Sur la scène d'un nouveau monde... Serez-vous marionnettiste ou marionnette?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La lumière sans ombre n'appartient qu'aux Anges... Mais es-tu vraiment l'un d'entre eux ? [PV : Elemiah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Résistant


Multi-comptes : X
Messages : 301
Date d'inscription : 26/09/2012
Localisation : Quelque part :3

Informations supplémentaires
âge du personnage: 26 ans (ça se voit pas hein ? :D)
Pouvoir: Bouclier
Groupe, division: Chef des Résistants ! Viva la Résistance !

MessageSujet: La lumière sans ombre n'appartient qu'aux Anges... Mais es-tu vraiment l'un d'entre eux ? [PV : Elemiah]   Jeu 26 Juin - 17:46




C’était bizarre, trop bizarre. Une grande partie de la population se dirigeait vers le parc. Après, il est vrai qu’il faisait très beau, un temps idéal pour se promener dans le parc, surtout un Dimanche. Mais cela restait bizarre, je n’avais bien que trop rarement vu autant de gens se regrouper au même endroit. Ma curiosité me poussa donc à aller voir ce qu’il s’y passait.

Ce jour la j’avais coiffé mes cheveux en queue de cheval. Je portais un simple débardeur blanc et bleu ainsi qu’un pantacourt gris, s’arrêtant juste en dessous des genoux. Oui, ce jour là il faisait bien trop chaud pour que je sorte avec une veste. Je n’avais donc pas de capuche pour cacher ma crinière bleue. Je prenais donc beaucoup de risque. Mais rester enfermer à l’intérieur de mon appartement, c’était pas du tout mon genre, je détestais rester cloitrer entre quatre murs, même plus jeune.

Et puis heureusement que j’étais sortis ce jour là ! Les rassemblements comme ça, ça ne sentait jamais bon. Et généralement, à la tête de ces rassemblements, on pouvait être certain que c’était Divina. Personne ne peut rassembler autant de monde aussi rapidement à moins d’être adoré comme ne l’étaient les membres de Divina, parole de Dieu.

Et je constatai que j’avais bien raison. Plusieurs membres de Divina se trouvaient dans ce Parc. Les civils se bousculaient pour pouvoir aller leur parler, leur serrer la main… Et, pourquoi pas, recevoir une divination de Dieu. Mais cela restait bien trop étrange à mes yeux. Les membres de Divina de se promenaient que très peu hors de leur palais ou de l’église. Peut être avaient-ils prévu un évènement spécial. Mais dans ce cas là il y aurait eu des affiches et des prospectus, et je n’avais rien vu de tel.

Je m’approchais, veillant bien à me mêler dans la masse que formait la foule. Étant un ancien membre de Divina, certains me reconnaîtraient peut être et je ne voulais pas prendre le risque à être repéré par des « anciens collègues ».

Je vis alors, parmi les membres de Divina, une jeune fille aux longs cheveux blonds. On aurait dit une poupée. Elle portait une longue robe ainsi qu’un chapeau assortit. J’avais l’impression d’avoir déjà vu la demoiselle mais j’étais incapable de mettre un nom sur son visage. Cela m’embêtait un peu. –J’ai horreur de ne pas savoir-.

Je continuais à observer ce que les Divina faisaient, tout en espérant qu’on ne me repérait pas malgré mes cheveux bleus. Ouais parce que j’étais bien le seul parmi les civils à avoir des cheveux arborant une telle couleur. Triste vie…





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divina Division II


Messages : 59
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: La lumière sans ombre n'appartient qu'aux Anges... Mais es-tu vraiment l'un d'entre eux ? [PV : Elemiah]   Ven 27 Juin - 16:38

« - Dame Elemiah ! Ma sœur ! S’il vous plait ma sœur, protégez nous ! »

De nombreux fidèles se pressaient autour de moi, se bousculant tel des chiens qui se bâteraient pour un morceau de viande. S’en était risible. Risible et particulièrement agaçant aussi. J’aimais être au centre de l’attention, faire l’objet d’autant de ferveur et d’attention mais par cette chaleur j’aurais préféré éviter les bains de foule. Et puis habituellement, je ne me montrais en public que lors d’évènement religieux organisés par Divina. La populace était alors beaucoup plus docile et disciplinée. De gentils moutons qui attendaient sagement leurs tours pour me manger dans la main. Mais par les temps actuels, avec les récentes attaques de Captus et la mauvaise publicité que nous avions répandue sur les « résistants » comme ils se faisaient appeler, le peuple d’Hikari avait commencé à sombrer dans la panique. Pour nous, Divina, c’était plutôt une bonne chose car de plus en plus de fidèles c’était alors tournés vers nous. Ce n’était un mystère pour personne après tout : lorsque le chaos commence à s’installer, les hommes ont tendance à se tourner vers Dieu. Quoi de plus rassurant que de penser qu’une force divine veille sur vous et arrangera quoi qu’il arrive vos problème ? Oui, la peur s’avérait être une alliée efficace pour rallier à notre cause le maximum de monde et Maitre Shin savait comment l’utiliser à bon escient.

Pour en revenir à nos moutons, ou plutôt dans le cas présent, à nos brebis enragées, ma présence dans ce parc n’avait rien d’officiel. Je revenais d’un rendez-vous avec de riches donateurs desquels j’avais obtenu de nouveaux fonds. Ces vieillards aux regards lubrique me dégoutaient mais par chance, ils s’avéraient être des pions aisément manipulables. Mon don facilitant encore les choses, j’avais pu boucler l’affaire relativement rapidement et j’avais espéré pouvoir profiter un peu du reste de l’après-midi pour vaquer à mes occupations. Mais mon devoir de représentante de l’église et de Divina m’avait rattrapé et me voilà donc, complètement acculée, à devoir serrer des mains dans ce parc…

Je mourrais d’envie de les envoyer paitre ou encore de charger mes gardes du corps de faire un peu de ménage… mais cela aurait été mauvais pour notre image. Il fallait que je joue à nouveau mon rôle de jolie petite poupée, fragile et innocente. En tant que représentante de Divina, ma prestation se devait d’être parfaite, sans le moindre défaut. Tout dans mon apparence, ma démarche, ma gestuelle, les expressions de mon visage jusqu’au ton de ma voix était calculé : je devais incarner à la perfection leur idéal. Un ange qui méritait leur foi et leur confiance, qu’ils seraient prêt à suivre et à servir à tout prix. Je serais donc les mains qu’on me tendait, bénissais les enfants que des mères portaient à bout de bras et faisait mine d’écouter attentivement leurs jérémiades malgré le brouhaha ambiant. Ma patience fut toutefois mise à rude épreuve lorsqu’un clochard couvert de crasse s’agrippa fermement au bas de ma robe noire, manquant de déchirer les volants en dentelle.

« - Dame Elemiah, ma sœur, un peu de pitié pour un vieil homme fatigué ! Je vous en prie, venez-moi en aide ! »

Masquer mon dégoût fut particulièrement difficile… Par chance, mes hommes furent réactifs et jetèrent à terre la loque humaine. J’étais un ange après tout : belle, complaisante mais surtout inaccessible. Nul n’avait le droit de me toucher ainsi sans mon accord. Avec un sourire amusé, je regarda mes très chers fidèles huer et insulter le déchet qui avait osé me contrarier ainsi. Mon regard fut alors attiré par un jeune homme aux cheveux bleus et mon sourire s’évanouit. Contrairement aux autres il n’avait pas l’air hostile au clochard. Peut-être n’avait-il pas vu la scène ? Je me rapprocha alors de lui et lui offris mon plus beau sourire.

« - Et bien mon fils, vous semblez tourmentez. Notre église peut elle faire quelque chose pour vous ? »



Merci à la petite Tsuki ^^

Birdée par Surû :

c'est même pas vrai d'abord =P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Multi-comptes : X
Messages : 301
Date d'inscription : 26/09/2012
Localisation : Quelque part :3

Informations supplémentaires
âge du personnage: 26 ans (ça se voit pas hein ? :D)
Pouvoir: Bouclier
Groupe, division: Chef des Résistants ! Viva la Résistance !

MessageSujet: Re: La lumière sans ombre n'appartient qu'aux Anges... Mais es-tu vraiment l'un d'entre eux ? [PV : Elemiah]   Sam 28 Juin - 2:37




La demoiselle, que j’avais remarqué plus tôt, semblait être dans un petit pétrin. Un vieil homme, qui portait des vêtements défraîchis, était allé à sa rencontre. Il attrapa les beaux vêtements de la femme avec ses mains sales, lui suppliant presque à genoux qu’elle lui vienne en aide.

Cette vision me terrorisa. Pas à cause du pauvre homme, mais à cause du visage de la jeune femme. Malgré le remue-ménage causé par cet évènement, je la vit avec un visage tiraillé par des grimaces de dégouts. Personne ne le remarquait, tout le monde était occupé à sauver leur poupée des griffes de ce pauvre clochard, les autres le huèrent d’insultes et autre jurons affreux. Mais c’était surtout ce visage qui me choquait. Elle n’avait pas affiché ce visage lorsqu’elle serrait les mains de ses autres fidèles. Mais lui, juste parce qu’il était sale et mal habillé, il était rejeté de manière cruelle. C’était un comportement inacceptable. Mais je ne pouvais le leurs dire, je m’étais juré de rester discret et de me fondre dans la masse. Je ne pu que les regarder faire mais je jurais que je vengerais cet homme qui n’a pas été autant respecté que les autres.

Mais mon désire de vouloir rester discret tomba à l’eau. Alors qu’elle semblait prendre plaisir à voir le pauvre homme martyrisé, la prêtresse posa son regard dans ma direction. Elle perdit son sourire et prit une expression plus sérieuse en me dévisageant. Avait-elle également cette sensation de déjà vu en me regardant ? C’était assez déstabilisant rien que de penser qu’un membre de Divina puisse me reconnaître en tant qu’ancien membre de l’organisation.

Elle s’approcha de moi, sans faire plus attention aux autres fidèles qui la réclamaient. Une fois suffisamment proche de moi, elle me dévoila un grand sourire, digne d’une publicité pour dentifrice et me dit :

« - Et bien mon fils, vous semblez tourmentez. Notre église peut elle faire quelque chose pour vous ? »

Je me sentais gêner, je ne m’attendais pas à ce qu’elle vienne directement me parler alors que tout les autres fidèles se bousculaient pour pouvoir la toucher. Je ne savais pas quoi lui répondre, ce qui laissa un petit blanc. En plus les regards noirs que me jetaient les fidèles m’inquiétaient aussi, ils étaient comme près à me sauter à la gorge si j’étais odieux avec leur poupée.

Je déglutis péniblement avant de répondre :

- Je… Je suis juste étonné de vous voir dehors alors que Divina n’a rien annoncé… Est-ce prudent pour vous de sortir ainsi ?

J’essayais de paraitre inquiet pour elle…




HRP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Divina Division II


Messages : 59
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: La lumière sans ombre n'appartient qu'aux Anges... Mais es-tu vraiment l'un d'entre eux ? [PV : Elemiah]   Sam 28 Juin - 14:56

Ma question avait semblé complètement déstabiliser le jeune homme. Il resta là, silencieux à me fixer avec insistance, la bouche légèrement entre ouverte. Un bel idiot en somme... Pourtant quelque chose me dérangeait chez lui, comme une impression de déjà-vu. Peut-être l'avais-je déjà croisé lors d'un événement religieux ? J'avais tellement de succès auprès de la population qu'elle se pressait toujours plus nombreuse pour m'admirer et obtenir de moi une bénédiction ou une poignée de main. Pour preuve, il suffisait de regarder la foule qui s'était rassemblée autour de moi aujourd'hui en si peu de temps. Il m'était donc difficile de retenir chaque visage. C'était un exercice d'autant plus difficile que je n'éprouvais, au final, pas le moindre intérêt pour ces gens. De toute façon je n'avais pas la moindre mémoire des visages. Mais la chevelure bleutée de ce fidèle-là attirait sans aucun doute l'attention. Peut-être l'avais-je remarqué sans m'en rendre compte parmi la foule ?

Le fait est qu'il mit plusieurs secondes avant de me répondre enfin et de m'exposer son motif d'inquiétude. Ma sécurité ? Que c'était mignon, pensais je ironiquement. Certes ma position actuelle au sein de Divina faisait de moi une cible privilégiée. J'étais la représentante de mon organisation à Hikari, l'idole des foules et l'incarnation de leurs stupides espoirs et idéaux. Ma mort aurait sans aucun doute un fort impact sur la population. J’en avais parfaitement conscience mais je ne pouvais pas non plus me terrer au palais ou à l’église pour toujours. Cette idée ne m’étais même pas venue en tête à vrai dire. Après tout, c’était maitre Shin en personne qui m’avait chargé de représenter Divina. Refuser d’exécuter ma tâche s’apparenterait à une trahison et trahir celui qui m’avait sauvé m’était inconcevable. De toute façon, maitre Shin ne me laisserait pas m’exposer ainsi sans protection. N’étais-je pas une personne précieuse à ses yeux ?

Sa réponse eu toutefois le mérite de relancer la polémique auprès de mes fidèles. Tous se mirent à chuchoter et à se dévisager. Pour eux, l’idée même que je puisse être en danger leur était pour l’heure insupportable. J’afficha de nouveau un sourire qui se voulait rassurant et monta le ton pour me faire entendre de tous.

« - Vous avez raison mon fils, ma présence ici n’a rien d’officiel. Mais notre ville doit faire face actuellement à de nombreuses épreuves : en plus de l’influence néfaste de l’organisation Captus, nous avons dû faire face récemment à une attaque terroriste d’un groupe extrémiste. Cette attaque à l’encontre de notre église à blessé de nombreux innocents mais ne craignez rien. Divina a juré de protéger chaque habitant d’Hikari et en tant que sa représentante et celle de notre sainte église, il est de mon devoir de rester auprès de vous, d’où ma présence ici. »

Mon petit discours improvisé était truffé de mensonges. Les rebelles n’avaient pas encore tentés la moindre attaque directe, préférant pour l’heure la propagande et le recrutement discret de nouveaux membres. Seule Captus s’en prenait physiquement à nous mais nous n’étions pas complètement innocents non plus… Toutefois, Maitre Shin nous avait demandé de tuer ce nouveau mouvement de rébellion dans l’œuf en leur imputant notamment le dernier attentat dont nous avions été victime.
Je me détourna à nouveau de mon auditoire pour ne m’intéresser qu’au jeune homme, scrutant la moindre de ses réactions.

« - Je vous suis reconnaissante de vous inquiéter pour moi ainsi mais je ne pense pas que je dois craindre une attaque ici. Toutefois si l’un d’entre vous soupçonne une personne de faire partie de ces infidèles ou remarque une situation inhabituelle, vous pouvez nous le signaler. Vous obtiendrez ainsi la profonde gratitude de Divina. Et vous, qu’en pensez-vous mon fils ? Dois-je craindre actuellement pour ma vie ? »



Merci à la petite Tsuki ^^

Birdée par Surû :

c'est même pas vrai d'abord =P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Résistant


Multi-comptes : X
Messages : 301
Date d'inscription : 26/09/2012
Localisation : Quelque part :3

Informations supplémentaires
âge du personnage: 26 ans (ça se voit pas hein ? :D)
Pouvoir: Bouclier
Groupe, division: Chef des Résistants ! Viva la Résistance !

MessageSujet: Re: La lumière sans ombre n'appartient qu'aux Anges... Mais es-tu vraiment l'un d'entre eux ? [PV : Elemiah]   Dim 29 Juin - 21:46




Apparemment je feintais plutôt bien le sentiment d’inquiétude, la jeune femme tomba complètement dans le panneau, ses fidèles également. Ces derniers commencèrent alors à se dévisager mutuellement. Tous se méfiaient des autres, n’importe qui pouvait être un de ces chiens de Captus, organisation non apprécié mais aussi puissante que Divina et ennemi de cette dernière. Et ne parlons pas de ceux qui se font appeler les résistants qui sont en réalité de vils brigands qui refusent d’écouter la voix divine. En même temps s’ils connaissaient les sombres vérités sur Divina ils changeraient très vite d’avis…

Elle prit ensuite la parole, me racontant qu’un groupe de terroristes avait attaqué l’église et tuer de nombreux innocent. Je tiquai. Clignotant des yeux, cherchant à savoir si j’avais bien compris ou non… Mais j’avais bien compris… L’église avait été attaquée ? Mais par qui ? Parlait-elle des résistants ? Oui, elle parlait des résistants, groupe dont lequel je suis le chef, je vous le rappelle. Mais dans ce cas, elle mentait complètement à propos de l’attaque terroriste, je n’ai demandé à aucun de mes alliés d’attaquer Divina, au contraire, nous cherchons encore un moyen de les détruire en évitant le moins de victimes. Mes alliés étaient de précieux amis pour moi et il était hors de question pour moi de les perdre… Après tout c’était aussi pour eux que moi je me battais…

Je fronçai mes sourcils, j’avais très bien compris, maintenant, qu’elle cherchait à nous faire porter le chapeau justement pour que leurs fidèles croient de moins en moins en nous. Pour moi cela voulait également dire que je devais faire encore plus preuve de prudence auparavant… Je ne pouvais plus me présenter en tant que chef des résistants à un civil sans craindre que celui-ci me coupe la tête pour Divina ! Ils étaient malin, très malin…

La poupée de Divina poursuivit, elle me remercia de m’être inquiété pour elle. Elle me demanda également que, si je soupçonnais quelqu’un, il fallait que je le dénonce. Je pourrais donc recevoir toute la gratitude de Divina. Ô que j’en rêverais…

Les fidèles autour de nous me regardèrent inquiet. Ils avaient tous peur de ma réponse.

Je portais mon pouce jusqu’à mes lèvres et je mordillais nerveusement mon ongle. Le seul qui pourrait éventuellement attaquer la femme, c’est moi… Les autres ne sont que des simples Civil et il était hors de question pour moi d’accuser un innocent, Dieu sait ce qu’il lui arriverait. Je ne savais pas vraiment quoi dire sur le coup. Je marquai un temps de pause, pour réfléchir.

Je trouvais finalement quelque chose à répliquer, en espérant que cela fonctionnera…

- Mais, ma dame, je ne suis qu’un humble ouvrier, je suis incapable de dénoncer qui que ce soit puisque je ne le sais tout simplement pas. Mais je souhaite de tout cœur que vous réussirez à éliminer sans problèmes ces odieux personnages qui ont fait du mal à la maison de Dieu.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: La lumière sans ombre n'appartient qu'aux Anges... Mais es-tu vraiment l'un d'entre eux ? [PV : Elemiah]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La lumière sans ombre n'appartient qu'aux Anges... Mais es-tu vraiment l'un d'entre eux ? [PV : Elemiah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lux~ Que serait la lumière sans les êtres qui la perçoivent ?
» "Il y a pas de lumière sans clarté, pas de beauté sans bonté" - Sara Ebstein
» Azriel, l'homme sans ombre
» Hayley ϟ Il n'y a pas de lumière sans ombre.
» Défense contre les Forces du Mal * Cours n°1 * Il n’y a pas de Lumière sans Ombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jibun No Toshi  :: Hikari vous ouvre ses portes... :: Parc naturel-