croyances des autres, mais elle ni complètement l'existence d'une quelconque force supérieure.

- Est-ce qu'ils croient en « Divina » ou en Dieu ? Pourquoi pas tenter d'avoir des prêtres, prélats, abbés et croyants dans notre camp ? On pourrait alors faire saborder les Divinas sans l’œuf.

Cette proposition troubla la demoiselle, elle ne savait pas du tout quoi en penser, elle se pose sans doute trop de questions. Certes elle ne croit pas en Dieu ou autres, mais dans la résistance elle n'était pas seule, et peut-être que d'autres accueillerais cette proposition avec plus d'enthousiasme, après tout elle ne pouvait pas penser qu'à elle. Mais avoir des prêtres ou autres au sein même de la résistance, leur aménerait-il d'avantages de frères d'armes ? Et cela mettrait-il réellement Divina en échec ? Tsuki n'en était vraiment pas convaincue, mais cela pourrais d'où de même avoir du bon.

- Je ne suis pas sûre que cela puisse réellement être efficace vis à vis de Divina, du moins pas comme tu le laisse entendre. En revanche je pense que sa peu nous donner du crédit auprès des principaux concernés, le peuple. Avoir un homme de foi dans nos rang pourrait donner une meilleure image de nous et améliorer la confiance que le peuple pourrais avoir en nous.

Elle réfléchit encore un instant, ce demandant si ce qu'elle avançait était juste, en guerre on est jamais sûr de rien, mais une autre question lui vînt en tête.

- Mais avec la réputation qu'on à, trouver un homme de foi qui accepte de nous rejoindre ne sera pas chose aisé, surtout qu'il en faut un qui ne fasse pas partit de Divina...

Elle soupira, cela lui semblait mission impossible, et trouver des particant digne de confiance encore plus.

- Quoi qu'il en sois, avant de penser à mettre Captus et Divina en échec nous devrions d'abord nous concentré sur la recherche de nouveaux membres de confiance, ce qui ne sera pas simple non plus. Construisons nous d'abord des bases solides ensuite nous pourrons penser à aller au "front". Moi par exemple avec les ressources nécessaires je peux aisément fabriquer toutes sortes d'armes pour les combattants.

Tsuki était fière de son talents dans la réalisation d'armes, elle était capable de créer des armes toutes aussi dévastatrice que belle, tout en légéreté et avec une extrême solidité, tout ce qui lui était nécessaire était les minerais, qui ne se trouvais pas à tout les coins de rue.

-J'ai déjà était armurière, c'est un métier que je maîtrise parfaitement.

Elle donna un léger coup de tête en direction de sa Faux, l'une de ses plus belles créations.

- Je l'ai appelée Artemis !






~Merci à Sûru pour ce Kit magnifique~

Je raconte en black
Je te parle en indianred
Je te berne en darkred

Birdé par Surû

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Multi-comptes : X
Messages : 301
Date d'inscription : 26/09/2012
Localisation : Quelque part :3

Informations supplémentaires
âge du personnage: 26 ans (ça se voit pas hein ? :D)
Pouvoir: Bouclier
Groupe, division: Chef des Résistants ! Viva la Résistance !

MessageSujet: Re: Á la rencontre des nouveaux alliés [PV: Xaël et Tsuki]   Dim 13 Juil - 12:09




« Puis-je faire une proposition ? »

Je regardais Xaël, qui venait de s’exprimer, avec des yeux étonnés évidemment, il avait prit une voix ainsi qu’un visage sérieux, ce qui contrastait complètement avec l’autre facette de sa personnalité. Les personnes étant capable de faire autant preuve de sérieux que d’humour étaient pour moi les personnes les plus intéressantes et les plus étonnantes. Tout ce que Xaël disait ou faisait me confirmait un peu plus le fait qu’il sera un allié précieux autant au niveau professionnel qu’au niveau amical. C’était une personne bien, j’en étais sur.

Même si son idée ne me plaisait pas. Il est vrai que les habitants d’Hikari étaient tous très religieux, il n’y a cas voir cet engouement les matins de prières à l’église, c’était assez impressionnant à voir de ses propres yeux. Xaël a bien dû le comprendre puisque son idée était de recruter un prêtre afin d’attirer plus de partisans de Divina à notre cause. Mais cette idée était loin de m’enchantée, même si j’étais moi-même quelqu’un qui avait été plus ou moins élevé dans la religion –il n’empêche que je commençais petit à petit à perdre ma foi, si Divina était effectivement la voix de Dieu, pourquoi autorisait-il cette faction à commettre autant de méfaits ?-.

Ce fut au tour de Tsuki de prendre la parole. Contrairement à moi, elle était d’accord avec la proposition de Xaël, mais pas pour faire tomber Divina, mais pour que le peuple ait plus confiance en nous. Je fronçais les sourcils et secoua la tête en grimaçant. J’étais quelqu’un de très a cheval sur mes principes.

- Notre cause n’a cependant rien de religieuse et utiliser un aspect religieux pour attirer plus de monde serait, à mon humble avis, comme mentir… Je ne veux pas utiliser ce genre de procéder, je veux rester honnête envers les gens.

Tsuki reprit, elle expliqua qu’avant de faire tomber les deux sections adverses, il nous fallait des membres de confiances et que nous devions également consolider des bases solides, car, nous ne le répèterons jamais assez, à nous trois, on ne fait pas le poids contre Divina. Elle ajouta également qu’elle pouvait nous apporter beaucoup de ressources. Elle appuya sur ses paroles en montrant d’un coup de tête sa très grandes faux que j’avais déjà remarqué plus tôt.

Savoir qu’elle l’avait fait elle-même m’impressionna beaucoup. Elle n’avait rien à voir avec les femmelettes que j’avais rencontré tout au long de ma vie, pas du tout ! C’était une femme qui était faites pour la guerre. Elle créait des armes et était capable de manier l’une d’elle. Elle en restait tout de même une femme, elle gardait les goût raffinés de la gente féminine, surement pour ça que sa faux « Artémis » était aussi élégante.

- Je suis impressionné Tsuki ! Tu seras surement un élément précieux pour notre résistance grâce à ce talent !




HRP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Messages : 107
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 23
Localisation : Soit dans la taverne, soit ailleurs !

MessageSujet: Re: Á la rencontre des nouveaux alliés [PV: Xaël et Tsuki]   Dim 13 Juil - 14:41

On avait un premier sujet de discention visiblement entre Xaël et Surû : La Religion. Difficile de savoir si Surû était quelqu'un de croyant, ou non, mais pour Xaêl, ce n'était pas difficile à deviner ; Il venait d'une région très religieuse, ou la religion avait quand même beaucoup d'importance et d'affluence. Rien qu'à voir le fait que Kaste, était quand même une noble de Kirmanie, une héritière, et la sœur de Xaël, et pourtant, qu'elle était justement chez les religieux à Hikari. Ainsi, pour Xaël, son idée était vrament bonne. Après tout, Dieu devait soutenir les causes juste, car ,il était bon ! Totalement ! Donc, en théorie, cela serait logique de faire confiance à prélat, abée, religieux et autres personnes ayant embrassé les voix ecclésiastique ! Maintenant, il se demandait ce que pensait ses différents alliés de sa proposition. Premièrement, Tsuki ne semblait pas totalement emballé dans cette idée, mais n'était pas contre. Cela était un bon point, pour la proposition de Xaël, un point qui sembla it réconforter le guerrier, et se dire que là, il semblait avoir péché le bon poisson ! Mais la déclaration suivante, du fameux Surû, doucha littéralement les espoirs du guerrier... En effet :

- Notre cause n’a cependant rien de religieuse et utiliser un aspect religieux pour attirer plus de monde serait, à mon humble avis, comme mentir… Je ne veux pas utiliser ce genre de procéder, je veux rester honnête envers les gens.

« Je vois ! C'est toi le boss ! Moi, je me contente de frapper ahahaha ! »

Et oui ! Notre cher Xaël avait déjà oublié ce qu'avait dit le fameux Surû sur le concept de chef, boss, etc... Non, là, il le voyait comme le boss... Cela était logique, quand on y réfléchissait un peu plus d'une seconde, surtout quand on savait que Xaël avait toujours été un mercenaire, quelqu'un qui travaille au service d'un patron, contre de l'argent. Il n'avait jamais servi auparavant des causes idéologiques, autrement que celle de la reconquête de la Kirmanie, et encore, il avait vite brisé les ponts avec son frère Lame. Donc, il était habitué au chef, aux personnes qui donnaient des ordres... Et ainsi, il restait du genre à penser que Surû était un « boss », comme il disait :

-J'ai déjà était armurière, c'est un métier que je maîtrise parfaitement.J e l'ai appelée Artemis !

- Je suis impressionné Tsuki ! Tu seras surement un élément précieux pour notre résistance grâce à ce talent !

« Superbe ! Je suis impressionné ! Et pourtant, les Forgerons, on connait ça en Kirmanie ! »

En effet, la facture était très bonne ! Xaël s'y connaissait énormément en arme, peut-être moins sans doute que Tsuki, mais beaucoup quand même, les deux pouvaient sans aucun doute discuter pendant des heures des différents Problèmes de tranchants, des différents systèmes d'emanchement... Xaël était surtout habitué aux armes lourdes, et tant mieux : La Faux faisait partit de se système d'armement. Avec l'épée à deux mains, cette énorme épée européenne, et la hache. Les européens, dans la guerre, c'était bien souvent tourné vers les armes lourdes. Technique Habituels européennes, cela était logique, dans le sens, où le fer était en bonne quantité, et qualité dans les territoires européens. Tandis qu'en Asie, le Fer était de piètre qualités, ils avaient pendant longtemps préférés les armes courtes, légère. Comme le Katana. D'où une légende tenace qui dirait que le Katana peux trancher une épée européenne, chose totalement fantaisiste, qui sortit des Mangas, était totalement fausse. Tient d'ailleurs, quelque chose frappa à l'oeil de Xaël. Enfin, pas littéralement, hein, frappa métaphoriquement, à l'oeil du guerrier de Kirmanie, ce qu'il ne manqua pas de faire remarquer à la fameuse Tsuki :

« Comme ça, pourquoi une faux, Tsuki ? Tu sembles un peu fragile pour porter une arme aussi lourde... Une rapière ou une épée courte ne te serais pas plus adapté ? »

Aie... Xaël venait de recommencer ! Recommencer quoi donc ? Et bien... Et bien, le fait de juger un peu trop rapidement la fameuse Tsuki à cause de son sexe... Mais quand même. Bien qu'il prêchait encore d'un machisme honteux, mais logique qui avait touché et qui touchait encore toute la Kirmanie, de nos jours, et bien, il y avait quand même une certaines logique à son étonnement, car il ne pensait pas que la faux, une arme complexe déjà à manier, était parfaitement adapté pour la fameuse Tsuki. A son sens, une épée courte, comme un Gladium latin, ou un Cimeterre arabe, ou une arme longue mais toujours à une main, comme une colichemarde, ou une rapière, bien que cela soit des armes de nobles. Curieux de ce choix qui était... Curieux, cela fait une horrible répétition, ma prof de français m'écorcherai littéralement pour cette odieuse répétition... Que je viens de recommencer ! Sérieusement, je suis mort les mecs !

« M'enfin bon... Ca me semble parfait ! Et bien, les Captus et Divina n'ont qu'à bien se tenir ! Donc, je suppose que là, on va devoir faire du recrutement de personne dont on peut avoir confiance... C'est cela ? »

Xaël était dans tout les cas, totalement motivé ! Mais est-ce que la motivations serait suffisante...?

[Réponse pas terrible, désolé, surtout vers la fin ><]



Merci à Shiroku et aux artistes pour ces magnifiques avatar et signatures !
Vieux Bird !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Multi-comptes : Ayato Jikan
Messages : 142
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 27
Localisation : En quoi ça te concerne ?! ;p

Informations supplémentaires
âge du personnage: 24 ans
Pouvoir: Déplacement rapide
Groupe, division: Résistance

MessageSujet: Re: Á la rencontre des nouveaux alliés [PV: Xaël et Tsuki]   Mar 15 Juil - 1:59





Son commandant avais pris la paroles, et ce qu'il avait répondu ne plu pas à la demoiselle.

- Notre cause n’a cependant rien de religieuse et utiliser un aspect religieux pour attirer plus de monde serait, à mon humble avis, comme mentir… Je ne veux pas utiliser ce genre de procéder, je veux rester honnête envers les gens.

Elle n'avait pas pensé que ses remarques pourrait être interprétées dans ce sens là, oh non, elle ne souhaitais pas mentir au peuple, ni même recruter un homme de foi pour attirer les gens, non elle ne voyais pas cela comme ça. Malheureusement elle avait surement dû mal s'exprimer pour que son chef, et apparemment son coéquipier le comprenne en ces termes. Elle ne souhaitait pas contredire son commandant, cela pourrait l'embarrasser et un sujet dois savoir rester à sa place, c'est pourquoi, à la suite de Xaël elle acquiesça la réponse de Surû.

- Je vois ! C'est toi le boss ! Moi, je me contente de frapper ahahaha !
-A vos ordres Monsieur.

AAprès tout c'était lui le chef de la Résistance, son chef, elle n'avais en aucun cas le droit de le contredire. Ses paroles serais désormais sa seule "bible". Si l'on peu dire, puisque notre demoiselle ici présente est une non-croyante.
Et après avoir fais part de ses capacités, dont Tsuki était très fière, elle fût vraiment particulièrement heureuse lorsqu'elle entendis Surû lui dire q'elle serais utile à la Résistance. Enfin elle avait quelque chose qui plaisais à son Chef. Et croyais moi, il était temps. Étonnement Xaël fût surpris aussi.

- Je suis impressionné Tsuki ! Tu seras surement un élément précieux pour notre résistance grâce à ce talent !
- Merci beaucoup Monsieur.
- Superbe ! Je suis impressionné ! Et pourtant, les Forgerons, on connait ça en Kirmanie !
- Merci.

Sur le coup elle fût fortement surprise de sa réaction, mais ce qu'il lui dis ensuite la fit vite redescendre.

- Comme ça, pourquoi une faux, Tsuki ? Tu sembles un peu fragile pour porter une arme aussi lourde... Une rapière ou une épée courte ne te serais pas plus adapté ?

Fragile ! Fragile ! Comment ça je suis Fragile ! Tsuki bouillonnais intérieurement, se maîtrisant comme elle le pouvait. Pourtant pas spécialement colérique, elle n'aimais pas qu'on la juge sur son apparence et de surcroît encore moins de la part d'un macho ! Elle était sur le point de lui remettre ses "fragile" là où elle pensait, mais elle regarda son chef. Surû ... elle l'avait déjà tellement déçu, si jamais elle s'attaquait à cet abruti elle ne ferais qu'empirer la piètre opinion qu'il avait déjà d'elle, et ça, elle ne le souhaitait pas. Elle pris donc sur elle, contrôlant sa respiration afin de se calmer. Cela ne dura pas très longtemps.
Elle se tourna vers le guerrier blond, non sans un grimace sur le visage. Oui il l'énervait, mais elle ne pouvait rien y faire à part le laisser dire ses conneries. Elle attrapa sa faux de sa main droite, puis quand elle pu, de la main gauche. Elle la tenais face à elle, regardant droit dans les yeux l'homme à la hache. Soudain sa grimace laissa place à un sourire, mais pas n'importe quel genre de sourire, celui-ci était joueur, avec une pointe de sadisme, et elle lâcha sur un ton amusé.

- Tu veux savoir pourquoi ?

Son sourire s'élargis à cet instant. Et d'un geste rapide et maîtrisé elle lança sèchement sa faux en direction de Xaël. Il comprendrais par lui même que les armes à deux mains ne sont pas forcément toutes lourdes.

- Artemis à beau être une arme à deux mains, elle est d'une tel légèreté qu'un enfant serai capable de la soulever. En revanche le maniement c'est autre choses. Tu voulais savoir pourquoi une faux ...

Elle ne répondis pas immédiatement, elle s'avança d'abord vers le guerrier, se plaçant face à lui, elle dégaina une dague qu'elle cachais sous sa robe, tendis le bras en direction de l'homme, l'arme pointait vers lui.

- Pour deux raisons. Sa longueur. J'atteins mes ennemis sans qu'il puissent me toucher.

Tout en rangeant sa dague elle continua son explication.

- Et de deux, car à partir du moment où je la prend en main, la seule chose à laquelle ils peuvent s'attendre ... c'est la mort.

Elle prononça ces derniers mots, d'un ton sec et froid, et avec une nonchalance certaine, montrant que ces paroles n'étaient pas dites en l'air et que certains avaient déjà eu la malchance de goûter au tranchant de sa lame. Elle récupéra Artémis, la rangea à sa place, dans son dos et tourna ce dernier à Xaël, retournant aux côté de son chef. Elle lui adressa d'ailleurs un regard au passage et un signe de tête en guise d'excuses pour son comportement. Comportement qu'elle jugeais déplacé mais qu'elle ne regrettait pas pour autant, elle c'était senti insultée et il était hors de questions qu'elle ne réagisse pas un minimum.

- M'enfin bon... Ça me semble parfait ! Et bien, les Captus et Divina n'ont qu'à bien se tenir ! Donc, je suppose que là, on va devoir faire du recrutement de personne dont on peut avoir confiance... C'est cela ?

En présence de Tsuki ce Xaël devrais faire un peu plus attention à ce qu'il dit s'il ne veux pas ce faire découper en rondelles. Heureusement que Surû était là, sinon la demoiselle aurait adoré lui faire comprendre qu'il n'y avait que sa conneries de fragile, et le remettre à sa place. Du moins c'est comme ça qu'elle aurait aimé que les choses se passent, pour que l'homme comprenne une bonne fois pour toute à qui il avais affaires. Mais la simple présence de son Chef avait dissuadé Tsuki d'en arriver jusque là, mais ce n'étais pas pour autant qu'elle pardonnais les paroles prononcées par Xaël. Elle lui montrerait de quoi elle était capable, un jour.






~Merci à Sûru pour ce Kit magnifique~

Je raconte en black
Je te parle en indianred
Je te berne en darkred

Birdé par Surû

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Multi-comptes : X
Messages : 301
Date d'inscription : 26/09/2012
Localisation : Quelque part :3

Informations supplémentaires
âge du personnage: 26 ans (ça se voit pas hein ? :D)
Pouvoir: Bouclier
Groupe, division: Chef des Résistants ! Viva la Résistance !

MessageSujet: Re: Á la rencontre des nouveaux alliés [PV: Xaël et Tsuki]   Mar 15 Juil - 23:03




Alors que je les croyais beaucoup plus têtus, ni Xaël, ni Tsuki n’opposèrent de résistances lorsque je refusai l’idée qu’avait eue le blond. Une idée que je trouvais bien évidemment saugrenue mais je n’étais pas contre le débat –même si ce genre de discussion avait en général tendance à m’énerver- C’était surement parce que, malgré que je leur ai dit le contraire, ils me considéraient comme un chef. J’étais à la fois flatté mais aussi gêné, je n’ai jamais été fan des systèmes hiérarchiques qu’on trouve partout. J’ai toujours considéré tout le monde sur un même pied d’égalité. Mais peut être que cette fois je devais faire un effort, il est vrai qu’une organisation sans chef, cela peut très vite devenir une anarchie total, et ce n’est pas avec un groupe désorganisé avec des membres se tapant sur la gueule qu’on arrivera à faire tomber Divina et Captus.

Tout comme moi, Xaël était très impressionné par le fait que ce soit Tsuki qui ait créé elle-même Artémis. Comme quoi, l’habit ne fait pas le moine, je le savais déjà, mais c’est toujours impressionnant de le constater soit même. La faux de la demoiselle était d’une telle beauté, elle brillait de mille feux, même sous la lune. On voyait aussi très bien qu’elle avait été aiguisée récemment, Tsuki prenait bien soin de son arme.

Sous nos compliments, la jeune fille paraissait très fière en tout cas. Mais sa fierté tomba d’un coup lorsque Xaël prononça une nouvelle fois des paroles quelque peu sexiste, je trouve, bien que je ne m’y connais pas spécialement en armes blanches –ni en armes à feu d’ailleurs-. Pourquoi une fille n’aurait elle pas le droit de manier une arme telle cette faux ? Je n’ai jamais réellement trouvé les femmes et les hommes très différents, à par les seins et les entre jambes, je n’ai jamais compris pourquoi on nous différenciait autant. C’est vrai quoi, moi j’suis un mec, j’ai un pénis et pourtant j’adore cuisiner et porter des robes de temps en temps ! Je me suis demandé pendant un instant si le blond n’avait pas des tendances misogynes, ouais mes pensés étaient extrêmes mais il m’avait vraiment laissé cette impression sur le coup. Je le regardais, arquant un sourcil. Je regardais la suite de la scène sans rien faire.

Tsuki se défendit, elle en avait bien le droit. Elle répondit à la question de Xaël. Explication que je trouvais logique, mais moi, comme dit plus haut, je n’y connaissais rien en arme. En fait j’étais un peu comme un gamin crédule a qui on expliquait comment on faisait les bébés, je pourrais croire tout ce qu’on me dit à propos des armes tout comme l’enfant pourrait croire si on lui dit que ce sont les cigognes qui apporte le bébé à la maison.

Tsuki fini donc son monologue et « rengaina » sa faux. Elle se retourna vers moi et m’adressa un signe de la tête. Je ne savais pas trop ce que voulait dire ce geste mais je lui répondis avec un sourire et un signe de la main.
Xaël reprit ensuite la parole, le blond demanda :

- M'enfin bon... Ça me semble parfait ! Et bien, les Captus et Divina n'ont qu'à bien se tenir ! Donc, je suppose que là, on va devoir faire du recrutement de personne dont on peut avoir confiance... C'est cela ?

J’hochai vivement la tête :

- C’est ça. Je sais que ça ne sera pas facile mais j’ai confiance en vous !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Messages : 107
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 23
Localisation : Soit dans la taverne, soit ailleurs !

MessageSujet: Re: Á la rencontre des nouveaux alliés [PV: Xaël et Tsuki]   Mer 16 Juil - 14:03

Sexiste...? Possible. Même bien probable. Mais réel. Le métal, ça pesait son poids... Et si, quoiqu'on dise, avec les techniques sociales... Et bien, morphologiquement, les femmes n'étaient bien souvent moins forte physiquement, et moins apte à porter des armes lourdes ! Me taper pas mesdemoiselles ! C'est social et biologique. Et quand Xaël regardait un peu la fameuse Tsuki... Voilà ! Elle n'avait pas forcément une carrure adapté à son arme ! Évidemment, il y avait quand même des râlants de sexismes dans ses déclarations, mais que voulez-vous, c'était ça de venir d'une éducation patriarcal à fond. Xaël malheureusement venait d'un monde, où tout n'était pas rose et socialement bien pensant comme les trois quarts de se forum ! Quoi ? JE suis entrain de méchamment troller ? Totalement ! Mais c'est gentil, je fais ça car je vous aime ! Bon, d'accord, je l'admet, ce n'est pas la meilleur façon de montrer cela... Mais bon, voilà, ce qui est fait, est fait, et ma touche « effacer » est cassé ! Quel dommage ! Bon, aller, suffisament de troll pour cette réponse, reprenons le cours de ce RP, avant que je me fasse tabasser par la moitié du forum. Ainsi ;

- Tu veux savoir pourquoi ?

Bah oui. Sinon... Ils auraient pas posé la question... Enfin je crois... Bon, sérieusement, cette fois, j'arrête les trolls. Ainsi, le fameux Xaël écouta l'explication :

- Artemis à beau être une arme à deux mains, elle est d'une tel légèreté qu'un enfant serai capable de la soulever. En revanche le maniement c'est autre choses. Tu voulais savoir pourquoi une faux ...

« Oh ! »

Xaël dut avoir un mouvement d'esquive, quand il vit la faux littéralement lui passer à côté. En effet, elle ne semblait pas lourde... Mais était-ce une beau idée ? Une arme aussi légère ? Aucune possibilité de contre, un métal sans doute plus fragile, sauf s'il avait des particularité magiques, mais là, on entre dans un domaine qui n'était plus du domaine du Forgeron, mais du magicien... Bref, Xaël en fin connaisseur d'arme prenait cette arme un peu mal. Tout devait être donc dans le tranchant. Donc, en gros, si son adversaire réussissait à esquiver l'attaque, elle était fichu... Enfin, ce qu'il connaissait de la stratégie de combat... Et il fallait quand même rappeler que si une personne ici connaissait les batailles, c'était bel et bien... Xaël. Il avait été formé dans les armes, il avait vécu au milieu d'elle, et son métier, son passe-temps, son occupation, était dans le domaine militaire. Dans le combat. Rien qu'à voir l'énorme hache qui était toujours dans son dos. Des combats, il en avait fait des tas. Donc, il s'y connaissait quand même un tant soit peu, faut quand même l'avouer ! La suite tomba alors :

- Pour deux raisons. Sa longueur. J'atteins mes ennemis sans qu'il puissent me toucher.

Il recula alors vivement, voyant le bout de la dague s'approcher de lui. Tout de suite, position de défense, il fit coulisser les attaches dans son dos, faisant amener la hache jusqu'à ses mains. Ouh là, cela n'allait pas dégénéré en baston général, je l'espère. En tout cas, erreur stratégique de la part de Tsuki, car Xaël avait une cote de maille bien résistante sous sa tenue. Pour tenter de le poignarder avec cette dague, cela ne serait pas très efficace. A part qu'elle coincerait contre la tenue métalique... Et ainsi, la personne qui tenteraient de la poignarder se prendrait un bon coup de hache, bien souvent mortel... Donc, là, ce genre de technique, ce n'est pas forcément le plus efficace contre le guerrier, qui avait acquis quand même pas de reflexe aux cours de ses différentes batailles en Kirmanie.

- Et de deux, car à partir du moment où je la prend en main, la seule chose à laquelle ils peuvent s'attendre ... c'est la mort.

« ... »

Pendant un moment, Xaël ne rangea pas, lui, son arme. Il la garda bien fermement en main, pendant tout un moment, comme s'il était prêt à se battre contre la fameuse demoiselle. Mais en y réfléchissant plus d'une seconde, est-ce que cela allait vraiment arriver...? Bonne question... Très bonne question. La tension sembla rester véritablement palpable, pendant tout un moment... Pour finalement se conclure sur ce qui semblait être littéralement évident :

« AHAHAHAHAHA ! Tu sembles être une combattante de qualités ! Aucune crainte alors à me battre à tes côtés, on fera un massacre dans les rangs ennemis ! »

Encore une fois, la discrétion n'était pas de paire avec Xäël, mais dans un sens, cela les aidait, car littéralement, plus personne ne s'intéressait à ce qu'ils avaient put dire, étant donné que le côté bruyant de Xaêl, avait fait en sorte que les gens ne pensaient plus du tout au fait que cela pouvait être des choses secrêtes qui étaient dit. Et oui... C'était le paradoxe des bruyants, lors de réunions secrêtes. Ils parlaient trop fort, qui faisaient que tout le monde pouvait les entendre. Et là, est toute la différences. On pouvait les « entendre », mais on ne les « écoutait » pas. Rappelez vous, enfant, vous avez sans doute apprit la différences entre ses deux termes français qui peuvent vous sembler comme des synonymes dans la langue française. Et bien, tout simplement, entendre était une chose, mais bien souvent, on entendait des choses, mais on ne les écoutait pas. Par exemple, à moins que vous soyez un psychopathe, vous entendez pleins de discussion dans le Tramway, ou le Métro, mais vous ne les écoutez pas. C'est pour cela qu'à votre arrêt, vous êtes incapable de dire ce que vous avez entendu.

- C’est ça. Je sais que ça ne sera pas facile mais j’ai confiance en vous !

« Tu peux ! »

Xaël était toujours d'aussi bonne humeur, et il avait bien envie de réussir ses missions maintenant ! C'était une question d'honneur de combattant ! Il déclara alors d'une voix forte à ses deux coéquipiers, ne semblant toujours pas avoir comprit le concept de « Discrétion. »

« Bon, donc, je vous souhaite une bonne chance à tout les deux ! Qu'on réussisse ! »

Et que les Résistants gagnent ! Ça c'était du cri de victoire ! Cela sonnait visiblement comme la fin de la réunion, pour Xaël en tout cas. Rien ne prouvait que Tsuki et Surû n'allait pas rester encore un moment pour discuter. Il fit ainsi une grande Encelade aux deux autres résistant, avant de partir.  Maintenant qu'il connaissait la mission, le fameux Manieur de Hache considérait que cela devenait primordial : Trouver des compagnons d'armes ! De la baston ! De la ripaille ! C'était bien partie, à ses yeux ! En temps que membre de la résistance, il devait donc agir pour la Résistance ! Maintenant, il était sûr d'avoir un bon partenaire. Surtout que c'était ça que voulait justement être la Résistance ! Une équipe, et non une armée, et cela faisait plaisir à Xaël c'était totalement différents de l'époque où il avait rejoint la résistance Kirmanienne contre l'envahisseur. Là, maintenant, tout le monde était égaux... Est-ce que cette belle harmonie allait tenir ? C'était une autre question !

« Eh, Tsuki, mange des carottes, ça rend aimable ! »

Il rigola, alors, et partit tranquillement. C'était encore une fois pas méchant, purement amical. En effet, il faisait juste une petite blagounette à la fameuse Tsuki, alors qu'il s'éloignait tranquillement ! Bien sur, le fameux Xaël ne pensait pas une seconde que ce qu'il avait dut pouvait avoir un côté insultant. En même temps, vous auriez compris... Le fameux Xaël n'était pas quelqu'un de très doué dans les réactions sociales ! Là, il faisait encore quelques grandes gestes de la main, très chaleureux, pour dire à bientôt à ses collègues, et partit à travers les ruelles, renversant quelqu'un sans faire exprès. Ils allaient bientôt se revoir, Xaël en était sur. Mais pour le moment, ils devaient agir pour la résistance chacun de leur côté. Première mission, ainsi, était de recruter. Seulement trois personnes, c'était ridicule. Il devait former un vrai groupe, s'ils ne voulaient pas se faire écraser par les Captus, et les Divinas...



Merci à Shiroku et aux artistes pour ces magnifiques avatar et signatures !
Vieux Bird !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Multi-comptes : Ayato Jikan
Messages : 142
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 27
Localisation : En quoi ça te concerne ?! ;p

Informations supplémentaires
âge du personnage: 24 ans
Pouvoir: Déplacement rapide
Groupe, division: Résistance

MessageSujet: Re: Á la rencontre des nouveaux alliés [PV: Xaël et Tsuki]   Ven 18 Juil - 0:30





Après sa "démonstration" qui de toute évidence ne servis à pas grand chose, pour ne pas dire à rien, Tsuki repris sa place au côté de Surû. Ce dernier lui avais adressais un signe de la main à la suite de son hochement de tête, la jeune femme en déduisis qu'elle était totalement excusée. A la suite de quoi, elle ne bougea plus et ne prononça quasiment aucun mots, du moins au guerrier, ni regard d'ailleurs. Elle lui en voulais, bien qu'elle ne sois pas particulièrement rancunière, cet homme avait le don d'insister sur les sujets dis sensibles.

« AHAHAHAHAHA ! Tu sembles être une combattante de qualités ! Aucune crainte alors à me battre à tes côtés, on fera un massacre dans les rangs ennemis ! »

Elle ne releva pas. Bien qu'elle pense la même chose du blond, sur ces qualité de combattant, elle n'avait aucune envie de le lui faire remarquer. Elle resta donc muette, les yeux fermés, les bras croisés, sans même daigner lui adresser le moindre signe d’intérêt.

- C’est ça. Je sais que ça ne sera pas facile mais j’ai confiance en vous !

Mais il était temps de revenir à la mission que son chef leur avais confié. Elle comptait bien la réussir et se montrait le plus efficace possible, bien que pour le moment elle n'ai aucune idée sur la manière dont elle allais s'y prendre. Recruter du monde c'est une chose, mais de confiance s'en ai une autre ... elle devrais leur faire passer un test avant de les amenés devant son chef et qu'il juge lui-même de leur valeur. Elle y réfléchissais déjà, s'attardant sur les moindre détails, il était important que tout sois en ordre, sans quoi elle risquerais de faire pénétrer un traître au sein de la Résistance, et ça il en était hors de questions. Il faudrait que tout sois parfait !

« Tu peux ! »

En ce qui me concerne également chef, voilà ce qu'elle ce dis, mais elle n'ouvris pas la bouche pour autant. Tsuki se contenta d'écouter, bien qu'elle ne prêtait pas grand intérêt au paroles de son partenaire. Partenaire bien malgré elle sur ce coup là ... elle soupira à cette pensée d'ailleurs.

« Bon, donc, je vous souhaite une bonne chance à tout les deux ! Qu'on réussisse ! »
- Je réussirais.

Et voilà qu'elle recommençais, notre demoiselle à la robe jaune était de nouveau sèche et froide lorsqu'elle s'adressais à Xaël. Apparemment elle n'avais donc pas compris la leçon. Elle s'en mordis la lèvre, mais ça avait était plus fort qu'elle, pour le moment elle en voulais à l'homme et c'était bien trop récent pour qu'elle arrive à faire comme ci de rien était, de plus, la demoiselle n'es pas forcément la plus douée pour contrôler ses émotions. Le guerrier était d'ailleurs en train de s'éloigner de toute évidence il en avais finis de cette réunion. Mais il ne pu s'empêcher de lâcher une phrase qui fit bouillonais le sang de Tsuki.

« Eh, Tsuki, mange des carottes, ça rend aimable ! »
- NON MAIS POUR QU- ....

Elle se tut instantanément et poussa de nouveau un fort soupire, elle secoua la tête, exaspérer par le comportement de son partenaire, mais malgré ça elle lui trouva une légère sympathie. Se qui la fît sourire, légèrement, et tout comme l'homme à la hache elle lui adressa un signe de la main en guise d'au revoir, bien que ce dernier de dos ne pouvais s'en apercevoir.
Tsuki se tourna ensuite vers Surû.

-Si vous n'avez plus besoin de moi, je vais également commencer l’exécution de ma mission Monsieur.

Elle prononça ces mots en s'inclinant devant son commandant afin de le saluer. Elle se redressa et adressa un sourire sincère à l'homme aux cheveux bleus.

- A bientôt Monsieur.

Sur ce, elle se détourna de lui et parti en direction de ses appartements, elle commencerais dès son arrivée chez elle, la mise en place des plan nécessaire à la réussite de sa mission, et dès demain à l'aube elle se mettrait en quête des Résistants potentiel.






~Merci à Sûru pour ce Kit magnifique~

Je raconte en black
Je te parle en indianred
Je te berne en darkred

Birdé par Surû

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Á la rencontre des nouveaux alliés [PV: Xaël et Tsuki]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Á la rencontre des nouveaux alliés [PV: Xaël et Tsuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» De nouveaux alliés rejoignent le combat - Ramza, Agrias et Mustadio - 07/10 au 14/10
» De nouveaux alliés rejoignent le combat - Lightning, Ludmilla et Charlotte - 23/09 au 30/09
» De nouveaux alliés rejoignent le combat - Lenna, Guerrier de lumière & Tellah 05/08 au 19/08
» De nouveaux alliés rejoignent le combat - Delita, Gaffgarion et Alma - 30/09 au 06/10
» 2 joueurs nouveaux sur montréal cherchent du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jibun No Toshi  :: Hikari vous ouvre ses portes... :: Ruelles-