Sur la scène d'un nouveau monde... Serez-vous marionnettiste ou marionnette?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shiroku, N°1.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Civil


Messages : 110
Date d'inscription : 29/08/2012
Localisation : Tu m'cherche?

Informations supplémentaires
âge du personnage:
Pouvoir: Oeil de dieu
Groupe, division: Civils

MessageSujet: Shiroku, N°1.   Ven 31 Aoû - 15:45


PRÉSENTATION
~ N°1 ~



Nom : Surnommé N°1
Prénom : Shiroku
âge : Combien de temps a-t'il vécu à l'extérieur?
Groupe : Civils
Métier: /

.: Pouvoir :.


Oeil de dieu. Voilà comment on le surnomme, après N°1. Son pouvoir fut modifié par les gènes de Belphegor. Celui-ci est simple, lorsque du sang se trouve à proximité, en dehors d'un organisme vivant(environ 6 mètres maximum), Il voit des "tâches" écarlates. La taille de ces "tâches" dépend de la quantité de sang. Elle apparaît aussi dans la direction ou se trouve le sang. Il ne le contrôle pas, c'est une fonction qui vient automatiquement avec la présence de ce liquide écarlate.



.: Caractère :.
« Un être sans personnalité mentale est un robot »


Shiroku est un enfant très calme en temps normal, qui déteste lui-même le bruit et surtout se battre. Il reste en général renfermé sur lui même, et ne regarde les autres seulement lorsqu'il voit du sang. Il est également assez paranoïaque, et n'hésite pas à prendre toute les précautions nécessaire lorsqu'il se sent en danger. C'est l'ancienne nature de son pouvoir, qui, au moindre bruit, peut le faire sursauter, voir l'apeurer complètement, de peur d'entendre les "cris", à nouveau. Ce jeune garçon apprécie guère les vantards et les provocateurs. Il ne joue en général pas le jeu, et préfère s'en aller plutôt que de répondre à des insultes, il a bien trop peur de se faire du mal pour rien. Etant naturellement le premier sur les lieux quand un accident ou autre provoque la mort, il essaie en général d'aider du mieux qu'il le peut les personnes concernés. Dans ce genre de cas, sa prudence s'envole, une certaine naïveté "héroïque" prend place, et il est très facile de lui tendre un piège avec le sang. Aider les autres devient sa priorité.

Sinon, Shiroku n'aime aucune des deux organisations. Il évite les policiers de Captus et n'écoute pas les employés de Divina. Ne croyant plus en dieu, il ne s'intéresse pas aux principes " du berger et du troupeau de brebis". Hors de question de traîner trop longtemps devant les deux palais Captus et Divina. Il ne porte pourtant pas en lui l'espoir de survie, et il sait que seul, il ne ferait pas grand-chose dans ce monde. D'ailleurs, si c'est pour sa survie, il ne refusera pas de manger du cuivre ou à cirer les pompes des passants. Des humiliations, il en a connu des pires.



.: Physique :.
« Ne vous fiez pas aux apparences »


Petit, fin, faible. C'est bien un gamin. Sa force physique n'est pas la meilleure d'entre toutes, loin de là, il est même plus faible qu'un garçon de son âge et il le sait, c'est bien pour ça qu'il reste très prudent. Ses cheveux sont aussi sombres que sa paranoïa et ses yeux écarlates reflètent bien de leur magnifique couleur la nature de son pouvoir. Son regard montre en général du mépris contre ceux qu'il croise dans la rue, ou de la pitié, si ces personnes sont en danger.

Au niveau vestimentaire, le jeune garçon n'est pas bien extravagant, il reste simple, avec des tenues basiques pour pouvoir se mêler à la foule plus facilement. Il porte des chemises aux couleurs plus ou moins foncés, des jeans et des baskets, en général. Il ne porte pas d'accessoires en particulier, si ce n'est qu'une gourmette sur laquelle est gravé "N°1". Ainsi, avec un physique banal comme le sien, c'est loin d'être une tâche aisée de le retrouver à partir d'une description au milieu des nombreux habitants d'Hikari.



.: Histoire :.
« Tout le monde possède une histoire, racontez-nous la votre »


Un cri. Une naissance. Shiroku fut né à Hikari, à l'hôpital, plus précisément. Ses parents étaient des gens modestes, jeunes, le père étant agent de la Paresse chez les Divina et sa mère un infirmière. Shiroku était leur premier enfant, il allait leur apporter la joie d'être des parents. Son pouvoir fut vite découvert, lorsque les pupilles du jeune enfant qui devaient être brunes devinrent bleu azur. A ce moment là, ses yeux ne percevaient pas le sang, mais plutôt des évènements, il voyait plus loin que n'importe qui. Lorsqu'un cri se faisait entendre, il pouvait voir d'où il provenait, et ce, peut importe sa longueur. Il pouvait donc aussi entendre ces cris. Le monde entier hurlait de douleur. A cause de ça, ses parents ne parvenaient pas à le faire dormir, ou manger. Le stress était permanent pour ce jeune enfant qui ne pouvait pas être tranquille. Dans le bureau de son père, des lettres s'y trouvaient, elles étaient toutes identiques. Il devait en avoir au moins une petite dizaine. Sur chacun ce ces bouts de papiers, il y avait une demande très particulière.

"-remettez-nous votre enfant."

Pourquoi une telle demande? Pour une expérience qui "en valait le coût", selon les dires des quelques scientifiques qui viennent chaque matin au Palais Divina pour lui remettre une lettre supplémentaire. L'homme avait ordonné à ce que l'accès à ces personnes soit interdit dans son bureau. Mais ils parvenaient toujours à trouver un moyen pour le harceler. Il dû en faire, des choses. Se priver de téléphone, sceller sa boite aux lettres... Au bout d'une année, il ne pouvait plus le supporter. Pour tout arrêter, il devait se séparer de son unique fils qui avait à présent pas plus de trois ans. Pendant cette période, celui-ci avait eu droit à la compagnie d'une petite soeur. Elle était le seul réconfort qu'il avait, et ses cris étaient les plus doux qu'il percevait. La mère des deux petits n'était finalement pas contre de se séparer de ses enfants, qui étaient pour elle rien de plus que des bouches à nourrir supplémentaires, elle ne supportait plus les caprices et les cris de ses deux gosses. Son mari, pour soulager sa peine, promis donc aux chercheurs de leur remettre son fils et sa fille un an plus tard. L'expérience la plus dangereuse du pays allait devoir attendre encore un peu. Mais ils avaient le cobaye voulu, et en prime, un outil pour tester le cobayes. Ils étaient contents.

Ainsi, à l'âge de quatre ans, l'enfant fut remit au laboratoire qui le recherchait avec sa petite soeur qui avait, elle, deux ans. Ce seraient donc leur dernière demeure, selon les scientifiques les moins optimistes. Mais ce n'était que des cobayes, si ces deux organismes mourraient, ils pouvaient recommencer. Leur but était bien évidemment de modifier dangereusement le mécanisme du regard de Shiruko. Le petit avait à présent N°1, et obtenu une gourmette pour qu'on puisse l'identifier en temps que tel. C'était le nom d'un autre cobaye qui avait été presque réussi. Les gênes de Belphegor avaient malheureusement été plus forts, et le corps de l'ex N°1 était dans un état lamentable. Il n'était plus qu'un "raté" qui avait été simplement supprimé par le feu, pour éviter que des bactéries tout aussi dangereuses que l'expériences ce propagent.

Deux ans suivirent les premiers essais. Les scientifiques ne parvenaient même pas à propager le sang de Belphegor dans ses veines, tellement le rejet entre les deux êtres étaient fort. Si certains n'avaient pas pitié du pauvre N°1, il serait déjà mort, dévoré par une déformation trop violente, et donc fatale. Sa jeune soeur, elle, était gardée dans une cellule, et nourrie avec le strict minimum. Chaque nuit, chaque journées, on entendait les barreaux de la cellule de son frère grincer, raisonner comme si il tapait dessus avec son assiette en ferraille, semblable à une gamelle. C'étaient les cris, il les entendait toute les minutes, non, toute les secondes de son existence. Il ne les supportaient plus. Lors d'un nouvel essai, il tenta même de briser une vitre pour se suicider avec un éclat de verre, en vain, puisqu'il fut vite intercepté par les nombreux scientifiques. Après ça, on lui fit porter un pull épais, dont les manches étaient attachés. Ses hurlements, sa soeur les entendaient. Elle n'avait pas le droit d'aller le voir. Pourtant, elle le voulait, elle voulait rassurer son grand frère. la jeune fille savait qu'il avait mal. D'ailleurs, Son frère entendait plus clairement les cris d'un autre jeune garçon. Il trouvait cela étrange, mais bon. Peut être qu'il n'était pas le seul cobaye. Mais cela n'avait plus d'importance pour lui.

L'âge de l'ultime essai arriva. Pour son anniversaire, N°1 avait droit au dernier essai, qui, selon les scientifiques, devrait enfin aboutir à quelque chose de concret. Le grand jour arriva. La soeur du N°1 avait bien grandi, et ne se doutait de rien. Elle ne savait même pas qu'elle devait être la première victime de l'arme crée à partir du cobaye N°1. Elle parvint, après des années, à se frayer un chemin jusqu'a son frère. Oui, elle était parvenue à se retrouver dans sa cellule. Elle le prit dans ses bras. à ce moment là, il n'entendait plus les cris, ni ne les voyaient. Il se sentait si bien, étant enfin avec l'être qui le protégeait. Quand les scientifiques entraient dans la pièce ou se trouvait la cellule, ils emmenèrent brutalement la jeune fille plus loin, dans une salle que son frère connaissait, mais ne pouvait pas voir de là ou il était. Après quelques minutes, les hommes attrapèrent N°1 pour l'ultime essai. Un réussite, oui, c'était une totale réussite. Suite à cette réussite, N°1, avec une détermination sans bornes, parvint à se détacher, coupant les attaches en cuir, il fonça dans la salle ou sa jeune soeur devait se trouver il ouvrit la porte, mais ce qu'il vit, ce n'était pas sa soeur. C'était une petite fille déformée et tuée par l'expérience. Son sang s'écoulait jusqu'aux pieds de Shiruko, qui, enfin, avait abandonné son statut de cobaye, libre de ses mouvements. Lorsque les scientifiques le rattrapèrent, il eut une explosion, puis deux. Shiruko parvint à s'enfuir, laissant ce qui restait de sa soeur derrière lui. Ses pupilles se tintèrent d'un rouge intense, et il voyait une énorme tâche écarlate jusqu'a ce qu'il arrive en ville.

Il vit maintenant par ses propres moyens, et ne perçoit plus les cris. Personne ne sait qu'il est encore en vie, sauf, peut être les deux organisations, Captus et Divina...





Vous, derrière votre écran
~ (facultatif) ~

Puff : Lovely-Dream, Soul, Silver1fr
âge : /
Comment trouvez-vous le forum? : /
Un petit mot à dire? : Vive le chocolat '-'
(c) Jibun No Toshi






Dernière édition par Shiroku le Ven 7 Sep - 18:21, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




Messages : 7
Date d'inscription : 29/08/2012
Age : 5

MessageSujet: Re: Shiroku, N°1.   Ven 31 Aoû - 15:51


Je devrais pas poster avec Bel'... mais tant pis! o/
Bienvenue! Je te nadore ~~~ >w< Vivement le reste 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Civil


Messages : 62
Date d'inscription : 02/09/2012
Age : 20
Localisation : Sans doute quelque part dans les vieux quartiers de la ville.

Informations supplémentaires
âge du personnage:
Pouvoir: Poison of Devildom
Groupe, division: Civil

MessageSujet: Re: Shiroku, N°1.   Dim 2 Sep - 21:47

Nyuh, comme j'aime! >w<
Je suis super fan de ta présentation ♥ Je valide sur le champ! Première fiche validée! o/




Je t'aurais un jour Surû, je t'aurais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Civil


Messages : 110
Date d'inscription : 29/08/2012
Localisation : Tu m'cherche?

Informations supplémentaires
âge du personnage:
Pouvoir: Oeil de dieu
Groupe, division: Civils

MessageSujet: Re: Shiroku, N°1.   Dim 2 Sep - 21:50

Hu hu hu, mais c'est normal, voyons 8D
j'ai tellement la classe... *pan* Merci à toi!

Edit Kuro' : Toi? La classe? Mouais.... pas autant que moi, de toute façon 8D




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Shiroku, N°1.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Shiroku, N°1.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jibun No Toshi  :: Généralités :: Vos papiers, s'il vous plait :: Présentations acceptées-